Pour ou contre le mariage pour Tous, et même les autres.


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum pour jeunes -> Pour ou contre : Actualité

Clovis de Monoclodon
Suprème actif
Suprème actif


Sexe: Sexe:Masculin

Inscrit le: 10 Nov 2008
Messages: 3597

Message Posté le: Lun Nov 05, 2012 17:56 pm    Sujet du message: Pour ou contre le mariage pour Tous, et même les autres.
Bon, voilà, j'ai pris une grave décision. Je suis pour le mariage gay ! Oui moi l'hétéro, je suis pour le mariage Gay.
Un mariage doit être gai !
Par contre je suis contre le divorce gay, car un divorce c'est triste.
Lyriss
Habitué(e)


Sexe: Sexe:Masculin

Inscrit le: 20 Mar 2008
Messages: 10770
Localisation: Grenoble

Message Posté le: Lun Nov 05, 2012 21:02 pm    Sujet du message:
ok
MarieCecile81
Super actif
Super actif


Sexe: Sexe:Féminin

Inscrit le: 31 Juil 2009
Messages: 1752

Message Posté le: Mar Nov 06, 2012 05:21 am    Sujet du message:
Pour eviter de faire un autre post sur le mariage Homo, je me permets de le mettre ici, en sachant que si il doit etre deplace, pas de soucis !

Donc c est un article sur la possibilite de la droite d annuler ce mariage une fois de nouveau au pouvoir. Les juristes s interrogent sur la faisabilite ou non.
Alors si vous pensez que la droite va passer au prochaine election presidentielle, mariez vous avant, ca serait plus sure Smile


De retour au pouvoir, la droite pourrait-elle revenir sur le mariage homosexuel ?
Le Monde.fr | 05.11.2012 Par François Béguin

Interrogée sur la possibilité de "démarier" des couples homosexuels déjà unis si la droite revenait au pouvoir, Valérie Pécresse, l'ancienne ministre du budget et soutien de François Fillon pour la présidence de l'UMP, a répondu, lundi 5 novembre sur LCI : "Si, bien sûr, on peut imaginer de mettre en place un statut d'union civile et de transférer les droits sur un statut d'union civile."

Une proposition qui rejoint celle formulée par François Fillon. "Sur un sujet comme celui-là, on ne peut pas considérer qu'une fois le texte voté, les choses sont acquises", déclarait-il le 25 octobre sur France 2. "Si [ce texte sur le mariage homosexuel] était adopté, il faudrait l'abroger au moment de notre retour au pouvoir", avait de son côté annoncé Christian Jacob, le président du groupe UMP à l'Assemblée nationale dans un entretien au Journal du dimanche le 3 novembre.


Quelle forme juridique pourrait prendre cette abrogation ? Soit cette nouvelle loi ne permet plus le mariage aux couples homosexuels mais tous les couples déjà mariés le restent. Soit cette nouvelle loi s'applique également aux mariages homosexuels déjà effectués, et on parlerait alors de "démariage". Et s'il s'agit d'un simple changement de nom ("union civile" au lieu de mariage), s'appliquerait-il à tous les couples homosexuels ?

Sur i>télé, l'ex-ministre du logement et de la ville Christine Boutin a estimé, lundi 5 novembre, qu'"on ne pourra pas revenir en arrière, on ne peut pas démarier des gens". Dans la matinée, Valérie Pécresse a précisé sur Twitter qu'elle n'avait pas proposé de "'démarier' quiconque" mais "de transformer le mariage en union civile" sans pour autant se prononcer sur la coexistence d'un double régime pour les couples homosexuels (ceux mariés et ceux en "union civile").

INTANGIBILITÉ DE L'ÉTAT-CIVIL

L'avocate Agnès Tricoire est catégorique : "On ne peut pas démarier les gens." Pour expliquer cette impossibilité future pour la droite de modifier un texte sur le mariage, elle met en avant "l'intangibilité de l'état-civil, grand principe du droit civil". "C'est par exemple pour cela qu'il est si compliqué de changer de sexe, explique-t-elle. Et le statut marital fait partie des éléments que l'on décline pour donner son identité."

Quant à la possibilité d'un changement de nom du lien entre deux personnes homosexuelles, ("union civile" à la place de "mariage" par exemple), outre "qu'on ne va pas multiplier les statuts", Agnès Tricoire considère qu'il créerait une "inégalité" de fait avec les personnes déjà mariées.

"LA LOI NE S'APPLIQUE PAS AUX APPELATIONS"

Pour la spécialiste du droit de la famille Françoise Dekeuwer-Defossez, le changement serait possible dans la mesure où tous les droits acquis seraient conservés. "Si cela consiste simplement en un changement de nom, la loi ne s'applique pas aux appellations", dit-elle. "Ce qui serait en revanche impossible, c'est d'anéantir rétrospectivement les effets de l'époque où ce mariage homosexuel était en vigueur, ajoute-t-elle. Un cas de divorce par exemple."

Interrogé par LaCroix.fr, Bertrand Mathieu, professeur de droit constitutionnel à Paris-I, confirme que le législateur est souverain et qu'"il n'existe pas de cliquet anti-retour". Cependant, "on imagine mal une loi rétroactive. Une abrogation impose de maintenir les droits des personnes mariées, d'autant que la Constitution dit qu'on ne peut remettre en cause, sauf intérêt général, les situations légalement acquises", explique-t-il.

Sur le JDD.fr, Dominique Chagnollaud, président du Cercle des constitutionnalistes, affirme lui aussi que "l'abrogation est possible, mais la rétroactivité ne l'est pas", citant l'article 2 du Code civil : "La loi dispose pour l'avenir, elle n'a point d'effet rétroactif."

SAISINE DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL

"Si la loi change d'ici quelques années, le Conseil constitutionnel pourrait être saisi et aurait à se prononcer sur une éventuelle rupture d'égalité devant la loi", estime de son côté le magistrat Serge Portelli, co-auteur de Désirs de familles, homosexualité et parentalité (édition de l'Atelier, 2012).

Caroline Mécary, avocate au barreau de Paris, membre d'Europe Ecologie-Les Verts et proche des associations LGBT, se place d'abord sur un terrain politique. Elle juge qu'une telle décision serait d'un "ridicule achevé". "Il s'agirait, dit-elle, d'une régression incroyable, non justifiable et profondément discriminatoire." "Evidemment qu'il y aurait une saisine du Conseil constitutionnel car la distinction entre 'mariage' et 'union civile' devrait se faire sur un critère d'orientation sexuelle."

Saisi d'une Question prioritaire de constitutionnalité (QPC) sur le mariage homosexuel, le Conseil avait statué le 28 janvier 2011 qu'il ne lui appartenait pas "de substituer son appréciation à celle du législateur sur ce point".

François Béguin
Invité








Message Posté le: Mar Nov 06, 2012 07:29 am    Sujet du message:
Non mais de toute façon c'est absurde, il y a un fossé énorme entre dire "je ne veux pas accorder un droit à une minorité" et "je veux enlever un droit acquis".
alcibiade
Suprème actif
Suprème actif


Sexe: Sexe:Masculin
Age: 31
Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 6608

Message Posté le: Mar Nov 06, 2012 13:27 pm    Sujet du message:
Important élément à ajouter au débat: Monseigneur Vingt trois a lui-même trois papas (et dont les moeurs laissent à désirer qui plus est).

http://www.20minutes.fr/medias/1036634-charlie-hebdo-moque-eg lise
Mai lan
Actif
Actif




Inscrit le: 19 Déc 2007
Messages: 827

Message Posté le: Mar Nov 06, 2012 14:04 pm    Sujet du message:
Ce qui est drôle dans cette caricature c'est que la sexualité est autant moqué que l'église.
Clovis de Monoclodon
Suprème actif
Suprème actif


Sexe: Sexe:Masculin

Inscrit le: 10 Nov 2008
Messages: 3597

Message Posté le: Mar Nov 06, 2012 14:07 pm    Sujet du message:
alcibiade a écrit:
Important élément à ajouter au débat: Monseigneur Vingt trois a lui-même trois papas (et dont les moeurs laissent à désirer qui plus est).

http://www.20minutes.fr/medias/1036634-charlie-hebdo-moque-eg lise


Figue toi, que hier j'ai entendu à la télé les propos de Vingt trois... Il a dit ceci : "Ce serait une supercherie de faire croire aux populations qu'on peut naître d'autre chose que d'un père et d'une mère..."

Le con !! Et Jésus ? Sa mère était vierge et son père n'était qu'adoptif ! Il est naît de quoi Jésus ?
chiron
Actif
Actif


Sexe: Sexe:Masculin

Inscrit le: 07 Nov 2005
Messages: 1191

Message Posté le: Mar Nov 06, 2012 14:16 pm    Sujet du message: Re: Pour ou contre le mariage pour Tous, et même les autres.
Bonjour à tous,


Clovis de Monoclodon a écrit:
Pour ou contre le mariage pour Tous, et même les autres.


Sans avis et sans intérêt: c'est de l'enfumage.
Cela permet à un PS de droite de se positionner sur un terrain "sociétal" anti-conservateur et donc de faire du progressisme à bon compte, tout en appliquant une politique dirigée contre la majorité du peuple.

De même, ce type de faux sujet permet à une droite dirigée par les investisseurs internationaux de se positionner sur un terrain conservateur à peu de frais.

Du point de vue démocratique, on est pas loin du niveau zéro avec des pseudo-journaliste qui relayent ce match truqué par tous.

Mais bon par contre, Clovis, on est pas obligé de mordre à l’hameçon là Razz
Mai lan
Actif
Actif




Inscrit le: 19 Déc 2007
Messages: 827

Message Posté le: Mar Nov 06, 2012 14:21 pm    Sujet du message:
Et scinder le ps en deux (de droite et de gauche) c'est pas de l'enfumage pour reproduire l'opposition des 15 dernières années PS contre UMP alors que l'UMP n'est plus au pouvoir ?

Je préfere encore extirper du débat sur le mariage gay une opposition de valeurs idéologiques profondes et dont on ne parle peu : Entre, un certain progressisme à outrance et une forme de conservatisme sélectionné.
Invité








Message Posté le: Mar Nov 06, 2012 14:24 pm    Sujet du message:
Mai lan a écrit:
Je préfere encore extirper du débat sur le mariage gay une opposition de valeurs idéologiques profondes et dont on ne parle peu.

Entre, un certain progressisme à outrance et une forme de conservatisme sélectionné.

C'est vrai que c'est un point de vue particulièrement innovant, ça. C'est pas du tout le crédo des conservateurs depuis... bah, toujours.
Mai lan
Actif
Actif




Inscrit le: 19 Déc 2007
Messages: 827

Message Posté le: Mar Nov 06, 2012 14:30 pm    Sujet du message:
Le débat sur le mariage gay c'est aussi :

Pour ou contre la TV réalité ? Pour ou contre la professionnalisation de l'institution scolaire ? Pour ou contre la suppression de l'étude de l'histoire ? Pour ou contre la publicité à outrance ? Pour ou contre l'infantilisation des individus au profit d'une tutelle sociétale ? Pour ou contre le joug de la liberté d'expression ? Pour ou contre la festivité comme seul mode d'expression du plaisir ?

L'idée c'est d'extrapoler et je pense que sensiblement c'est bien ce débat progressiste / conservateur qui passionne les foules, pas tellement la simple sexualité des gens.
Invité








Message Posté le: Mar Nov 06, 2012 14:34 pm    Sujet du message:
Mai lan a écrit:
Le débat sur le mariage gay c'est aussi :

Pour ou contre la TV réalité ? Pour ou contre la professionnalisation de l'institution scolaire ? Pour ou contre la suppression de l'étude de l'histoire ? Pour ou contre la publicité à outrance ? Pour ou contre l'infantilisation des individus au profit d'une tutelle sociétale ? Pour ou contre le joug de la liberté d'expression ? Pour ou contre la festivité comme seul mode d'expression du plaisir ?

L'idée c'est d'extrapoler et je pense que sensiblement c'est bien ce débat progressiste / conservateur qui passionne les foules, pas tellement la simple sexualité des gens.


Bah oui mais non, si c'est de l'extrapolation, c'est pas le débat. Si les gens sont assez cons pour croire que parce qu'on est pour le mariage homosexuel on est pour tous les changements estampillés "avancée sociale", c'est leur problème. Faut pas croire que du côté "progressiste" on part du principe que tant que ça change c'est cool hein.
Mai lan
Actif
Actif




Inscrit le: 19 Déc 2007
Messages: 827

Message Posté le: Mar Nov 06, 2012 14:47 pm    Sujet du message:
Ce qu'il y a de louable et de terrible dans le Réel c'est qu'aucun Juge ne se trouve au dessus de nos têtes.

On puis bien craindre de risquer le hors-sujet dans une copie de bac, en extrapolant. Mais lorsque l'on se meut dans la réalité et que les mots deviennent des individus déterminés alors et nul note ou autre rayure rouge ne puis les arreter.

Le moyen de doit pas devenir une fin. On se fiche des homosexuels, nous voulons plus. L'on prend parti pour pouvoir rassembler.

Si nous sommes d'accord tant mieux. Mais pourquoi se mettre des batons dans les roues quand on peut surfer sur la vague et submerger nos ennemis.
Invité








Message Posté le: Mar Nov 06, 2012 17:08 pm    Sujet du message:
Non mais on est pas d'accord, tu dis du gros n'importe quoi en boite en caricaturant ceux qui sont pas d'accord avec toi, c'est comme tu veux mais ça s'appelle pas être d'accord.
Edit : par contre y'a un truc que je pige pas, créer un nouveau "statut d'union", ça rimerai à quoi ? parce que soit on augmente les avantages du pacs pour le rendre aussi avantageux que le mariage (et ça a un sens, personnellement c'est la solution que je préconisais) soit on laisse le mariage tel quel , créer un énième statut d'union ce serait quand même absurde (d'autant plus si on le "réserve" aux homosexuels)
uacuus
Super actif
Super actif


Sexe: Sexe:Masculin

Inscrit le: 29 Mai 2006
Messages: 2753

Message Posté le: Mer Nov 07, 2012 00:21 am    Sujet du message:
J'ai longtemps été sans opinion. Mais voyant maintenant l'Église et Valérie Pécresse s'associer contre le mariage homosexuel, je soutiens totalement cette innocente incrongruité.
Fromthesouth
Admin




Inscrit le: 16 Nov 2008
Messages: 16781
Localisation: Bastia, sur un caillou paumé

Message Posté le: Mer Nov 07, 2012 00:47 am    Sujet du message:
Clovis de Monoclodon a écrit:

Figue toi, que hier j'ai entendu à la télé les propos de Vingt trois... Il a dit ceci : "Ce serait une supercherie de faire croire aux populations qu'on peut naître d'autre chose que d'un père et d'une mère..."

Je suis assez. Mais c'est pas plus une supercherie que de faire croire qu'on peut naitre d'un père stérile.. sauf qu'il n'a jamais été question de "faire croire qu'on peut naitre d'autre chose que d'un père et d'une mère".

Oui un enfant nait obligatoirement dans la différenciation des sexes, mais un enfant peut également naitre d'une mère célibataire. Un enfant peut également naitre alors que le père est stérile (via la procréation médicalement assistée), un enfant peut naitre sans parents et être adoptés par des personnes d'un toute autre origine.

Prendre les gens pour des arriérés ça fait vraiment pas avancer le débat.
MarieCecile81
Super actif
Super actif


Sexe: Sexe:Féminin

Inscrit le: 31 Juil 2009
Messages: 1752

Message Posté le: Mer Nov 07, 2012 05:28 am    Sujet du message:
Clovis de Monoclodon a écrit:


Figue toi, que hier j'ai entendu à la télé les propos de Vingt trois... Il a dit ceci : "Ce serait une supercherie de faire croire aux populations qu'on peut naître d'autre chose que d'un père et d'une mère..."

Le con !! Et Jésus ? Sa mère était vierge et son père n'était qu'adoptif ! Il est naît de quoi Jésus ?


J adore !!!
uacuus
Super actif
Super actif


Sexe: Sexe:Masculin

Inscrit le: 29 Mai 2006
Messages: 2753

Message Posté le: Mer Nov 07, 2012 10:00 am    Sujet du message:
Mai lan a écrit:
Ce qu'il y a de louable et de terrible dans le Réel c'est qu'aucun Juge ne se trouve au dessus de nos têtes.

On puis bien craindre de risquer le hors-sujet dans une copie de bac, en extrapolant. Mais lorsque l'on se meut dans la réalité et que les mots deviennent des individus déterminés alors et nul note ou autre rayure rouge ne puis les arreter.

Le moyen de doit pas devenir une fin. On se fiche des homosexuels, nous voulons plus. L'on prend parti pour pouvoir rassembler.

Si nous sommes d'accord tant mieux. Mais pourquoi se mettre des batons dans les roues quand on peut surfer sur la vague et submerger nos ennemis.


Il est sans doute louable de vouloir se distinguer par l'emploi de la forme "puis", au lieux de "peux" – c'est si classieux ! Néanmoins, cette forme correspond uniquement à la première personne du singulier, et certainement pas à la troisième. Cette erreur reflète à mon sens l'ensemble du discours de Mai lan posté ici : une volonté de distinction dont aussurément, l'auteur n'a pas les moyens.
Clovis de Monoclodon
Suprème actif
Suprème actif


Sexe: Sexe:Masculin

Inscrit le: 10 Nov 2008
Messages: 3597

Message Posté le: Mer Nov 07, 2012 11:07 am    Sujet du message:
Serge Dassaut, le Mit Romney Français, dit ceci sur France Culture :
"Si le projet de mariage entre homos devait devenir une loi, ce serait la fin de la race humaine..."
Je me sens tout de suite plus intelligent face à cet abruti. Encore plus que lorsque je regarde le maillon faible sur TF1.


Dernière édition par Clovis de Monoclodon le Mer Nov 07, 2012 12:14 pm; édité 1 fois
Mimie-Fish
Actif
Actif


Sexe: Sexe:Féminin

Inscrit le: 09 Mai 2010
Messages: 883
Localisation: ???

Message Posté le: Mer Nov 07, 2012 12:08 pm    Sujet du message:
La p'tite Blan a écrit:
Pour ou contre le "mariage catho" ?

C'est un sujet sensible, j'en conviens, mais en tant que non-croyante, non-pratiquante, il me paraît important de donner mon opinion sur un sujet qui nous concerne tous, puisque ce qui se joue ici ce n'est ni plus ni moins que l'avenir de notre société.

Certains disent que c'est une question d'égalité des droits et que les cathos doivent avoir les mêmes droits que les autres, y compris celui de se marier.

Entendons-nous bien, en tant qu'individu, le catho a les mêmes droits que les autres ; les cathos ne sont pas traités différemment et là n'est pas la question. D'ailleurs, les exemples de cathos mariés devant la République ne manquent pas.

Mais autoriser le mariage catho, c'est autre chose, c'est le refus de l'altérité, c'est s'enfermer dans un schéma de pensée à sens unique.

Et derrière tout cela, on le sait bien, c'est un "droit à l'enfant" que veulent obtenir les cathos, comme s'il existait un droit à l'enfant !

Lors d'un mariage laïc, on n'oblige personne à faire des enfants. Dieu merci ! (bien que l'expression soit inappropriée)

Mais le mariage catho, c'est une machine de guerre, au sens propre. Le mariage catho c'est une machine à fabriquer des gamins cathos.

A-t-on pensé à ces milliers d'enfants potentiels qui seront, non seulement mis au monde, bonjour le cadeau, mais qui en plus seront pour la plupart enrôlés de force dans les bataillons de Dieu ; les cathos appellent cela "baptiser" : des enfants obligés de suivre un programme d'endoctrinement intensif ; des enfants frustrés, vêtus de Cyrillus bleu marine et pour qui sexe, drogues et rock'n roll seront assimilés à diablerie, maux et péchés.

Certains mettront des années, voire des vies à s'en remettre ! D'autres, nombreux, ne s'en remettront jamais.

Alors à ceux qui me disent : "Qu'est-ce que ça pourrait bien te faire à toi si le mariage était ouvert aux cathos ?" Je réponds : à moi ça me ferait rien, mais pour les enfants ça change tout.

Prenons deux exemples concrets :

Dans un couple d'intégristes : l'enfant sera issu de deux intégristes, il comprendra mieux le latin que le français, sera complètement déconnecté de la réalité, votera à l'extrême-droite et n'aura jamais entendu parler du SIDA si bien que quand il le chopera lors d'une aventure extra-conjugale, tout le monde criera au miracle puisque bien sûr l'adultère n'est pas envisageable. Au lieu de se soigner, on lui conseillera la prière pour guérir.

Dans un couple avec prêtre : parce qu'on y vient bien sûr, derrière le mariage catho, c'est le mariage des prêtres qu'on veut nous faire avaler. Ce qui reviendrait tout bonnement à accepter le mariage à trois. D'abord on rajoute Jésus dans le couple, et demain ils demanderont à rajouter Paul, Marie-Madeleine et Judas. La polygamie, c'est ça qu'il y a sous couvert du mariage catho.

Et puis si on siphonne le mariage de sa substance Républicaine et laïque toutes les dérives sont possibles. Pourquoi seuls les cathos y auraient le droit ? Ce sera l'ouverture aux mariages à gogo, mariages mormons, mariages Krishna, mariages scientologues, etc. Tout le monde voudra son petit mariage à lui.

Plus important encore que ces dérives, qui en soit sont déjà graves, la question de l'adoption : Autoriser le mariage catho, c'est autoriser l'adoption par des cathos. Pourquoi donc empêcher un enfant d'être adopté par des cathos me direz-vous ?

D'abord en France, il n'y a plus vraiment beaucoup d'enfants à adopter, ou alors si il y en a c'est que personne n'en a voulu : handicapés lourds ou trisomiques par exemple. Mais ce serait vraiment dégueulasse de les refiler à des cathos sous prétexte qu'on les a sur les bras ! Vous croyez qu'ils n'ont pas assez de leur handicap dans la vie ? Un peu de décence que diable !

Et puis si je suis contre l'adoption par des cathos, c'est parce que je suis aussi contre la procréation par des cathos : un enfant a besoin d'un père et d'une mère laïcs.

Vous allez me dire : "Ce qui compte, c'est l'amour, peu importe la religion ! Les cathos sont aussi capables de s'aimer et d'aimer leurs enfants que les autres. Certains cathos sont bien plus stables que bien des mécréants !"

Certes.

Mais : Sous prétexte que des enfants cathos heureux existent, faut-il pour autant créer volontairement des enfants cathos ?

Combien de témoignages faudra-t-il encore d'enfants issus de familles cathos qui passent leur vie en psychanalyse pour comprendre qui est vraiment leur père ? Et pourquoi ils sont tous fils du même Père ?

Sait-on que dans un couple catho, les termes de « père » et de « mère » disparaissent au profit du terme générique « fils et filles de Dieu».

Je connais suffisamment d'enfants nés cathos pour savoir comme la vie peut être difficile quand le nom du père indiqué sur leur extrait de naissance ne correspond pas à Dieu alors même qu'il est leur Père, vous suivez ?

De nombreuses études montrent qu'être élevé dans un couple de cathos engendre de graves répercussions sur la santé mentale et physique des enfants.

Nous avons du recul sur ces situations, et les études sérieuses sont assez catégoriques, et pas dans le sens des partisans du mariage catho.

Demandez donc aux psys, toutes écoles confondues : leurs consultations sont prises d'assaut par des centaines de gamins qui racontent tous leur difficulté à être au monde avec autant de gens autour de leur filiation : papa, maman, le curé, la bonne du curé, Jésus, le Saint-père qui n'est pas le père biologique, la vierge Marie qui n'est pas vraiment vierge, le Saint-esprit schizophrénique, etc. Comment voulez-vous qu'un enfant se construise normalement ? C'est plus un arbre généalogique qu'il a, c'est du lierre !

Dire à un enfant qu'on est tous frères et soeurs, vous vous rendez compte des dommages que cela crée sur la structure familiale ?
Vous me direz : "l'avantage d'autoriser les mariages cathos, c'est qu'on limiterait ainsi les divorces."

Même pas mon bon ami.

Dans les pays où le mariage catho est autorisé, les cathos divorcent autant que les autres, voire plus !

Et dans les cas où les cathos ne divorcent pas, le mari a souvent une ou plusieurs maîtresses, tandis que la femme se morfond entre le foyer et l'aumônerie... Là encore, ce sont les enfants qui trinquent. Ils voient bien le décalage entre le paradis promis et l'enfer terrestre.

Que certains enfants aient une grande capacité de résilience et puissent être heureux malgré le fait d'avoir des parents cathos, je n'en doute pas. Mais n'empêche : Deux parents laïcs c'est quand même mieux.

Et ne nous y trompons pas : légaliser le mariage catho, à long terme ce sera légaliser l'insémination-miraculeuse !

Alors : pour ou contre le mariage catho ? Définitivement contre.
Exclamation

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum pour jeunes -> Pour ou contre : Actualité