Existe t il une musique de l'absurde ?


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum pour jeunes -> Musique

Ptit ChamallOw
Membre
Membre


Sexe: Sexe:Féminin
Age: 25
Inscrit le: 18 Nov 2007
Messages: 230
Localisation: Grenoble

Message Posté le: Sam Oct 17, 2009 10:12 am    Sujet du message: Existe t il une musique de l'absurde ?
Bonjour a tous !

Je voudrais savoir s'il existait une musique de l'absurde ?
Car pour les projets de TPE (travaux pratique encadré), nous avons une problematique, ou plutot pour l'instant une piste ; comment la musique donne t-elle vie à l'image ? et pour cela nous prendrons (en tout cas pour l'instant) l'exemple du theatre de l'absurde.
Pour cela nous avons deja fait quelques recherches sur le theatre musical, mais nous voudrions savoir s'il existait une musique de l'absurde ??
Merci bien de faire partager votre savoir Very Happy
A bientot et merci d'avance !
Lyriss
Habitué(e)


Sexe: Sexe:Masculin

Inscrit le: 20 Mar 2008
Messages: 10770
Localisation: Grenoble

Message Posté le: Sam Oct 17, 2009 10:36 am    Sujet du message:
La musique se démarque du simple bruit justement par ce qu'elle a une structure intentionnelle et n'est pas absurde.

Il n'existe donc aucune musique de l'absurde.
Invité








Message Posté le: Sam Oct 17, 2009 11:28 am    Sujet du message:
Lyriss a écrit:
Il n'existe donc aucune musique de l'absurde.


Pourtant tu pensais bien des choses sur le genre metal. Aurais-tu retourné ta veste ?
Lyriss
Habitué(e)


Sexe: Sexe:Masculin

Inscrit le: 20 Mar 2008
Messages: 10770
Localisation: Grenoble

Message Posté le: Sam Oct 17, 2009 11:34 am    Sujet du message:
Développe.
Invité








Message Posté le: Sam Oct 17, 2009 11:42 am    Sujet du message:
Lyriss a écrit:
Développe.


Lyriss a écrit:
J'ai un pote a fon dans le métal (enfin c’est du death brutal et du grind pour être précis), c'est le manager du group broken mirors si tu connais.

Et j'avoue être totalement hermétique a ce genre de "musique", mais j'ai quand même voulu essayer de comprendre l'intérêt que peu susciter une telle merde auditive.

J'ai compris lorsque on m'a poussé dans le premier concert, et la tout c'est éclairci.

Je pense que cette musique est un exutoire a la violence, et plus précisément au combat guerrier. Dans nos civilisations moderne ou la guerre est ostracisé (du au traumatisme des 2 grandes guerres) et technologique si elle a lieu, le jeune homme refoule ces pulsions guerriers et ca violence physique, et au travers des paroles, de l'ultra virilité de la voix des chanteurs, du vacarme de l'instrumentale, c'est un peu comme un simulacre de scène de combat, rajoute par dessus les pogo et autres altercations musclé et on y est !

La fosse est le champ de bataille, la batterie et les guitares sont l'explosions des obus et les tir de mitraillette, et la voix du chanteur est le hurlement des gradés et de l'ennemi.

Voili c'est ma tite thése Wink .
Marion17
Suprème actif
Suprème actif


Sexe: Sexe:Masculin

Inscrit le: 26 Oct 2007
Messages: 3986

Message Posté le: Sam Oct 17, 2009 11:45 am    Sujet du message:
[ Supprimé par l'auteur ]

Dernière édition par Marion17 le Jeu Mar 15, 2012 15:30 pm; édité 1 fois
Lyriss
Habitué(e)


Sexe: Sexe:Masculin

Inscrit le: 20 Mar 2008
Messages: 10770
Localisation: Grenoble

Message Posté le: Sam Oct 17, 2009 11:47 am    Sujet du message:
le Mulet, sais-tu que le métal compte parmi les musique a al structure la plus complexe qui soit, avec souvent des partitions de morceau classique jouer 2 a 5 fois plus vite, avec des accords parallèles et bien plus d'harmonique ?

Par ailleurs il n’y a aucun rapport entre ma définition du métal et de la « musique de l’absurde ».
Invité








Message Posté le: Sam Oct 17, 2009 11:50 am    Sujet du message:
Lyriss a écrit:
le Mulet, sais-tu que le métal compte parmi les musique a al structure la plus complexe qui soit, avec souvent des partitions de morceau classique jouer 2 a 5 fois plus vite, avec des accords parallèles et bien plus d'harmonique ?.


Sans déconner.

Tu réfutes donc en bloc ce que tu as toi-même dit il y a plus d'un an ? Stupéfiant.
http://www.genaisse.com/forums/viewtopic-34205.html
Et ma foi il y a un rapport. Tu qualifiais de merde auditive, donc c'est absurde.
Lyriss
Habitué(e)


Sexe: Sexe:Masculin

Inscrit le: 20 Mar 2008
Messages: 10770
Localisation: Grenoble

Message Posté le: Sam Oct 17, 2009 11:58 am    Sujet du message:
Je ne peux donc que t'inviter a aller lire la définition de absurde.

Mais c'est pas grave, l'important c'est que tu ai appris un mot aujourd'hui, c'est toujours ca de gagner xD
Invité








Message Posté le: Sam Oct 17, 2009 12:00 pm    Sujet du message:
La musique reste la musique. Quelque soit ses terrains d'application, nimbus.

Ca n'explique pas ton retournement de veste.
Lyriss
Habitué(e)


Sexe: Sexe:Masculin

Inscrit le: 20 Mar 2008
Messages: 10770
Localisation: Grenoble

Message Posté le: Sam Oct 17, 2009 12:03 pm    Sujet du message:
Quel retournement de veste ?

Si tu n'es pas capable de comprendre ce que j’ai écrit je n'y suis pour rien, et par ailleurs, je n'aime pas parler avec un réinscrit anonyme.
Invité








Message Posté le: Sam Oct 17, 2009 12:06 pm    Sujet du message:
Ben voyons. Ou comment éviter de répondre en se donnant bon genre.

Typiquement Lyrissien ça, champion d'une certaine mauvaise foi.
Flying_Pirate
Suprème actif
Suprème actif


Sexe: Sexe:Masculin

Inscrit le: 31 Mar 2008
Messages: 4468
Localisation: Lille

Message Posté le: Sam Oct 17, 2009 13:03 pm    Sujet du message:
Lyriss, tu ne peut pas nier qu'on a tous vu évoluer ton opinion sur certains styles de musique des derniers temps..

Rien qu'en voyant le fossé entre la description sommaire que tu donne de ton fameux concert de grind et la comparaison à la musique classique que tu viens de faire..

Sinon pour la musique de l'absurde oui il me semble que certains musiciens s'essayent à la musique déstructurée et atonale, c'est ce qui pourrait se rapprocher le plus de l'absurde.. mais bon comme l'a évoqué Lyriss au début, c'est pas sur qu'on puisse encore appeler ca de la musique, plus de l'expérimentation sonore..
Lyriss
Habitué(e)


Sexe: Sexe:Masculin

Inscrit le: 20 Mar 2008
Messages: 10770
Localisation: Grenoble

Message Posté le: Sam Oct 17, 2009 13:18 pm    Sujet du message:
J’ai simplement plusieurs opinions sur le même sujet, tout dépend de l’angle d’approche et du but de l’analyse. C’est sure que si vous cherchez a identifier mon opinion dans mes postes, vous êtes mal barré, vu que j'en ai systématiquement plusieurs xD

Pour revenir au sujet, oui, l’absurde signifie quelque chose qui n’a ni structure ni intentionnalité, or le fait même d’être dans une démarque de quête d’absurde est une intentionnalité, sans parler du fait qu’elle sera toujours suivi d’une structure, même inconsciente a partir du moment il faut construire quelque chose.

Donc oui, je pense que tu voulais parler de la musique expérimentale, au quel cas je te dirige vers critérium, qui je crois, s’y connait un peu la dedans du fait de ses penchants plutôt exotiques en matière de musique.
Flying_Pirate
Suprème actif
Suprème actif


Sexe: Sexe:Masculin

Inscrit le: 31 Mar 2008
Messages: 4468
Localisation: Lille

Message Posté le: Sam Oct 17, 2009 13:21 pm    Sujet du message:
tu me fais penser à un panneau indicateur mal vissé qui donne des directions différentes en fonction du vent..
Lyriss
Habitué(e)


Sexe: Sexe:Masculin

Inscrit le: 20 Mar 2008
Messages: 10770
Localisation: Grenoble

Message Posté le: Sam Oct 17, 2009 13:30 pm    Sujet du message:
C’est juste que je n’ai aucune personnalité et aucune individualité intellectuelle. Je saisi et ressent toutes les thèses avec un degré égale de compréhension et d’approbation. Apres il s’agit juste de choisir la plus scandaleuse, la plus excentrique ou la plus fine, par simple gout du jeu Mr. Green
Invité








Message Posté le: Sam Oct 17, 2009 13:57 pm    Sujet du message:
Bonjour Ptit ChamallOw

Tu peux chercher des œuvres musicales bâties sur des phonèmes ou des textes volontairement dépourvus de sens. Ils sont nombreux. On y retrouve probablement des déclinaisons d'un pronom, une récitation de l'alphabet, des textes proches de l'écriture automatique (*), des discussions sur un sujet strictement insignifiant et incohérent, des paroles débitées de façon inintelligible ou encore des textes phonétiques absurdes.

En parcourant la toile, il semble que la musique hongroise du XXème siècle se soit prêté à l'expérience avec György Ligeti, György Kurtag et Eötvos. Ils utilisent les préceptes énoncés plus haut et s'en servent à travers différentes œuvres.

I) Pour la déclinaison d'un pronom : Première pièce de l’Omaggio a Luigi Nono de Kurtág.
II)La récitation de l'alphabet : Ligeti : The Alphabet, troisième pièce des Nonsense Madrigals
III)
Texte de chanson proche de l'écriture automatique : Dezsö Tandori mis en musique par Kurtág ou István Bálint par Eötvös : Harakiri – et Kurtág : Quatre caprices op. 9
IV) Discussion sur des sujets insignifiants et incohérents : Eötvös : Trois Sœurs et Le Balcon
V) Paroles inintelligibles : Eötvos : 18e scène des Trois Soeurs
VI) Texte phonétique absurde : Ligeti : Aventures, Nouvelles Aventures
-
Il y a ce livre de François POLLOLI, c'est extrait de ses mémoires et thèses en Musicologie et Histoire de la Musique, Dimension de l'absurde dans les musiques de György Ligeti et de György Kurtag qui se focalise sur le sujet et notamment sur les deux auteurs.
-
Je n'ai pas cherché plus loin, car j'ai trouvé ces informations sur ces deux hongrois plutôt conséquentes concernant la musique de l'absurde. J'espère t'avoir aidé un peu.
-
En ce qui me concerne moi, je crois qu'entre 1950 et 1960, des personnes se sont essayé à une nouvelle conception du son qui paraissait totalement absurde à l'époque basé uniquement sur des sons bas et caverneux. Après, c'est à creuser, je n'en sais pas plus.
-

(*): L'écriture automatique se distingue sous plusieurs formes.
(i) : L’écriture automatique désigne aussi le genre d’écriture inconsciente souvent utilisée par les psychologues eux-mêmes comme technique libératoire qui permet de faire émerger rêves, désirs, de l’inconscient. Les psychologues limitent l’écriture automatique à l’alternance des personnalités stratifiées communes à tous, ne se manifestant que sous certaines conditions. ( wiki )
(ii) : Les parapsychologues envisagent avec cette technique l’intervention du paranormal comme effet de la dissociation psychique du sujet introduit dans une nouvelle dimension. ( wiki )
(iii) : Les spirites eux, placent l’écriture automatique (spiritisme) parmi les moyens de communication avec des entités désincarnées de différents niveaux moraux. Les spirites appellent cette méthode : psychographie ( wiki )

Livre notamment écrit avec cette technique : Les Thanatonautes écrit en 1994 de Bernard Werber
Criterium
Suprème actif
Suprème actif



Age: 32
Inscrit le: 08 Sep 2008
Messages: 4223
Localisation: ailleurs

Message Posté le: Sam Oct 17, 2009 14:16 pm    Sujet du message:
Définir absurde.

Le mot latin originel signifie "dissonant" ; le sens commun s'approche plutôt de "illogique" - ce qui est, en terme de musique, extrêmement différent et parfois totalement incompatible.

Dissonant. Nos petites oreilles élevées à la tradition moderne et occidentale d'une octave divisée en 12 demi-tons bien tempérés est tout ce qu'il y a de plus conditionné et sans nul doute nous entendons la musique d'une manière différente de nos ancêtres, qui ont utilisé pendant des périodes plus longues des gammes soit basées sur une autre division de l'octave, soit non-tempérés (par choix, par technique, par goût), soit construites différemment. Toutes ces gammes et tonalités nous paraissent remplies de "fausses notes". Seule évolution récente du grand public : le goût des musiques arabes, qui remet le quart de ton au goût du jour, c'est-à-dire une coupure de l'octave en 24 parties égales et bien tempérés. Mais là encore, l'exotisme n'est que très réduit.

Pour la partie pensée quasi-mathématiquement, voir "xenharmonie" et "microtonalité". (et je glisse le nom Xenakis)
Pour la partie historique ou ethnique, voir les traditions musicales basées sur des gammes microtonales (chant coréen, musique classique perse, musique improvisée thaïlandaise, etc.)
Pour la partie non forcément pensée, voir certaines tendances de musique "dark ambient", et le paragraphe suivant...

Illogique. Qu'est-ce que la logique en musique? On est toujours tributaire d'une méthodologie (en musique composée) ou d'une technique (en musique improvisée), au moins. Et ceux qui revendiquent le plus l'utilisation d'une méthodologie à contre-courant ne sont pas forcément ceux qui appliquent le mieux leurs préceptes. Dans ce cas, l'improvisation? Le métal improvisé d'Abruptum? Des installations sonores (quelqu'un avait placé 100 guitares à une corde sur le haut d'une colline très ventée, et avait enregistré la "symphonie")?

Mais bon, pour le vulgaire, toutes les tendances avant-gardistes depuis le début du XXème siècle (dont Ligeti, très connu, et sa fameuse symphonie pour cent métronomes), paraissent absurdes.

Et je ne vois pas en quoi le métal serait absurde ; il n'est généralement même pas dissonant (*) - c'est juste l'impression qu'en fait le mur du son des guitares saturées et de la voix, qui entraîne le rejet viscéral d'une partie de la population.

(*) Je précise d'avance parce que je sens que certains métalleux sans notion de musique risquerait de dire que "nan", mais la dissonance c'est autre chose que des accords de quinte, des tierces, des gammes égyptiennes, un triton du diable, et une touche de jazz. Après, il y a des exceptions, exemple : certains Blut aus Nord.
Ptit ChamallOw
Membre
Membre


Sexe: Sexe:Féminin
Age: 25
Inscrit le: 18 Nov 2007
Messages: 230
Localisation: Grenoble

Message Posté le: Sam Oct 17, 2009 14:54 pm    Sujet du message:
Merci beaucoup tout l'monde Very Happy
Je m'en vais faire des recherches plus approfondie sur tout ce que vous avez dit !
Sur ce, bon après midi et encore merciiiii !!!
darkdays
Suprème actif
Suprème actif




Inscrit le: 28 Mai 2005
Messages: 5587
Localisation: Between sin and sacrifice

Message Posté le: Sam Oct 17, 2009 15:39 pm    Sujet du message:
De la richesse de la langue, des acceptions et du contexte

Lyriss a écrit:

La fosse est le champ de bataille, la batterie et les guitares sont l'explosions des obus et les tir de mitraillette, et la voix du chanteur est le hurlement des gradés et de l'ennemi.
Soit une image très détaillée de la structure intentionnelle.
Lyriss a écrit:
La musique se démarque du simple bruit justement par ce qu'elle a une structure intentionnelle et n'est pas absurde.

Il n'existe donc aucune musique de l'absurde.
Pour Lyriss, le metal n'est donc pas une musique absurde. Et aucune musique ne peut l'être.

La première piste de réflexion du TPE : le théâtre de l'absurde.
Quelques pièces comme La cantatrice chauve et Le Roi se meurt de Ionesco ou bien encore Huis clos de Sartre qui s'éloignent de la façon de faire d'avant par de nouvelles mises en scène, une déconstruction du langage pour illustrer le sentiment post-guerre, la critique d'une époque ainsi que l'insécurité de la condition l'humaine et ses comportements dans des situations de crise.

Pour rester sur la guerre, la politique et les réactions qu'elles déclenchent : eMOTIVe d'A Perfect Circle, Slow Riot for New Zerø Kanada de Godspeed You! Black Emperor, par exemple.

Par analogie, au niveau de la mise en œuvre, la musique de l'absurde se voudrait être hors des normes conventionnellement admises dans la musique populaire occidentale.
Soient "l'expérimentation sonore", la musique minimaliste, les courants avant-gardistes, la musique industrielle... Fantômas, Mr Bungle, Arcturus, Ministry, Carnival In Coal, Dog Fashion Disco, Nine Inch Nails (surtout Broken), Thunderdome, Neophyte, la scène gabber, Kraftwerk, Diablo Swing Orchestra, 46:12 de Jolly, entre beaucoup d'autres.
Mélange des genres, rythme "décalé" ou utilisation d'effets sonores (voix, chants, discours parlés incrustés, distorsions, tempos, battements bineuraux, etc) peuvent rendre la musique atypique.

La musique "traditionnelle" a été évoquée par Critérium.
Par l'ambiance et/ou la vitesse, la musique classique, les musiques de film, la musique "apocalyptique", créent aussi une rupture ou un malaise
l'Allegro Barbaro d'Alkan,
le Carmina Burana de Orff renforcé par sa mise en scène originelle (l'orchestration des mouvements)
Krzysztof Penderecki avec le poignant Thrène à la mémoire des victimes d'Hiroshima.

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum pour jeunes -> Musique