Escort et vie amoureuse


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum pour jeunes -> Soucis - petits problèmes?

Victoria11
De passage
De passage


Sexe: Sexe:Féminin
Age: 23
Inscrit le: 05 Mar 2017
Messages: 69
Localisation: Aude

Message Posté le: Mer Mar 07, 2018 14:25 pm    Sujet du message: Escort et vie amoureuse
Comme vous le savez déjà, je suis devenue escort occasionnelle. Mon histoire est racontée dans mes précédentes publications.
En résumé, je suis une fille sans trop de moyens financiers et toujours insatisfaite sexuellement, pour ne pas dire nymphomane, et j'ai décidé de devenir escort pour à la fois combler mon appétit sexuel et aussi arrondir mes fins de mois.

Ma vie affective a toujours été compliquée, difficile de me stabiliser affectivement.

Cependant, j'ai rencontré un gentil garçon il y a déjà plus de 2 mois et j'entretiens une relation avec lui qui évolue doucement. On peut dire que je suis presque en couple avec lui. En gros on se voit pour passer du bon temps ensemble mais on ne partage encore guère plus de choses que des loisirs et des relations sexuelles.
En parrallèle, je continue l'escort.

L'envie de me stabiliser avec ce garçon grandit en moi.
Mais en même temps je doute toujours du fait qu'il réussisse à me rassasier et surtout depuis le temps que je fais de l'escort j'ai la crainte 1 de perdre un certain confort de vie niveau financier et 2 de trouver ma vie sexuelle très faste.

Donc continuer l'escort tout en étant avec ce garçon ?
Lui dire ou pas ?

Voilà, j'ai besoin de conseils.
Sofiiiii
Admin


Sexe: Sexe:Féminin

Inscrit le: 30 Juin 2006
Messages: 16313
Localisation: IDF

Message Posté le: Mer Mar 07, 2018 20:07 pm    Sujet du message:
Salut Victoria, tu vas bien ?

Aie aie aie c'est très difficile comme question, le choix à faire est compliqué. A ta place je ne sais pas vraiment ce que je ferais.

On est d'accord que ce mec n'est pas un de tes clients ? Est ce que tu te projettes avec lui ? Penses tu t'ennuyer si tu te poses avec lui ? Conçois tu de pouvoir continuer ton métier d'escort tout en étant en couple avec lui ? Je sais que certains couples l'acceptent, d'où ma question.
Mai lan
Actif
Actif




Inscrit le: 19 Déc 2007
Messages: 829

Message Posté le: Jeu Mar 08, 2018 19:47 pm    Sujet du message:
Il faut réfléchir à ce qui motive ton envie de te stabiliser. Qu'est-ce que ça t'apporterait, au juste ?
Capy.O
Actif
Actif


Sexe: Sexe:Féminin
Age: 36
Inscrit le: 17 Sep 2011
Messages: 1465

Message Posté le: Ven Mar 16, 2018 11:12 am    Sujet du message:
Moi je te conseillerai de te donner encore un peu de temps, ce n'est que mon avis mais deux mois c'est tôt je crois pour changer sa vie du tout au tout. Donne toi le temps de voir comment les choses évoluent surtout que tu dis que pour le moment vous deux c'est encore que loisir et sexe ...
Sweetie Des Arts
Mister Genaisse 2013


Sexe: Sexe:Masculin

Inscrit le: 10 Oct 2011
Messages: 3972

Message Posté le: Ven Mar 16, 2018 18:18 pm    Sujet du message:
Mai lan a écrit:
Il faut réfléchir à ce qui motive ton envie de te stabiliser. Qu'est-ce que ça t'apporterait, au juste ?


Au hasard, de la stabilité ?
Mai lan
Actif
Actif




Inscrit le: 19 Déc 2007
Messages: 829

Message Posté le: Ven Mar 16, 2018 18:55 pm    Sujet du message:
Stabilité, bonheur, amour, motivation. Ce qui ne désigne rien de concret doit être défini concrètement.

Sinon l’on n’est qu’un marin idiot voguant au grè des vents de notre météo émotionnelle.
Souki
Modératrice


Sexe: Sexe:Féminin
Age: 35
Inscrit le: 05 Nov 2011
Messages: 3273
Localisation: Lyon

Message Posté le: Sam Mar 17, 2018 18:13 pm    Sujet du message:
Hello,

Une idée juste comme ça. Si tu veux vraiment te stabiliser avec cet homme et que cela implique de changer de mode de vie, il faudrait sans doute découper le problème en plusieurs parties. Pour ce qui est de l'argent, il n'y a pas mille solutions?... Travailler dans un autre domaine, réduire ton train de vie et/ou te faire entretenir par lui. Je ne vois pas vraiment d'autres issues.

Pour ce qui est de tes besoins sexuels, il faudrait déjà voir avec lui (1) s'il peut faire face à ça à lui seul... (2) ou pas. Il y a un passage que j'ai beaucoup aimé dans Nymphomaniac, c'est quand le mari autorise sa femme à aller voir ailleurs. Il lui dit : J'ai choisi d'avoir un tigre, il faut que je le nourrisse. S'il n'est pas envisageable d'aller voir ailleurs, alors (3) la médecine peut t'aider. Les Centres de soins, d'accompagnement et de prévention en addictologie (CSAPA) et les dépendants affectifs et sexuels anonymes (DASA) peuvent t'accompagner.

La question centrale me semble en fait de savoir si tu as envie de changer de mode de vie ou pas. Si oui, ça va être coûteux en énergie et finalement, cet homme est un moyen plus qu'une fin. Si non, il vaudrait mieux faire le deuil d'un projet "normal" avec lui parce que tu le vivras dans la souffrance et risqueras plus ou moins consciemment de lui en vouloir pour ça, d'être follement exigeante vis-à-vis de lui, etc.

C'est toi qui as la réponse. Je te conseille de prendre le temps de bien y réfléchir. Bon courage dans cette épreuve.
Victoria11
De passage
De passage


Sexe: Sexe:Féminin
Age: 23
Inscrit le: 05 Mar 2017
Messages: 69
Localisation: Aude

Message Posté le: Mer Mar 21, 2018 13:45 pm    Sujet du message:
Merci les filles. Smile
Il manque cependant quelques avis masculins. Savoir un peu ce qu'un garçon pense si il a une relation avec une fille comme moi.

J'ai lu tous vos avis, j'en ai aussi discuté aux rares personnes de mon entourage au courant et j'ai réfléchi par moi-même à ce que j'avais envie aussi personnellement.
Et j'ai aussi cuisiné un peu ce garçon pour sonder ses opinions, étudier ses projets de vie et voir si il est sérieux ou non dans ses démarches, entre autres avec moi afin de pouvoir m'adapter aussi à lui.

Me concernant, il trouve que je suis une fille à son goût, il m'apprécie autant pour mes qualités que pour mes défauts. Il souhaite une relation durable avec moi et il me le prouve au quotidien en ne me brusquant pas, il est d'ailleurs très patient et il attend gentiment que je me décide à vouloir aller plus loin avec lui.

Ce qu'il pense de mon train de vie, il n'est pas aller chercher bien loin. Il voit la quantité de choses en ma possession mais il met ça sur le fait que je suis une fille de bonne famille comme on dit et plutôt gâtée par papa-maman, ce qui est loin d'être le cas pour le second point. Bonne famille oui je l'avoue, gâtée par ses parents non, je suis plutôt livrée à mon propre sort.

Ce qu'il pense des filles qui font de l'escort l'indifférencie totalement. Ou disons qu'il en a une opinion assez arrêtée. Pour lui, le problème vient des hommes qui contactent ces filles et que ces filles sont juste des nanas un peu paumées, en marge de la société, qu'il imagine sales, limite des clochardes, des filles qui sont dans une situation sociale et financière très compliquée.

Concernant ma sexualité, je lui ai dit avoir un gros appétit. Bien que j'ai vu le film Nymphomaniac, je n'ai pâs la même référence que Souki pour décrire ma gourmandise. Je me rappelle d'un reportage où l'homme emmenait sa femme dans des plans Q sur des parkings ou dans des clubs libertins et où il disait qu'il préférait partager sa femme plutôt qu'elle aille prendre du plaisir dans son dos.
Donc j'en ai discuté avec lui. On ne se voit pas tous les jours mais en général si on se voit et qu'on se retrouve tous les 2 dans une pièce avec un minimum de confort et de chaleur ça finit en moment coquin. Il a bien constaté mon appétit, de vouloir le refaire à peine remis de nos émotions. Il se sent parfois démuni même si il y met du sien pour me satisfaire. Des doigts et une langue permettent souvent d'atteindre certains cieux même lorsque monsieur ne retrouve pas sa rigueur.
Je lui ai avoué que jusqu'à maintenant j'enchainais les relations car aucun garçon ne parvenait à pleinement me satisfaire de ce côté-là et je constate sans peine qu'il se donne à fond pour tenter de me rassasier.
Et puis il s'amuse même de mon appétit, ne m'interdisant pas, par exemple de pratiquer la masturbation aussi bien lorsque je ne suis pas avec lui que lorsque je partage mon temps à ses côtés. Par exemple, si je traine sous la douche il me demande "tu te laves ou tu es encore entrain de te toucher ?", ou alors au téléphone si je ne réponds pas il m'envoie un SMS du genre "Rappelles-moi quand tu auras les doigts libres... et propres".

Donc, je pense que je peux arriver petit à petit à concilier mon attirance envers ce garçon et mon appétit sexuel, mais pour le moment j'ai encore besoin de l'adrénaline de l'escort.

L'escort ça m'apporte 3 choses, dans l'ordre :
- L'adrénaline, le stress positif, le palpitant, les émotions
- Le plaisir sexuel
- Le confort financier

L'adrénaline, les émotions et tout ça, je les avais lorsque je faisais ma prospection clientèle, quand je rédigeais mes petites annonces, quand je lisais les courriers reçus, regardais les photos, quand je négociais avec ces hommes, parfois des femmes aussi, connaitre leurs motivations et savoir ce qu'ils voulaient faire avec moi, quand je me préparais, choissisais ma lingerie, etc. Tout cela me donnait du bon stress, de l'impatience d'en arriver à la rencontre, de l'excitation à imaginer ce qu'il allait se produire...
C'est ce point-là que je vais, je pense, avoir du mal à retrouver dans un relation de couple stable.
J'ai peur que le quotidien devienne de faire la vaisselle et de passer mon temps à faire la femme d'intérieur, voir des potes ou se faire des apéros, visiter belle-maman ou papie-mamie en apportant des petits gateaux, se promener toujours aux mêmes endroits, avoir toujours les mêmes loisirs semaines après semaine.
Au moins avec les clients, à chaque nouvelle rencontre c'était une nouvelle aventure. Et ça je sais que je vais au moins en partie le perdre.

Le plaisir sexuel, comme je disais + haut, il se donne du mal pour que j'en ai, utilisant tout ce qu'il a comme moyens propres et en ne m'interdisant pas de me satisfaire par moi-même.
Par contre, il va me manquer la variété des rapports. Chaque homme fait les choses différemment, chaque homme me donne du plaisir de façon différente, beaucoup d'hommes m'ont fait découvrir des plaisirs inconnus jusqu'alors. Je me dis waooh à 19 ans je connais mon point G ! Et là, je me dis que ma vie sexuelle va maintenant se résumer à 3-4 positions avec seulement quelques variantes de lieux. J'ai peur de trouver ma vie sexuelle très monotone.

Le confort financier, comme vous me le dites + jaut, je peux le trouver ailleurs en faisant un travail "normal".
Oui, sauf que 1 je fais déjà des petits boulots pour dire de ne pas être en marge de la société, donc avoir une vie sociale et un pied dans la réalité et 2 les revenus de l'escort en 1 seule prestation je gagne + ce que je fais sur une bonne semaine de travail "honnête". Donc la transition sera difficile.
Cependant, je VEUX me sortir de l'escort, déjà rien que par respect de ma vie amoureuse. Je peux difficilement travailler + puisque déjà je suis étudiante donc il va falloir, et je le fais déjà, que je réduise petit à petit l'escort.

Donc voilà, en résumé et pour conclure, voici ce que j'ai décidé.

Je vais réduire progressivement mes prestations d'escort pour ne pas avoir le coup d'arrêt soudain qui me fera souffrir dans les domaines cités + haut.
J'aimerai, de cette façon, être sevrée à la fin de l'été, date à laquelle j'envisage d'emménager avec ce garçon.

Il faudra discuter des finances, car ma vie d'étudiante ne me permettra pas d'apporter énormément à mon foyer. J'ai été poussée par mes parents à devenir indépendante et là je vais être obligée de dépendre au moins partiellement d'un garçon.

Ma conscience me dit "Ma belle Victoria, tu es bien gentille avec ce garçon mais regardes ce que tu lui imposes !"
L'obliger à aller bosser comme un romain pour subvenir à nos besoins pendant que moi je suis tranquillement assise à étudier.
Après la fatigue du travail, lui demander d'être disponible pour moi pour m'honorer sexuellement mais aussi me sortir et me donner des émotions et de l'adrénaline.
N'est-ce pas beaucoup pour un seul et si jeune garçon ?
On dit souvent que les femmes ont 3 rôles : femme, mère et épouse. C'est vrai ! Mais les hommes aussi ont visiblement plusieurs rôles, tout aussi éreintants.
Et si il n'y arrive pas, je fais quoi ? L'amour sera-t-il plus fort que tout ?
Je ne suis pas une fille qui s'attache, comme je le dis je suis indépendante mais là je me sens non pas contrainte ni obligée mais en responsabilité de devoir m'attacher coûte que coûte, et aussi de faire des sacrifices personnels.

Et il y a aussi le sentiment de me dire que je suis jeune, que je pourrai profiter d'être jeune pour être folle et que j'aurai bien le temps, plus tard, de me poser. Mais si je fais comme ça, mon futur ne sera pas lui. Ce n'est pas grave, il y 4 milliards d'hommes sur terre ! Oui mais en ce moment c'est LUI que je veux. Si ça marche oui peut-être que j'aurai une belle vie mais aurais-je profité de ma jeunesse ? Si ça ne fonctionne qu'un temps avec lui, disons 5-6 ans, juste le temps d'être mère, je fais quoi de ma vie après ?

Vous remarquez que je suis une fille très cérébrale et qui passe son temps à se tourmenter des choses de la vie. Je peux parfois être chiante sur cet aspect mais je crois sincèrement que c'est ce qui me rend attrayante pour beaucoup d'hommes, comme si j'étais le Graal pour eux. La fille attirante mais TRES compliquée, qui demande beaucoup mais qui rend peu.
Sofiiiii
Admin


Sexe: Sexe:Féminin

Inscrit le: 30 Juin 2006
Messages: 16313
Localisation: IDF

Message Posté le: Mer Mar 21, 2018 18:10 pm    Sujet du message:
J'ai eu l'impression de lire un roman, c'est plaisant à lire toute cette réflexion. Bon courage à toi en tout cas !
Pariah
Actif
Actif


Sexe: Sexe:Masculin
Age: 27
Inscrit le: 09 Oct 2013
Messages: 516

Message Posté le: Jeu Mar 22, 2018 00:06 am    Sujet du message:
Courage à toi Victoria!

J’aimerais pouvoir donner un avis vraiment valable par rapport à ta situation,
mais je n’ai pas d’experience vécue.

Je ne te donnerai qu’ un point de vue personnel, partiel, mais aussi en lien avec la situation
quelque peu complexe que je vis actuellement.

Pour moi, qui suis extrêmement impliqué par rapport à la personne que j’aime,
rien n’est trop fatigant, rien n’est trop compliqué, et même mes apriori sont faits pour changer,
quand j’apprends des choses.

Alors après effectivement, il y a des moments où c’est plus difficile que d’autres,
des doutes peuvent s’installer l’espace de quelques moments, la peur peut venir.
Par moments c’est la frustration, d’autres moments je me remets en question,
où je me dis que je ne suis pas à la hauteur.

Mais la situation que je vis, c’est une situation que j’ai choisie, et pour une bonne raison.
La personne que j’aime, je suis là pour elle, c’est pour une bonne raison.
Cette personne signifie énormément pour moi, et peu importe les obstacles,
je veux au moins essayer de les surmonter avec elle.

Le reste est à voir, mais ça commence par la volonté, la communication, et l’écoute.

Je ne peux que m’imaginer dans la situation du garçon, et si à sa place,
j’avais vraiment envie de me donner pour être avec toi, je ferais ce qu’il y a à faire pour toi.
Que ce soit me renseigner, trouver avec toi une solution, discuter et trouver un terrain d’entente,
ou même essayer de redoubler d’inventivité pour te faire vivre autant de nouvelles aventures que possible avec un seul homme, si j’ai du mal avec l’idée de te voir avec quelqu’un d’autre.

Enfin, du haut de mes 23 ans, je dis les choses comme je les ressens, et je ne connais pas le garçon,
je ne peux pas dire ce qu’il y a de son point de vue. Mais s’il est sérieux, voilà comment je verrais le sérieux.

J’espere etre compréhensible, je me laisse parfois emporter en perdant un peu le fil.
Quoiqu’il en soit, je te souhaite encore bon courage!
Capy.O
Actif
Actif


Sexe: Sexe:Féminin
Age: 36
Inscrit le: 17 Sep 2011
Messages: 1465

Message Posté le: Ven Mar 23, 2018 10:21 am    Sujet du message:
En te lisant, Je me dis que tu es très mature et que tu réfléchis pleinement à la situation. Du coup peu importe la solution que tu prendras je me dis que tu sauras rebondir. au moins tu n'es pas égoïste et pense aux retombés sur vous deux.
Tu peux tenter ta chance avec lui et ça se passe bien alors tant mieux comme ça pourrait se terminer, mais dans les cas cela reste une expérience enrichissante pour toi.

Bon courage!!!
Souki
Modératrice


Sexe: Sexe:Féminin
Age: 35
Inscrit le: 05 Nov 2011
Messages: 3273
Localisation: Lyon

Message Posté le: Dim Mar 25, 2018 11:57 am    Sujet du message:
Salut Victoria…

Bon, clairement, je me reconnais au moins partiellement dans ta description, si ce n'est que j'ai 30 ans et que j'ai toujours décliné les propositions tarifées. Du coup, l'aspect social de la chose ne me concerne pas du tout. En revanche, pour l'appétit, je comprends très bien.

Point positif en te lisant : il me semble (vu de loin) que tu as en ta possession pas mal d'outils pour savoir ce que tu attends d'une relation. Il me semble aussi que tu ne te coltines pas trop de mal-être (à moins que tu le compenses par le sexe, auquel cas tu ne ressentirais pas le mal-être tant que tu aurais ta… dose).

Pour ma part, j'ai carrément glissé dans l'addiction il y a quelques temps et ceci suite à une rupture qui m'a complètement flinguée. Je vois donc les choses comme des vases communicants : inconfort émotionnel -> besoins de sexe +++ ; confort émotionnel -> besoins sexuels relativement maîtrisables.

J'aurais une question très intime, libre à toi de répondre ou pas, d'y réfléchir ou pas aussi : est-ce que tes orgasmes vont jusqu'à l'éjaculation ? Je demande cela parce que de mon côté, ça a beaucoup aidé de redécouvrir cela. Ça arrivait souvent et paf, inhibition de ce mécanisme sur le tard, du coup sensation de ne jamais en avoir assez. Le fait de redécouvrir actuellement une jouissance avec éjaculation m'a permis d'aller jusqu'au bout et donc de pouvoir passer à autre chose. Ça a tout changé. Pour moi, le déclic a été un aspirateur de clito (c'est tellement pas classe, dit comme ça…) Bref, les sextoys = le bien ! Very Happy

Je lis que ton copain a l'air très ouvert sur la question de la masturbation. C'est vraiment nécessaire et c'est très chouette. Mine de rien, c'est déjà beaucoup… Actuellement, je me restabilise avec quelqu'un qui est aussi assez ouvert et c'est absolument vital de tomber sur quelqu'un qui ne diabolise pas le truc et qui ne le prenne pas pour soi. Bon point pour ce garçon, donc !

Au-delà de ces remarques, je ne sais pas exactement quoi ajouter. Ah, si ! Si le garçon se sent des attirances pour le BDSM, ça peut aider. Dans mon cas, ça me "sauve" un peu, dans la mesure où ce type de relations porte une intensité particulière et que c'est comme un rapport normal pour une personne normale. Ce petit monde est fort intéressant et il permet de trouver de la diversité avec une seule personne. Là encore, de mon côté, ça me permet d'être fidèle… Après, il faut se sentir excité par le fait d'appartenir à quelqu'un, etc. Pas pour tout le monde, donc.
Koala91
Petit nouveau
Petit nouveau



Age: 46
Inscrit le: 05 Nov 2021
Messages: 1

Message Posté le: Ven Nov 05, 2021 15:08 pm    Sujet du message: Escort et vie amoureuse
bonjour Victoria
bon le sujet date un en effet . Peut être as tu arrêté ton activité d escorte depuis
Voilà j ai été en couple avec une Escorte durant un peu plus d'un mois et
il faut bien mesurer je pense l'impact que cette activité peut avoir sur un couple
Apparemment votre compagnon avait une idée un peu vague du métier et un peu rabaissante concernant les femmes qui pratiquent ce métier
Un jour je suis allé voir une Escorte et il s'est passé l'incroyable ,l’inattendu. Au début la raison est complétement dépassée par ce sentiment de désir et d'amour. C'était une femme belle et intelligente. Une brésilienne comme beaucoup d'escorte en France . La troiseme fois qu'on s'est vu elle a refusé mon paiement. On se voyait ensuite le week end avec des séances d amour incroyables. c'était fusionnel et très fort. puis je me suis mis à me poser des questions sur ses clients le nombres par jours les prestations qu'elle leur proposait. bref je me suis rendu malade. Mon imagination me rendait dingue.Je n'ai pas la force pour accepter ce partage en quelque sorte. J'ai donc mis fin à cette relation . ce fut extrêmement douloureux pour nous deux. Évidemment dans ce cas on ne parle pas d'arrêter ce métier. Elle est brésilienne en France donc peu de chance de trouver une profession lui rapportant ces revenus.
Cela dépend donc de la personne en face vous mais je reste persuader que c'est très compliquer à accepter. Souvent la personne avec qui vous êtes en relation demande de l'exclusivité et est un minimum possessif
bonne journée

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum pour jeunes -> Soucis - petits problèmes?