La révolution de 1789


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum pour jeunes -> Pour ou contre : Actualité

Criterium
Suprème actif
Suprème actif



Age: 35
Inscrit le: 08 Sep 2008
Messages: 4223
Localisation: ailleurs

Message Posté le: Dim Nov 08, 2009 21:44 pm    Sujet du message: La révolution de 1789
Le Mulet a écrit:
Je me demande ce qui se serait passé sur les paysans ne s'étaient pas révoltés en 89.


Ce n'était peut-être qu'une phrase en l'air, mais à mon avis le sujet est passionnant. On se souvient des Droits de l'Homme mais généralement beaucoup moins des banquets populaires révolunnaires imposés.

En même c'est une période que j'estime ne pas connaître assez, mais je sais que certains auront beaucoup d'éléments très intéressants à y ajouter, et que ce sera l'occasion d'apprendre beaucoup de choses.
Papillon

Cette Révolution n'était-elle pas excessive? Le monde n'aurait-il pas mieux tourné sans (et cela ne signifie pas que sans 1789 la société serait restée sclérosée et inapte à l'évolution et au changement)? Avez-vous lu la dernière lettre de Louis XVI?
Marah
Suprème actif
Suprème actif


Sexe: Sexe:Féminin

Inscrit le: 19 Oct 2009
Messages: 4133

Message Posté le: Dim Nov 08, 2009 21:52 pm    Sujet du message:
Mirabeau : « Nous sommes ici par la volonté du peuple et nous n'en sortirons que par la force des baïonnettes ».

tout est dit quand il s'agit de la volonté du peuple, il n ya plus de frontière et tout se justifie, car le peuple reste malgré le coeur de tout pouvoir ou bien sa "nourriture"

la violence a l'époque était omniprésente, terrifiante même, donc la notion d'excès est relative a l'époque; ce que veut dire: non. Il ya eu des massacres de vendéens mais cela na pas dépassé quelconque autre conflit
Spleenz
Suprème actif
Suprème actif


Sexe: Sexe:Masculin

Inscrit le: 07 Oct 2009
Messages: 4136

Message Posté le: Dim Nov 08, 2009 21:55 pm    Sujet du message:
Et puis de rouget de l'isle ne nous auraient sans doute pas pondue ce beau chant qu'est la marseillaise. Quand je vois les pseudo artistes qui y touche pour la radoucir , ça me fait de la peine, sauf pour gainsbourg (aux armes etc) que j'aime particulièrement.
Lyriss
Habitué(e)


Sexe: Sexe:Masculin

Inscrit le: 20 Mar 2008
Messages: 10770
Localisation: Grenoble

Message Posté le: Dim Nov 08, 2009 21:58 pm    Sujet du message:
La vrai question de ce topic se résume justement en la définition du "le peuple" utilisé a tord et a travers en ce qui concerne la révolution française.
Criterium
Suprème actif
Suprème actif



Age: 35
Inscrit le: 08 Sep 2008
Messages: 4223
Localisation: ailleurs

Message Posté le: Dim Nov 08, 2009 21:59 pm    Sujet du message:
Lyriss a dit quelque chose d'intéressant. Si l'on se renseigne sur les banquets imposés d'après 1789, n'a-t-on pas l'impression que le peuple a été tout à fait instrumentalisé?
Marah
Suprème actif
Suprème actif


Sexe: Sexe:Féminin

Inscrit le: 19 Oct 2009
Messages: 4133

Message Posté le: Dim Nov 08, 2009 22:04 pm    Sujet du message:
c'est propre a une guerre civile, la coupure est tel entre les camps que le mari peut en vouloir a sa femme, ou le voisin etc etc... la mobilisation s'est faite sur la longueur massivement

donc le peuple même si il a été utilisé a répondu de sa propre volonté a l'engrenage
Lyriss
Habitué(e)


Sexe: Sexe:Masculin

Inscrit le: 20 Mar 2008
Messages: 10770
Localisation: Grenoble

Message Posté le: Dim Nov 08, 2009 22:07 pm    Sujet du message:
Le peuple n'est pas intervenu durant la révolution, c'est la bourgeoisie parisienne qui a agit, et seul une petite partie du peuple parisien a suivit sans trop savoir pourquoi.

le fait est que dans beaucoup e province, les paysans n'étaient même pas au courant de al révolution plusieurs mois après sa réussite.
Marah
Suprème actif
Suprème actif


Sexe: Sexe:Féminin

Inscrit le: 19 Oct 2009
Messages: 4133

Message Posté le: Dim Nov 08, 2009 22:11 pm    Sujet du message:
qui composait les troupes révolutionnaire?
Lyriss
Habitué(e)


Sexe: Sexe:Masculin

Inscrit le: 20 Mar 2008
Messages: 10770
Localisation: Grenoble

Message Posté le: Dim Nov 08, 2009 22:17 pm    Sujet du message:
Des paysans ruinés n'ayant plus rien a perdre qui se sont raccrochés aux promesses dorés de bourgeois grandiloquents.
Romulus
Suprème actif
Suprème actif


Sexe: Sexe:Masculin

Inscrit le: 24 Fév 2007
Messages: 4360

Message Posté le: Dim Nov 08, 2009 22:19 pm    Sujet du message:
Ah voilà un sujet qui va m'intérésser. Bon posé comme ça c'est bizarre, se demander quelle aurait été l'Histoire en enlevant des évènements historiques ne se fait pas trop sur le plan de la méthode historique. Vu que l'Histoire est une chaine de causes et de conséquences imbriquées entre elles. Cela dis c'est toujours un exercice amusant et intéréssant pour l'imagination et pour essayer de mesure l'impact réèl des évènements en imaginant leur abscence.

Oui il y a eu la violence mais il y a eu aussi la fabuleuse DDHC, pour la première fois on proclame les hommes libres et égaux, pour la première fois on abolie l'esclavage, les privilèges,...

Cette période qui dure une grosse décennie est sans doute la plus dense de l'Histoire du monde en terme d'évènements politiques (d'où le fait qu'elle soit assez difficile à comprendre), En un peu plus de 10 ans la France va être un véritable laboratoire politique ou presque tout les régimes de l'hisoire contemporaine vont être tentés ou imaginés : Monarchie constitutionnelle, démocratie, démocratie participative, dictature révolutionnaire, république bourgeoise et élitiste, dictature militaire,...

C'est peut être celle qui a provoqué le plus de bouleversements sur le long terme dans la mesure où ses idées vont se propager à toute l'Europe et au delà.
Criterium
Suprème actif
Suprème actif



Age: 35
Inscrit le: 08 Sep 2008
Messages: 4223
Localisation: ailleurs

Message Posté le: Dim Nov 08, 2009 22:22 pm    Sujet du message:
Je te lis, et tu as raison, Romulus, ma question est mal posée : on peut refaire l'Histoire à l'envi en essayant de savoir ce qui se serait passé "si". Je tente une reformulation :

En quoi a vraiment consisté la révolution de 1789 ?

Car même si on l'étudie tous à l'école, à part quelques restes comme la peinture de Marat assassiné dans sa baignoire, force est d'admettre que tout le monde oublie tout sur tout sur de tels sujets. Moi par exemple, je m'aperçois que je n'y connais pas grand-chose, en fait, et c'est même assez préoccupant vu comme cela.


Dernière édition par Criterium le Dim Nov 08, 2009 22:27 pm; édité 1 fois
Romulus
Suprème actif
Suprème actif


Sexe: Sexe:Masculin

Inscrit le: 24 Fév 2007
Messages: 4360

Message Posté le: Dim Nov 08, 2009 22:24 pm    Sujet du message:
Lyriss a écrit:
Le peuple n'est pas intervenu durant la révolution, c'est la bourgeoisie parisienne qui a agit, et seul une petite partie du peuple parisien a suivit sans trop savoir pourquoi.

le fait est que dans beaucoup e province, les paysans n'étaient même pas au courant de al révolution plusieurs mois après sa réussite.


C'est faux. Durant "la grande peur" (phénomène de panique dans les campagnes fin juillet 1789), les paysans s'arment et finissent par attaquer les chateaux et détruisent les documents qui attestent les privilèges des seigneurs. Le message est clair ils ne veulent plus de privilèges corvées, et tout le tralala... et le message va être reçu puisque l'assemblée nationale toute récente (constituées surtout de bourgeois et de nobles libéraux) va les supprimer dans la foulée en l'espace d'une nuit (4/5 aout 1789) des traditions qui ont durées 1000 ans, bien qu'elle tentera vainement de revenir sur cette décision.
chiron
Actif
Actif


Sexe: Sexe:Masculin

Inscrit le: 07 Nov 2005
Messages: 1191

Message Posté le: Lun Nov 09, 2009 00:39 am    Sujet du message:
Criterium a écrit:

En quoi a vraiment consisté la révolution de 1789 ?


Rien que cela ? Laughing De quel point de vue: historique, politique, anthropologique, scientifique, artistique, juridique, fiscal, constitutionnel, militaire, économique ?

Commençons par essayer de déterminer l'évènement "phare"

Les états généraux qui abolissent les trois ordres et se définissent comme Assemblée Nationale, le 10 juin ?

Le serment du jeu de Paume, de ne pas se séparer avant la définition d'une constitution, le 20 juin ?

Marah, c'est quand le roi ordonna la dispersion de l'assemblée que Mirabeau répondit le 23 juin: « Nous sommes ici par la volonté du peuple et nous n'en sortirons que par la force des baïonnettes.» Dans son contexte, cette phrase est sublime et à prendre au pied de la lettre.

La prise de la Bastille le 14 juillet, où la milice bourgeoise parisienne, souhaitant maintenir l'ordre contre les pillages, après avoir pris aux militaires des armes aux invalides, a pris la Bastille pour en saisir la poudre ?
Criterium
Suprème actif
Suprème actif



Age: 35
Inscrit le: 08 Sep 2008
Messages: 4223
Localisation: ailleurs

Message Posté le: Lun Nov 09, 2009 10:48 am    Sujet du message:
Citation:
Rien que cela ?

Papillon

Il faut que je m'achète un livre.
(Peut-on vraiment résumer 1789 par les dates que tu as cité et dont en principe on se souvient tous? Alala, vaste sujet.)
Rougi
K
Suprème actif
Suprème actif


Sexe: Sexe:Masculin

Inscrit le: 10 Avr 2006
Messages: 4871

Message Posté le: Lun Nov 09, 2009 17:23 pm    Sujet du message:
HAAAAAAA c'est un sujet que je maîtrise, enfin ^o^
...mais je n'ai pas le temps, mon coloc va me virer de son PC à coups de pompes pour que j'aille pleurer devant la dépouille du mien.
Si j'arrive à le ressuciter (l'ordi) où à lui fumer sa gueule (le coloc), je posterai un pavé.
Romulus
Suprème actif
Suprème actif


Sexe: Sexe:Masculin

Inscrit le: 24 Fév 2007
Messages: 4360

Message Posté le: Mar Nov 10, 2009 00:03 am    Sujet du message:
Criterium a écrit:
Citation:
Rien que cela ?

Papillon

Il faut que je m'achète un livre.
(Peut-on vraiment résumer 1789 par les dates que tu as cité et dont en principe on se souvient tous? Alala, vaste sujet.)
Rougi


J'ai eu la même réaction que Chiron, un bien vaste sujet qui est difficile à synthétiser en quelques pages. Si ça t'intéresse, je te conseil La révolution française, 1789-1799 de Jean-Clément Martin, qui reste assez synthétique ou La Révolution et l'Empire, 1783-1815 de Jessenne.

Je tente quand même une mini-synthèse pour ceux que ça intéresse mais qui aurait la flemme de lire un bouquin :

Concernant les dates il y a une petite erreur, la proclamation de l'assemblée nationale c'est le 17 juin (mais c'est peut être le 10 juin que Sièyes a proposé l'idée).
Si il y avait 4 dates à retenir ça serait celles-ci :

17 juin 1789 : les élus du tiers états se proclament assemblée nationale et affirment représenter l'ensemble de la nation (intervention des élites éclairées : bourgeoisie et noblesse libérale).

14 juillet 1789 : Prise de la bastille. Le peuple parisien s'attaque à un symbole de l'arbitraire royal, suite à des mauvaises décisions de Louis XVI. Le peuple fait plié le roi qui revient sur ses décisions et prend conscience de sa force et de sa possibilité d'intervenir dans la scène politique, ce qu'il ne cessera de faire dans les années qui suivront (ici l'intervention est populaire et urbaine).

4 aout 1789 : abolition des privilèges et de tout l'ordre ancien en l'espace d'une nuit (peut être l'évènement le plus important), cela suite à des attaques de paysans contre les propriétés des nobles (intervention populaire rurale).

26 août 1789 : suite aux évènements suscités, et à l'éffondrement de tout un sysème : proclamation de la DDHC qui fixe les principes de bases sur lesquelles doivent reposer le nouveau système. Déclaration qui est le reflet des Lumières car elle contient les principes humanistes et rationalistes qui la caractérise.


Comment en est-on arrivé là? Parmis les principales causes qui proviennent de plus ou moins longtemps avant les évènements révolutionnaires :
- Les Lumières justement, vaste mouvement philosophique très hétéroclite mais dont la base commune est la raison et la remise en cause de l'ordre traditionnel. Remises en cause qui vont largement affaiblir la légitimité de cet ordre traditionnel (religion, absolutisme, etc...) et qui commence déjà à transformer les mentalités (attention toutefois la Révolution n'est ni prévue ni souhaitée à l'avance par des "esprits éclairés" dans la mesure ou son caractère extraordinaire et sans précédent la rende totalement imprévisible).

- Une crise financière qui a ruiné la France (suite à son aide aux insurgés dans la guerre d'indépendance de l'Amérique) et qui pousse le roi a convoquer les états généraux pour trouver des solutions (notamment imposer la noblesse exempt de nombreux impots).

- Une crise économique provoquée par la hausse des prix du pain en 1789 due à de mauvaises récoltes, ce qui accentue le mécontentement du peuple.

- Quelques mauvaises décisions de Louis XVI finissent d'accentuer les tensions, notamment dans sa résistance à certains changements.

La convergence de ces différents phénomène provoquent en quelque sorte la Révolution.

L'effondrement du système ancien abouti à une refonte totale de la société dans tout les domaines (institutions, religion, culture, arts,...) . La suite des évènements va notamment être caractérisée par une surenchère révolutionnaire où les plus radicaux vont prendre le dessus pendant un temps. Des erreurs et des résistances répétées du roi à la révolution (fuite à Varennes, droit de véto mal employé) provoque sa chute en 1792 et l'avènement d'une république qui se veut désormais intrensigeante envers les ennemis de la Révolution.
Durant ce temps, l'intervention du peuple est primordiale et tout les grands tournants (qui sont nombreux et sur lesquels je passe) sont liés à l'intervention du peuple, essentiellement du peuple de Paris.

La terreur (1793-1974) se mets en place pour des raisons complexes. Une situation de crise extrême et sans précédent : deux guerres civiles (Guerre vendéènne : révolutionnaires VS contre-révolutionnaires. Crise fédéraliste : révolutionnaires radicaux VS révolutionnaires modérés); et une guerre de la France contre presque le reste de l'Europe. Tout cela attise la peur et la haine d'une partie du peuple qui voit des traitres et des contre-révolutionnaire partout. L'instauration d'une justice expéditive sert notamment à canaliser la violence populaire de la masse qui est tentée de se faire justice elle même.

En 1794, suite à un complot les radicaux au pouvoir (Robespierre, Saint-Just, Couthon...) sont déchus et exécutés sans jugement par la Convention (nouvelle assemblée nationale constituante) pour des raisons plus pragmatiques qu'idéologiques (un certains nombre de conspirateurs risquent de passer à la guillotine pour corruption ou excès de zèle dans l'usage de la violence). Le peuple ne réagit pas à cette chute, sans doute las des exécutions qui sont devenues monnaie courrante sous la terreur. C'est la réaction thermidorienne.

A la suite de ça un régime plus élitiste et aussi moins radical se mets en place : le Directoire (1795-1799). Appelée parfois "république des meilleurs" ou "république bourgeoise".
En effet ce système va largement favoriser la bourgeoisie et appauvrir davantage le peuple, la crise économique va reprendre de plus belle et la monnaie s'éffondrer totalement. De plus ce régime va souffrir d'une chose : il ne repose sur aucune légitimité ou presque contrairement au précédent qui s'appuyait sur le peuple et visait l'application de la DDHC par tout les moyens (même par des moyens paradoxaux).

Il va connaître de multiples coup de force comme annulations répétées d'élections (quand les royalistes ou les radicaux auront trop de voix).

Pendant ce temps là, la guerre avec l'étranger continue et un jeune général talentueux et ambitieux fait son chemin, un certain Bonaparte. Le Directoire qui manque de légitimité est forcé de s'appuyer sur la gloire militaire de ses généraux procurée par de brillantes victoires des armées française sur ses adversaires.
Cela va se retourner contre lui puisqu'en novembre 1799 Bonaparte devenu très populaire, soutenu par d'autres personnalités prestigieuses va faire un coup d'état et s'emparer du pouvoir. Puis plus tard sa popularité augmentant, il se fera proclamer empereur et tentera de recréer une forme de monarchie très centralisée et autoritaire.


Voilà c'était très très synthétique mais je pense que ça donne un apperçu correct de la Révolution Smile
sosso.pl
Suprème actif
Suprème actif


Sexe: Sexe:Féminin

Inscrit le: 01 Déc 2004
Messages: 3698
Localisation: France

Message Posté le: Mar Nov 10, 2009 18:12 pm    Sujet du message:
Déjà est ce une révolution paysanne ou bourgeoise...
oeildenuit
Suprème actif
Suprème actif


Sexe: Sexe:Masculin

Inscrit le: 30 Sep 2007
Messages: 6380
Localisation: Aix en provence

Message Posté le: Mar Nov 10, 2009 18:25 pm    Sujet du message:
Dire que le seul véritable symbole qu'on en retienne reste l'un des moins importants, la prise de la bastille.
Eponine
Madame Casse-Pieds


Sexe: Sexe:Féminin
Age: 33
Inscrit le: 02 Fév 2009
Messages: 13629

Message Posté le: Mar Nov 10, 2009 19:00 pm    Sujet du message:
Romulus a écrit:

- Une crise financière qui a ruiné la France (suite à son aide aux insurgés dans la guerre d'indépendance de l'Amérique) et qui pousse le roi a convoquer les états généraux pour trouver des solutions (notamment imposer la noblesse exempt de nombreux impots).

- Une crise économique provoquée par la hausse des prix du pain en 1789 due à de mauvaises récoltes, ce qui accentue le mécontentement du peuple.

- Quelques mauvaises décisions de Louis XVI finissent d'accentuer les tensions, notamment dans sa résistance à certains changements.


Quand je lis là, moi, je me dis qu'on est peut être aujourd'hui à l'aube d'un nouveau grand changement de régime...
Tommy Angello
Administrateur
Administrateur


Sexe: Sexe:Masculin

Inscrit le: 05 Sep 2006
Messages: 4354
Localisation: dans ton cpu

Message Posté le: Mar Nov 10, 2009 20:08 pm    Sujet du message:
oeildenuit a écrit:
Dire que le seul véritable symbole qu'on en retienne reste l'un des moins importants, la prise de la bastille.


Ce n'est pas nécessairement le moins important vu que c'est celui qui a permis le reste. J'imagine que pendant toute la durée de la révolution et meme sous napo, c'était le symbole de la capacité de la plèbe envers le pouvoir central. Ensuite c'est devenu un moyen de faire croire que le gouvernement en place l'est par la volonté du peuple et légitimer celui ci.

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum pour jeunes -> Pour ou contre : Actualité