Les filles au bord des routes près des villes


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum pour jeunes -> Divers

Gentillefille
Habitué(e)


Sexe: Sexe:Féminin
Age: 32
Inscrit le: 19 Sep 2004
Messages: 13928
Localisation: Dans les vignes

Message Posté le: Jeu Avr 28, 2011 18:08 pm    Sujet du message: Les filles au bord des routes près des villes
Chez nous elles sont apparues à l'été 2007.

Il y en avait déjà avant mais juste quelques-unes, des habituées, françaises pour la plupart, toujours aux mêmes endroits, entre Narbonne et Béziers et entre Narbonne et Villedaigne juste à côté du club libertin.
A côté de ça, la frontière espagnole a toujours été réputée pour être un haut lieu de la prostitution. Si vous connaissez La Jonquera c'est surement pour ses prostituées espagnoles....

Bon alors moi les filles habituelles qui sont, je tiens à le souligner, très discrètes ça ne me dérange pas. On les remarque à peine.

Ce qui me dérange le + c'est ce qui est apparu depuis l'été 2007 ici à Narbonne et aux alentours.
De 20 à 30 filles l'hiver on passe à plusieurs dizaines l'été (on en avait compté + de 150 une fois avec moi homme sur moins de 40 kms de routes nationales) qui se mettent très très en évidence comme par exemple une que j'ai vu en string et chandail à maille très larges sans rien dessous bien au bord de la super grande route hyper fréquentée.
Ces filles, je pense, doivent être exploitées. On voit le manège des camionnettes qui les déposent sur les heures de midi et les récupèrent juste avant la nuit. On voit aussi ses guetteurs sur les hauteurs qui attendent que les filles finissent avec un client pour ramasser le butin à mesure. Et puis ces filles on voit bien d'où elles viennent.... Les filles sont très typées, soit noires (d'Afrique noire), soit des filles de l'Est (Ukraine, Balkans) et quelques ibères (Espagne, Portugal) ou nord-africaines.
Certaines font 10-15 clients sur l'après-midi, on avait vu ça une fois quand on passait l'après-midi sous un pont avec 2 filles qui enchainaient les clients juste au-dessus de nous. A 30 euros la fellation et 50 euros la passe complète le business doit être rentable pour les hommes qui les exploitent...
On ne compte plus non plus tous ces coins de nature dénaturés par des amoncellements de détritus dont de nombreux préservatifs usagés et autre lingettes. Plus un espace de pique-nique sans en trouver à proximité...

Alors moi je me pose 2 questions...

Déjà, dans vos régions, y a-t-il aussi ce genre de trafics de femmes ? A quelle envergure ? Comment ça se passe ?

Mon autre question c'est que font les autorités ?
Je ne m'intéresse pas + que ça à ce milieu et pourtant j'en connais déjà une partie de l'organisation...
Pourquoi ne pas aller interpeller ces guetteurs en les prenant à revers ? On prend un chemin par derrière eux et hop ! On les interpelle.
Ou un flic se met en civil et accoste une fille ou encore attendre près d'un lieu fréquenté par les prostituées et attendre la camionnette qui les récupère.
Ou pourquoi pas aussi simplement prendre les numéros des plaques des véhicules, camionnettes de transport des filles et voitures + banales qui sont là pour ramasser l'argent ?
Pourquoi aussi ne pas suivre ces véhicules pour voir où sont logées ces filles ? Tiens en parlant de ça un jour on a vu un groupe de 5-6 filles africaines à pied se dirigeant vers un beau domaine sur une toute petite route très peu fréquentée, comme quoi y'a pas besoin d'être flic pour voir des choses...
Eponine
Madame Casse-Pieds


Sexe: Sexe:Féminin
Age: 28
Inscrit le: 02 Fév 2009
Messages: 13586

Message Posté le: Jeu Avr 28, 2011 18:35 pm    Sujet du message:
Dans toute ma vie, j'ai dû apercevoir une p*** une seule fois. Assise sur le bord d'une route, avec sa ptite camionnette blanche à proximité.
Gentillefille
Habitué(e)


Sexe: Sexe:Féminin
Age: 32
Inscrit le: 19 Sep 2004
Messages: 13928
Localisation: Dans les vignes

Message Posté le: Jeu Avr 28, 2011 18:41 pm    Sujet du message:
C'est surement le 1ier type de filles dont je parlais, celles qui font ça disons "librement" et pas sous la contrainte comme toutes ces filles apparues depuis 2007.

J'ai la hantise qu'un jour un de mes enfants me demande ce que font les dames au bord de la route ou presque nues dans les vignes... Confused
Clovis de Monoclodon
Suprème actif
Suprème actif


Sexe: Sexe:Masculin

Inscrit le: 10 Nov 2008
Messages: 3600

Message Posté le: Jeu Avr 28, 2011 18:42 pm    Sujet du message:
Bien avant Coursan, et jusqu'à Beziers, il doit y avoir, en semaine et par beau temps, un quinzaine de prostituées, ce qui offre un choix capable de satisfaire plus d'un routier... et ses dames, par temps de soldes appliquent des tarifs trés attractifs.
Elles sont apparues dés que Nicolas Sarkozy, alors ministre de l'interieur, a fait voter une loi sur le raccolage passif en centre ville, ce qui a eu pour effet de faire migrer les prostiputes sur les axes les plus fréquentés.
La Joction Beziers Narbonne bas tous les records et frole même la surpopulation.
La plus part travaille dans les Bordels de la Jonquèra en espagne. Narbonne est leur agent de poche !
The Stranger
De passage
De passage


Sexe: Sexe:Féminin

Inscrit le: 18 Mar 2011
Messages: 84
Localisation: Quelque part dans le monde...!

Message Posté le: Jeu Avr 28, 2011 18:49 pm    Sujet du message:
Il y a un endroit, pas loin de chez moi, enfin sur une route nationale si je me trompes pas, où on voit des camionnettes garées dans les bois.
Il est vrai que l'on puisse se demander ce que font les autorités face à cela, car c'est un fait reconnu, mais peut-être manque-t-il quelque chose pour faire avancer les choses, un manque de moyens, je ne sais pas trop, mais ça doit être quand même assez difficile de pouvoir arrêter ces hommes qui exploitent les femmes d'une telle façon.
Gentillefille
Habitué(e)


Sexe: Sexe:Féminin
Age: 32
Inscrit le: 19 Sep 2004
Messages: 13928
Localisation: Dans les vignes

Message Posté le: Jeu Avr 28, 2011 18:57 pm    Sujet du message:
Clovis de Monoclodon a écrit:
Bien avant Coursan, et jusqu'à Beziers, il doit y avoir, en semaine et par beau temps, un quinzaine de prostituées, ce qui offre un choix capable de satisfaire plus d'un routier... et ses dames, par temps de soldes appliquent des tarifs trés attractifs.
Elles sont apparues dés que Nicolas Sarkozy, alors ministre de l'interieur, a fait voter une loi sur le raccolage passif en centre ville, ce qui a eu pour effet de faire migrer les prostiputes sur les axes les plus fréquentés.
La Joction Beziers Narbonne bas tous les records et frole même la surpopulation.
La plus part travaille dans les Bordels de la Jonquèra en espagne. Narbonne est leur agent de poche !

Tu as l'air de connaitre encore + le phénomène que moi !
Une 15aine entre Coursan et Béziers tu es gentil ! Il y a surpopulation comme tu dis mais aussi on dirait de très nombreux clients.

Tu es de la région toi aussi ?



Par ailleurs, j'ai lu un article...
Le midi Libre du 23 mars 2011 a écrit:
Dans le cadre de la lutte contre le racolage sur la voie publique, les gendarmes de la compagnie de Béziers et ceux de Pézenas ont procédé à une opération d’envergure, hier après-midi, en interpellant quatorze prostituées.

Le coup de filet, qui s’est tenu en tout début d’après-midi sur les routes de Narbonne (11 filles) et Pézenas (3), a mobilisé une vingtaine de militaires de Béziers, Capestang, Murviel et Pézenas. Une française, une Nigériane et douze Roumaines ont ainsi été placées en garde à vue.
Publicité

Et le procureur de la République de Béziers, Patrick Mathé, de mettre en garde : "De telles opérations vont se multiplier, notamment sur ces deux axes, jusqu’à ce que les infractions cessent."

La guerre semble déclarée !

14 filles ramassées en bord de route au mois de mars... Imaginez donc l'été !




The Stranger a écrit:
Il y a un endroit, pas loin de chez moi, enfin sur une route nationale si je me trompes pas, où on voit des camionnettes garées dans les bois.
Il est vrai que l'on puisse se demander ce que font les autorités face à cela, car c'est un fait reconnu, mais peut-être manque-t-il quelque chose pour faire avancer les choses, un manque de moyens, je ne sais pas trop, mais ça doit être quand même assez difficile de pouvoir arrêter ces hommes qui exploitent les femmes d'une telle façon.

Oui parce que bon, le fait d'arrêter les filles pour racolage ça ne mène à rien puisqu'elles sont exploitées. Il faut trouver les gens qui les exploitent et à mon avis ce n'est pas si difficile que ça !
Eponine
Madame Casse-Pieds


Sexe: Sexe:Féminin
Age: 28
Inscrit le: 02 Fév 2009
Messages: 13586

Message Posté le: Jeu Avr 28, 2011 19:01 pm    Sujet du message:
De ce que je me souviens de l'époque où je traînais avec un flic (Rolling Eyes), ils ne se fatiguaient même pas à arrêter les filles. Par contre, ils s'arrêtaient assez régulièrement discuter avec elles lors de leurs patrouilles nocturnes, histoire de vérifier que tout allait bien et qu'elles n'avaient pas de problèmes avec des boulets. Je trouvais ça plutôt bien.
Gentillefille
Habitué(e)


Sexe: Sexe:Féminin
Age: 32
Inscrit le: 19 Sep 2004
Messages: 13928
Localisation: Dans les vignes

Message Posté le: Jeu Avr 28, 2011 19:18 pm    Sujet du message:
Midi Libre du 30/11/2009 a écrit:
Les enquêteurs de la gendarmerie de l'Hérault ont fini par démanteler le réseau de prostitution d'origine roumaine qui s'était développé depuis dix-huit mois sur les routes du Biterrois. Pendant des semaines, les responsables de cette organisation « mafieuse » ont défié gendarmerie et le procureur de la république Patrick Mathé. Pourtant celui-ci avait publiquement mis en garde. Il avait même annoncé qu'il souhaitait débarrasser les routes nationales de ces grappes de jeunes prostituées amenées de Roumanie et logées dans quelques appartements glauques du cœur historique de Béziers ou à Pézenas.
18 jeunes filles entre 18 et 25 ans

Sans jamais désemparer, les présumés proxénètes ont continué à exploiter le juteux business malgré les mises en garde des gendarmes et la fronde des habitants de Valros indignés, en septembre dernier de la recrudescence des tapineuses aux abords du village et tout près d'un monument à la mémoire des jeunes fusillés. Ils ont continué à transporter, à déposer et à surveiller leurs protégés. « C'est devenu intenable. Et Cela pose un sérieux problème se sécurité à cause des conducteurs qui veulent demi-tour sur la nationale » expliquait Roger Delgado le maire aujourd'hui soulagé, au moins temporairement. Dix-huit jeunes filles entre 18 et 25 ans ont été relâchés après leur garde à vue. « Elles sont sans doute plus victimes que coupables dans cette affaire » expliquait l'un des proches de l'enquête. La garde à vue avait été portée à quatre jours pour « crime organisé » pour les organisateurs de ce trafic et de l'exploitation d'êtres humains. Hier soir, au parquet de Béziers, ils étaient toujours en cours de présentation. Le « patron » de cette organisation est un roumain de 33 ans qui vivait entre la Roumanie et Béziers. Il devait être mis en examen pour « proxénétisme aggravé » et placé en détention provisoire au centre pénitentiaire de Béziers (Hérault).

+ victimes que coupables, ça fait plaisir à entendre.
Mais que deviennent les filles libérées du proxénète ?


Avec les photos qui vont avec que je trouve encore "soft" mais c'est pour vous montrer ce qu'on a sous les yeux dès qu'on prend une route dans la région et ceci en plein jour !






Et voici comment ça se passe, c'est consternant.... Et (presque) personne ne fait rien... Confused
AgoraVox du 27 août 2010 a écrit:
Le débat sur les Roms est dans toute la presse mais personne ou presque ne parle de la vie de ces femmes que l’on voit le long des routes se prostituer toujours plus nombreuses.
Nous sommes à quelques kilomètres d’une ville moyenne au sud de Paris. Dans un sous-bois. Le chemin parcouru à pieds est parallèle à la route très fréquentée. Jonché de préservatifs usagés, de papier toilette et de kleenex froissés. Le silence à peine entrecoupé par le craquement des branchages en ce mois d’été 2010.

QUATRE JEUNES FEMMES ROUMAINES ET BULGARES

Un ou deux hommes se faufilent, suivant un itinéraire tracé par leurs prédécesseurs.Les filles ne les ont pas aperçus car elles sont tournées vers les conducteurs qui ralentissent sur la route.

Elles sont quatre : deux roumaines et deux bulgares.On les appellera Tereza,Maria, Lucia et Stefania. Elles ont été amenées ce matin vers neuf heures dans une vieille Renault 9, déposées par leur mec, leur mac avec un sac pour chacune (sandwich de midi,une bouteille d’eau, des capotes, de l’essuie-tout et le tube de pommade pour les lèvres, indispensable après les fellations).

DE VINGT A QUARANTE EUROS LA RELATION

Elles ont toujours l’air enjoué. Le client n’est pas là pour la tristesse.Vingt euros la pipe, quarante euros le sexe. Il y en a même qui se plaignent du prix et souvent la transaction se fait à quinze euros. Une dizaine de clients par demi journée pour les quatre filles,dix huit ans, vingt cinq ans ,vingt ans,vingt huit ans. Des rapports brefs, propos orduriers la plupart du temps,debout face à l’homme ou courbée.
Elles ont vu leurs clients, à la suite d’un sifflement de l’un d’entre eux et deux se détachent du petit groupe pour les rejoindre chacune dans son fourré, à peine à l’abri de quelques regards qui les matent de loin.

LA LIBRE CIRCULATION

Elles ont mis une semaine pour arriver en France l’an dernier. Pour parcourir un peu moins de deux mille kilomètres via l’Autriche, l’Allemagne. Venant de la campagne proche de Buzau, Braila, pour les roumaines, Montana, Vraca pour les bulgares. Elles ont voyagé avec leurs cousins, tantôt dans des bus, tantôt dans des voitures particulières.

La liberté de circulation des citoyens européens, leur permet d’entrer en France sans formalités particulières et de séjourner trois mois sans justifier d’activité(la Roumanie, la Bulgarie ayant adhéré à l’Union Européenne en janvier 2007). A l’issue des trois mois les ressortissants doivent avoir un emploi,suivre des études ou justifier de ressources suffisantes pour rester en France. Pour exercer une activité professionnelle il faut un titre de séjour et une autorisation de travail
Hébergés en Seine Saint Denis dans un camp de caravanes,elles ont été rapidement initiées et ont commencé à tourner sur Rouen, Le Havre, Amiens, Lille. Jamais trop longtemps au même endroit. Quand elles sont sur leur lieu de travail elles trouvent toujours un "parent" ou un ami de parent pour l’hébergement.

Elles sont constamment surveillées Il leur arrive d’être battues,quand elles ne sont pas assez dociles.
Marion17
Suprème actif
Suprème actif


Sexe: Sexe:Masculin

Inscrit le: 26 Oct 2007
Messages: 3986

Message Posté le: Jeu Avr 28, 2011 19:50 pm    Sujet du message:
[ Supprimé par l'auteur ]

Dernière édition par Marion17 le Lun Mar 12, 2012 14:16 pm; édité 1 fois
La Bête
Silver Mercure


Sexe: Sexe:Féminin

Inscrit le: 03 Nov 2008
Messages: 13802
Localisation: Montréal

Message Posté le: Jeu Avr 28, 2011 22:08 pm    Sujet du message:
Moi c'était à la sortie du lycée, sur l'avenue du peuple belge à Lille, y'en a toujours.
Y'avait peu de filles de l'est, surtout des noires et des ibériques, quelques vieilles et quelques trans.
Y'avait un cabaret en face du lycée, notre prof de philo plaisantait dessus quand nous disions "madame" en levant la main (habituée que nous étions à avoir exclusivement des femmes pour profs) : "seulement le samedi soir".

mais bon, oui c'est triste, mais je pense bien que les macs se cachent bien, que les plaques sont fausses ou volées, et que si on interpelle des sous-fifres, on ne démantèle pas le réseau.
Clovis de Monoclodon
Suprème actif
Suprème actif


Sexe: Sexe:Masculin

Inscrit le: 10 Nov 2008
Messages: 3600

Message Posté le: Ven Avr 29, 2011 08:06 am    Sujet du message:
Gentillefille a écrit:

Tu as l'air de connaitre encore + le phénomène que moi !
Une 15aine entre Coursan et Béziers tu es gentil ! Il y a surpopulation comme tu dis mais aussi on dirait de très nombreux clients.

Tu es de la région toi aussi ?


Oui, je suis à la frontière de l'Hérault et de l'Aude. J'ai longtemps (2ans) vécu à Gruissan, puis à Saint Pierre la Mer. Donc je connais parfaitement l'aire narbonnaise. Mais le phénomène de la prostitution du bord des routes est relativement recent.
Ne pas se fier aux photo qui illustre tes articles, la réalité est moins prometeuse... J'ai souvenir de quelques prostituées moins attirantes qu'il n'y parait... Certaines sont proches de l'âge de la retraite et si Sarko n'avait pas reporté l'âge à 62 ans, elles se la couleraient douce sur la plage de "Pisse vache".
Moi, je faisais des caricatures au port de gruissan, et j'ai parfois eu des p**** comme clientes...et elle payent bien. Je n'étais donc pas client, mais fournisseur à prostitués.. lol..
Un jour, à une heure trés matinale, je prenais un café au bar du Barberousse sur le nouveau port à Gruissan. Au fond de la salle, j'ai reconnu une prostituée qui prenait un café crême avec croissants.. Elle lisait un magasine, Intimité. Des histoires à l'eau de rose, pour une femme restée fleur bleue. C'est elle qui m'a fait découvrir les romans photos. Snif !
wanda
Suprème actif
Suprème actif


Sexe: Sexe:Féminin
Age: 32
Inscrit le: 30 Juin 2004
Messages: 6224
Localisation: Avignon \o/

Message Posté le: Ven Avr 29, 2011 09:12 am    Sujet du message:
à nice y'en a pleeeeeeeeeeeeeeein !!!!

mais ici j'en ai encore jamais vu, bon en meme temps vu le quartier j'ose esperer ne jamais en croiser -_-
Gentillefille
Habitué(e)


Sexe: Sexe:Féminin
Age: 32
Inscrit le: 19 Sep 2004
Messages: 13928
Localisation: Dans les vignes

Message Posté le: Ven Avr 29, 2011 14:19 pm    Sujet du message:
Clovis de Monoclodon a écrit:
Oui, je suis à la frontière de l'Hérault et de l'Aude. J'ai longtemps (2ans) vécu à Gruissan, puis à Saint Pierre la Mer. Donc je connais parfaitement l'aire narbonnaise. Mais le phénomène de la prostitution du bord des routes est relativement recent.
Ne pas se fier aux photo qui illustre tes articles, la réalité est moins prometeuse... J'ai souvenir de quelques prostituées moins attirantes qu'il n'y parait... Certaines sont proches de l'âge de la retraite et si Sarko n'avait pas reporté l'âge à 62 ans, elles se la couleraient douce sur la plage de "Pisse vache".
Moi, je faisais des caricatures au port de gruissan, et j'ai parfois eu des p**** comme clientes...et elle payent bien. Je n'étais donc pas client, mais fournisseur à prostitués.. lol..
Un jour, à une heure trés matinale, je prenais un café au bar du Barberousse sur le nouveau port à Gruissan. Au fond de la salle, j'ai reconnu une prostituée qui prenait un café crême avec croissants.. Elle lisait un magasine, Intimité. Des histoires à l'eau de rose, pour une femme restée fleur bleue. C'est elle qui m'a fait découvrir les romans photos. Snif !

On vit donc pas loin l'un de l'autre. Wink

Effectivement il y a pas mal de prostituées d'âge mûr mais on en voit aussi de très très jeunes. On était pris dans la circulation, donc presque arrêtés, et la fille à côté de nous je l'ai dévisagé en me disant mais c'est pas possible on dirait qu'elle a 15 ans !
Oel
Suprème actif
Suprème actif


Sexe: Sexe:Masculin

Inscrit le: 30 Juin 2010
Messages: 3881

Message Posté le: Ven Avr 29, 2011 17:44 pm    Sujet du message:
Des fois des filles fuient leur pays pour X raisons, ya donc forcément des prostitiuées de cet âge
Gentillefille
Habitué(e)


Sexe: Sexe:Féminin
Age: 32
Inscrit le: 19 Sep 2004
Messages: 13928
Localisation: Dans les vignes

Message Posté le: Ven Avr 29, 2011 17:57 pm    Sujet du message:
Ouais mais là elles font partie du "réseau", de ces filles entassées dans la camionnette qui les dépose tous les 200 mètres. Elles sont donc recrutées dans leur pays avec des promesses d'une vie meilleure en France.
Oel
Suprème actif
Suprème actif


Sexe: Sexe:Masculin

Inscrit le: 30 Juin 2010
Messages: 3881

Message Posté le: Ven Avr 29, 2011 17:59 pm    Sujet du message:
ah oui effectivement tu as raison. D'ailleurs on ne les embauche pas forcément qu'à la prostitution, elles peuvent également devenir de vrais esclaves maîtresses de maison.
Gentillefille
Habitué(e)


Sexe: Sexe:Féminin
Age: 32
Inscrit le: 19 Sep 2004
Messages: 13928
Localisation: Dans les vignes

Message Posté le: Ven Avr 29, 2011 18:17 pm    Sujet du message:
Je pense qu'elles sont "embauchées" un peu pour tout.
La prostitution étant tout de même ce qui rapporte le + aux proxénètes mais il faut bien quelqu'un pour gérer leur lieu de vie...
Goddelijke Vlam
Membre
Membre


Sexe: Sexe:Masculin
Age: 21
Inscrit le: 18 Avr 2011
Messages: 418
Localisation: A coté

Message Posté le: Ven Avr 29, 2011 20:03 pm    Sujet du message:
Combien tu pense qu'il y aurait dans une voiture de gueteur en fin de journée?

Smile
Gentillefille
Habitué(e)


Sexe: Sexe:Féminin
Age: 32
Inscrit le: 19 Sep 2004
Messages: 13928
Localisation: Dans les vignes

Message Posté le: Sam Avr 30, 2011 01:58 am    Sujet du message:
4 chiffres en euros sans les virgules.
Goddelijke Vlam
Membre
Membre


Sexe: Sexe:Masculin
Age: 21
Inscrit le: 18 Avr 2011
Messages: 418
Localisation: A coté

Message Posté le: Sam Avr 30, 2011 19:37 pm    Sujet du message:
Hum, c't'interèsant ça, je vois si je peut pas organiser une irl dans le sud Rolling Eyes

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum pour jeunes -> Divers