comment savoir si une fille est lesbienne ou pas???


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum pour jeunes -> Zone filles

akosha
Petit nouveau
Petit nouveau


Sexe: Sexe:Féminin
Age: 30
Inscrit le: 12 Juin 2005
Messages: 2
Localisation: paris et rp

Message Posté le: Dim Juin 12, 2005 11:00 am    Sujet du message:
je viens de lire certain message que je n'avais pas lu a propos de savoir reconnaitre si une fille est lesbienne ou pas. En fait je pense que cela depend des circonstance....si tu croises juste qq'un dans la rue, je ne pense pas que cela soit possible. Apres si tu rencontres des gens un peu plus proches avec lesquelles tu peux discuter..la je pense que tu peux essayer de deviner, a travers les regards, les comportements. Mais c'est vrai que le plus simple est de demander...mais il faut oser. Par exemple, moi si on me demandait : je dirais que je ne suis pas bi si la demande vient de mon groupe d'ami ou d'une fille qui me repousserait...evidemment si c une fille qui pourrait me plaire, je lui devoilerais tout alors !
Mozz
Petit nouveau
Petit nouveau


Sexe: Sexe:Masculin

Inscrit le: 06 Fév 2005
Messages: 11

Message Posté le: Dim Juin 12, 2005 12:19 pm    Sujet du message: Chacun est différent
Salut à tous. J'ai 29 ans, suis hétéro mais voudrais vous faire part de mon point de vue. Allez vous chercher un café et asseyez-vous, ça va être long.

Si l'on se place en observateur de la société, on constate que les valeurs nous sont inculquées par 7 institutions principales : l'état, la religion, la psychologie, la nature, la famille, les médias, et l'ensemble des relations (amis, rencontres, professeurs ...)

Chacune de ces institutions contribuent à nous forger un ensemble d'opinions et de valeurs qui nous semblent d'autant plus exactes qu'elles sont partout pratiquées et encouragées, voire même martelées, par des gens de bonne foi ; et nous les avons nous-mêmes mis en pratique dès notre plus jeune âge.

Pourtant, prises séparément, aucune de ces instititutions n'apparaît en mesure d'apporter des vérités, dans la mesure où chacune tend à détruire l'être unique qui est en chacun de nous, et qui ne peut et ne doit pas être uniformisé pour se fondre dans une masse anonyme.

L'état nous donne des lois,mais ces lois changent en fonction des moeurs et des époques : l'homosexualité un jour injustement réprouvée se voit désormais autorisée, et même défendue bec et ongles avec la répression de l'homophobie.

La religion multiplie les incohérences : Dieu, qui est Amour et Respect, ne peut rejeter les homosexuels ou accepter le massacre des animaux, ou encore l'infériorisation des femmes. On remarque d'ailleurs que les pouvoirs religieux ne veulent pas changer de société, mais s'y intégrer sans remettre en cause certains abus flagrants (leur propre richesse, inégalités).

Les psychologues, bien que compétents et utiles, ont tout de même dans le temps déclarés l'homosexualité comme maladie mentale.
Bien sûr, des progrès ont sans doute été réalisés, mais chaque individu a une personnalité unique et complexe, qui ne peut se réduire à des observations générales et au simplisme réducteur qui est trop souvent pratiqué. Notre esprit étant immatériel, il m'est difficile de croire qu'on puisse cerner parfaitement le fonctionnement mental de quelqu'un.

La nature : on lui fait dire bien des choses. 2 hommes ou 2 femmes ensemble, ce n'est pas "naturel". Ceux qui vous disent ça ne font que répéter machinalement ce que leurs parents leur ont enseignés, sans même y avoir réfléchi par eux-mêmes. N'est pas naturel la violence, l'amour entre deux êtres, quel que soit leur sexe, est toujours bon.
Je ne vois pas l'intérêt d'interdire des relations fondées sur un amour et un respect mutuel, le résultat ne peut qu'être positif pour tout le monde.

La famille : l'institution la plus redoutable, car la plus crédible.
J'aime ma famille et ma famille m'aime, mais je sais que si j'avais eu le " malheur" d'être homo ou bi, l'incompréhension aurait été terrible.
Pour parler franchement, mon entourage réduit encore l'homosexualité à la sodomie et à une relation contre-nature.
Moi j'en reviens à une seule affirmation : l'Amour avec un grand A va au-delà des pratiques sexuelles et ne se justifie pas, il se vit, c'est une partie de chacun d'entre nous.

Les médias dénoncent souvent l'homophobie mais y contribuent avec leurs films et feuilletons "hétéro". Et quand des relations homosexuelles sont montrées, on laisse entendre qu'il s'agit de cas particuliers.
La répétition de situations hétérosexuelles, l'imitation très réaliste des situations quotidiennes, ... tout cela finit par donner aux homosexuels une image à part, une espèce de cas particuliers, d'exceptions.

L'ensemble des relations (amis et proches) ont été eux-aussi éduqués par des gens à qui l'ont affirmait que l'homosexualité était une maladie.
Essayez de changer une opinion encrée pendant des dizaines d'années, opinion qui a été approuvée dans un cadre légal : pas facile.

Bref, tout ça pour dire que ce n'est pas les autres, le regard de la société, les lois (religieuses, naturelles, parentales, ...) qui comptent mais la personnalité unique de chacun couplée avec l'Amour.

Il faut dès à présent ôter toutes vos croyances héritée du passé et les examiner, avec toujours en filigrane cette question : l'Amour entre personnes est-il condamnable ?
Cebe
Membre
Membre


Sexe: Sexe:Féminin
Age: 25
Inscrit le: 30 Mar 2005
Messages: 386

Message Posté le: Dim Juin 12, 2005 13:20 pm    Sujet du message:
Y'a des choses vraies dans ce que tu dis, Mozz... enfin on peut voir qu'en général les nouvelles générations sont plus tolérantes envers toutes les formes de différences, sûrement parce qu'on en parle plus librement. On peut alors espérer une meilleure condition pour les gens qui se sentent à part car non reconnus par la société en tant qu'individus "normaux".

Moi je suis hétéro et bizarrement je reconnais plus facilement les mecs gays que les lesbiennes... Pour répondre à BRR qui se demandait si on reconnaissait un mec gay, je dirais que ça dépend des cas. Souvent, ils sont plus effeminés, c'est vrai, mais il y a des exceptions. J'ai eu un prof en 2nde qui était homo et je suis tombée sur le cul en l'apprenant, ça ne se voyait absolument pas. Et je ne pense pas que ce soit une question d'assumer ou pas. Je ne pense pas que ceux qui l'assument mieux, donc qui ne se cachent pas, sont plus effeminés car le prof que j'ai eu était super bien dans ses pompes et à partir d'un certain moment, tous les élèves étaient au courant (on est dans un petit lycée) et il le vivait très bien. (Peut-être que le fait qu'il était apprécié par tous les élèves a favorisé ça, j'en sais rien...)
Gentillefille
Habitué(e)


Sexe: Sexe:Féminin
Age: 32
Inscrit le: 19 Sep 2004
Messages: 13928
Localisation: Dans les vignes

Message Posté le: Lun Juin 13, 2005 22:04 pm    Sujet du message: Re: Chacun est différent
Mozz a écrit:
Salut à tous. J'ai 29 ans, suis hétéro mais voudrais vous faire part de mon point de vue. Allez vous chercher un café et asseyez-vous, ça va être long.

Si l'on se place en observateur de la société, on constate que les valeurs nous sont inculquées par 7 institutions principales : l'état, la religion, la psychologie, la nature, la famille, les médias, et l'ensemble des relations (amis, rencontres, professeurs ...)

Chacune de ces institutions contribuent à nous forger un ensemble d'opinions et de valeurs qui nous semblent d'autant plus exactes qu'elles sont partout pratiquées et encouragées, voire même martelées, par des gens de bonne foi ; et nous les avons nous-mêmes mis en pratique dès notre plus jeune âge.

Pourtant, prises séparément, aucune de ces instititutions n'apparaît en mesure d'apporter des vérités, dans la mesure où chacune tend à détruire l'être unique qui est en chacun de nous, et qui ne peut et ne doit pas être uniformisé pour se fondre dans une masse anonyme.

L'état nous donne des lois,mais ces lois changent en fonction des moeurs et des époques : l'homosexualité un jour injustement réprouvée se voit désormais autorisée, et même défendue bec et ongles avec la répression de l'homophobie.

La religion multiplie les incohérences : Dieu, qui est Amour et Respect, ne peut rejeter les homosexuels ou accepter le massacre des animaux, ou encore l'infériorisation des femmes. On remarque d'ailleurs que les pouvoirs religieux ne veulent pas changer de société, mais s'y intégrer sans remettre en cause certains abus flagrants (leur propre richesse, inégalités).

Les psychologues, bien que compétents et utiles, ont tout de même dans le temps déclarés l'homosexualité comme maladie mentale.
Bien sûr, des progrès ont sans doute été réalisés, mais chaque individu a une personnalité unique et complexe, qui ne peut se réduire à des observations générales et au simplisme réducteur qui est trop souvent pratiqué. Notre esprit étant immatériel, il m'est difficile de croire qu'on puisse cerner parfaitement le fonctionnement mental de quelqu'un.

La nature : on lui fait dire bien des choses. 2 hommes ou 2 femmes ensemble, ce n'est pas "naturel". Ceux qui vous disent ça ne font que répéter machinalement ce que leurs parents leur ont enseignés, sans même y avoir réfléchi par eux-mêmes. N'est pas naturel la violence, l'amour entre deux êtres, quel que soit leur sexe, est toujours bon.
Je ne vois pas l'intérêt d'interdire des relations fondées sur un amour et un respect mutuel, le résultat ne peut qu'être positif pour tout le monde.

La famille : l'institution la plus redoutable, car la plus crédible.
J'aime ma famille et ma famille m'aime, mais je sais que si j'avais eu le " malheur" d'être homo ou bi, l'incompréhension aurait été terrible.
Pour parler franchement, mon entourage réduit encore l'homosexualité à la sodomie et à une relation contre-nature.
Moi j'en reviens à une seule affirmation : l'Amour avec un grand A va au-delà des pratiques sexuelles et ne se justifie pas, il se vit, c'est une partie de chacun d'entre nous.

Les médias dénoncent souvent l'homophobie mais y contribuent avec leurs films et feuilletons "hétéro". Et quand des relations homosexuelles sont montrées, on laisse entendre qu'il s'agit de cas particuliers.
La répétition de situations hétérosexuelles, l'imitation très réaliste des situations quotidiennes, ... tout cela finit par donner aux homosexuels une image à part, une espèce de cas particuliers, d'exceptions.

L'ensemble des relations (amis et proches) ont été eux-aussi éduqués par des gens à qui l'ont affirmait que l'homosexualité était une maladie.
Essayez de changer une opinion encrée pendant des dizaines d'années, opinion qui a été approuvée dans un cadre légal : pas facile.

Bref, tout ça pour dire que ce n'est pas les autres, le regard de la société, les lois (religieuses, naturelles, parentales, ...) qui comptent mais la personnalité unique de chacun couplée avec l'Amour.

Il faut dès à présent ôter toutes vos croyances héritée du passé et les examiner, avec toujours en filigrane cette question : l'Amour entre personnes est-il condamnable ?


Vite !!!!!! De l'aspirine.... Confused
Miisss
Petit nouveau
Petit nouveau



Age: 24
Inscrit le: 22 Juin 2007
Messages: 4

Message Posté le: Dim Juil 01, 2007 10:49 am    Sujet du message:
moi j'applaudie : clap clap clap !!!
Insane
De passage
De passage


Sexe: Sexe:Féminin

Inscrit le: 28 Aoû 2007
Messages: 22
Localisation: Brest city

Message Posté le: Mar Aoû 28, 2007 18:25 pm    Sujet du message:
Bonjour à tous !

Je vois que beaucoup de personnes ici se trouvent dans le même cas que moi, c'est à dire un peu paumée. lol
Enfin, paumée, le mot est fort. J'ai découvert peu à peu mes attirances envers les filles. C'est monté crescendo en fait mais je ressens aujourd'hui, et de plus en plus, cette attirance pour les filles. J'ai déjà flirté avec quelques nanas, ssans vraiment aller plus loin, ça m'a plu à chaque fois. J'attends maintenant de rencontrer quelqu'un qui me démontrera et confirmera tout ça. lol


P: : à priori, je suis bi. lol
SallyShow
De passage
De passage


Sexe: Sexe:Féminin

Inscrit le: 05 Aoû 2007
Messages: 63

Message Posté le: Mar Aoû 28, 2007 19:56 pm    Sujet du message:
Je pene qu'on tombe amoureux d'une personalité et non d'un sexe ; voila pourquoi la notion même d'heterosexualité et d'homosexualité ( comme de bisexualité , hein... ) n'a aucun sens pour moi.

Apriori oui, l'heterosexualité est "naturelle", puisqu'inculquée dans nos gene comme moyen de survie, mais la survie n'a rien avoir avec l'amour.

Faites vous l'amour pour vous reproduire, pour ne pas que l'espece humaine disparaisse ? Ou par plaisir, par communion avec un autre être ?

Moi je dis que cet etre peut etre homme ou femme, voila pourquoi nous ne devrions jamais nous fermer en nous reservant a une seule categorie ( reduisant ainsi de moitié notre probabilité a trouver l'ame soeur Smile )
Insane
De passage
De passage


Sexe: Sexe:Féminin

Inscrit le: 28 Aoû 2007
Messages: 22
Localisation: Brest city

Message Posté le: Mar Aoû 28, 2007 20:18 pm    Sujet du message:
Je suis tout à fait d'accord avec toi, et j'ajouterai que, comme on le dit souvent, l'amour n'a pas de visage... mais il n'a pas de sexe non plus.
Lucinda
Suprème actif
Suprème actif


Sexe: Sexe:Féminin
Age: 28
Inscrit le: 24 Jan 2006
Messages: 5243
Localisation: Lyon/Grenoble

Message Posté le: Mer Aoû 29, 2007 08:34 am    Sujet du message:
Malgré tout, il y a cette notion-là à mon goût.

Oui, pour une personne bi, on tombe amoureux d'une personnalité.

Mais pour les autres, non. On sera attiré par des personnes du sexe opposé ou identique uniquement. Et on recherchera avant tout les filles ou les garçons, et ensuite on cherchera la personnalité.

De plus, j'ajouterai que lorsque l'on recherche, on voit avant tout la personne, le physique est donc important, et la différence homme/femme dans ce cas-ci est importante et visible Wink
SallyShow
De passage
De passage


Sexe: Sexe:Féminin

Inscrit le: 05 Aoû 2007
Messages: 63

Message Posté le: Mer Aoû 29, 2007 17:24 pm    Sujet du message:
Ce n'etait que mon avis, et evidement, comme dans toute polémique, il n'est pas le seul Smile
Cependant je pense que quiconque a déja été éperduement amoureux pourrait jurer continuer d'aimer l'autre sous n'importe laquelle de ses formes.

Et tu vois, imaginons quelqu'un dont tu trouve la personalité formidable, qui te convient parfaitement, avec qui tu te sens libre et avec qui tu peux tout faire... Si c'est un homme, tu sors avec lui, si c'est une fille, elle devient ta meilleure amie?
Tout ca est trop aléatoire pour moi, chaque personne doit etre apprécié a sa vraie valeur. Mais ce n'est que mon avis.
lililule
Suprème actif
Suprème actif


Sexe: Sexe:Féminin

Inscrit le: 23 Jan 2007
Messages: 4809
Localisation: ...

Message Posté le: Jeu Aoû 30, 2007 19:48 pm    Sujet du message: Re: comment savoir si une fille est lesbienne ou pas???
domi a écrit:
moi chui lesbienne mais je ne suis encore jamais sorti ac une fille et je sais trop comment faire le premier et surtt comment savoir si une fille est lesbienne. pourriez vous m'aider svp??
merci d'avance!!!


Tu trouverais des posts intéressants dans la section "Rencontres Lesbiennes" Tu serais la bienvenue, les qestions que tu te poses sont souvent posées.
Lucinda
Suprème actif
Suprème actif


Sexe: Sexe:Féminin
Age: 28
Inscrit le: 24 Jan 2006
Messages: 5243
Localisation: Lyon/Grenoble

Message Posté le: Ven Aoû 31, 2007 08:43 am    Sujet du message:
Je suis amoureuse SallyShallow, et n'étant toujours pas sûre de ne pas être bi, oui moi ça ne me dérangerait pas.

Mais je peux t'assurer que mon fiancé, lui, ne pourrait pas avoir la relation que l'on a si j'étais un homme. Le corps d'un homme le repousse, et il n'arrive à rien quand un homme le touche.

Alors oui, ça joue, qu'on le veuille ou non.

J'avais un ami avec lequel je m'entendais à merveille, on dormait dans le même lit, dans les bras l'un de l'autre, mais jamais je ne me serai mise en couple avec lui. La relation que l'on avait n'était pas celle d'un couple.

Décider d'être en couple avec quelqu'un n'est pas "apprécié à sa juste valeur", mais vouloir partager plus de choses qu'avec les autres. Sinon dans ce cas, on devrait tous être ensemble les uns et les autres Wink Ben oui, puisque beaucoup d'entre nous sont avec quelqu'un, donc on a tous une valeur importante donc...
SallyShow
De passage
De passage


Sexe: Sexe:Féminin

Inscrit le: 05 Aoû 2007
Messages: 63

Message Posté le: Sam Sep 01, 2007 16:24 pm    Sujet du message:
Lucinda a écrit:

Décider d'être en couple avec quelqu'un n'est pas "apprécié à sa juste valeur", mais vouloir partager plus de choses qu'avec les autres.

Et c'est tout autant indépendant du sexe de l'autre.
Au passage, mon copain aussi ne sortirais pas avec moi si j'etais un homme, mais je met ca sur le dos d'une peur inconditionnelle de l'homosexualité.
Invité








Message Posté le: Sam Sep 01, 2007 16:33 pm    Sujet du message:
Comment savoir si tu es lesbiennes?
Si tu as une démarche banlieuzarde, le tout mélé d'une voix grave, voilà!

En revanche, dès qu'tu commences à lacher de gros caissons et à roter, alors là te poses plus de question, car tu seras vraiment une femme: lesbienne....
Lucinda
Suprème actif
Suprème actif


Sexe: Sexe:Féminin
Age: 28
Inscrit le: 24 Jan 2006
Messages: 5243
Localisation: Lyon/Grenoble

Message Posté le: Lun Sep 03, 2007 08:21 am    Sujet du message:
Moi il a déjà essayé SallyShow, et ce n'est donc pas une peur inconditionnalle de l'homosexualité !

Il faut bien avouer que le corps d'une femme est tout à fait différent de celui d'un homme, ainsi que le comportement. Donc je pense que le sexe a un grand rôle dans l'attirance et dans l'amour Wink
ambitieusedu88
Membre
Membre


Sexe: Sexe:Féminin
Age: 24
Inscrit le: 04 Sep 2007
Messages: 217
Localisation: 54 nancy

Message Posté le: Ven Sep 07, 2007 21:22 pm    Sujet du message:
coucou moi c cecel et tous vos post sont tres interessants... je suis lesbienne et pourtant je ne recherche pas que le sexe mais avant tout coide mme vous le disiez si bien de la tendresse, une attirance physique, des caresses et des baisers... la communion parfaite. meme si je suis avide de rencontres je n'irai pas m'envoyer en l'air avec la premiere lesbienne que je dénicherai.et je ne rote pas, ne parle pas comme en charretier, et ne m'habille pas comme une cammioneuse! brisons les clichés! pour ce qui est des rencontres, il faut effectivement déceler ces petits regards,pouquoi pas user de clins d'oeil, s'il ya feeling, une petite main baladeuse et le tour est joué.surtout,il faut oser.si cela est vraiment nécessaire, un peu d'alcool est le bienvenu pour dissiper la timidité.mais avec moderation bien sur! parce qu'une fille completement rognée, ce n'est pas ce qu'il ya de plus attirant! enfin voila mes petits trucs tirés de mon expérience qui jusqu'à maintenant s'averent plutot efficaces.
bonne chance à toutes, tout vient à point à qui sait attendre!
Tiite-Debo
De passage
De passage


Sexe: Sexe:Féminin

Inscrit le: 20 Sep 2007
Messages: 26
Localisation: Haute-Savoie

Message Posté le: Jeu Sep 20, 2007 20:32 pm    Sujet du message:
Je cherche aussi une fille dans ma région.. Mais bon ya beaucoup d'homophobe dans mon collége et j'ose pas en parlé ! Donc je cherche a l'extérieur.. mais jtrouve personne. C dur sa Sad
ambitieusedu88
Membre
Membre


Sexe: Sexe:Féminin
Age: 24
Inscrit le: 04 Sep 2007
Messages: 217
Localisation: 54 nancy

Message Posté le: Ven Sep 21, 2007 11:46 am    Sujet du message:
ah ben ca c clair qu'au collège vla la mentalité!! d'ailleurs c bizarre moi a ce moment la je ne m etais jamais posée de questions sur ma sexualité. tu dois etre precoce,ou bien moi en retard... lol et pis au lycée c'est a peine mieux accepté, ca reste encore intolerant je trouve, mais sinon apres vers 18ans , etudes sup et tout... ca va tout seul. enfin bon il ya des cons partout c sur mais moi g jamais eu de probleme . je l'ai dit a vraiment bcp de monde et jamais on ne m'a jugée... enfin pas devant moi!! bon courage a toi, mais au fait quel age as tu? 14 ou 15 j imagine
jacquesv
Membre
Membre


Sexe: Sexe:Masculin

Inscrit le: 28 Juin 2005
Messages: 336

Message Posté le: Dim Sep 30, 2007 23:41 pm    Sujet du message: Re: comment savoir si une fille est lesbienne ou pas???
domi a écrit:
moi chui lesbienne mais je ne suis encore jamais sorti ac une fille et je sais trop comment faire le premier et surtt comment savoir si une fille est lesbienne. pourriez vous m'aider svp??
merci d'avance!!!

Si elle te drague (et si ce n'est pas pour faire plaisir à son copain!) tu as une bonne chance de ne pas te tromper
Babycha
Petit nouveau
Petit nouveau


Sexe: Sexe:Féminin

Inscrit le: 26 Sep 2007
Messages: 3
Localisation: Lens - Lille

Message Posté le: Lun Oct 01, 2007 14:49 pm    Sujet du message:
Moi je pense qu'il ne faille pas classer les gens par catégories, homosexuelles, hétérosexuelles, ou encore bisexuelles.
Beaucoup ne savent pas où aussi ne s'y attendent pas.
Je veux dire par là que l'on peut être amoureux, que ce soit d'une personne d'une même sexe, sans se poser de questions comme celles ci pour autant

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum pour jeunes -> Zone filles