Le potager citoyen.


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum pour jeunes -> Pour ou contre : Actualité

Criterium
Suprème actif
Suprème actif



Age: 35
Inscrit le: 08 Sep 2008
Messages: 4223
Localisation: ailleurs

Message Posté le: Lun Juil 30, 2012 20:21 pm    Sujet du message: Le potager citoyen.
http://www.rue89.com/rue89-planete/2012/07/30/un-potager-citoy en-et-gratuit-pour-tous-pas-si-fous-ces-anglais-233804

Régulièrement l'on entend parler de telles initiatives, généralement le fait d'un groupe d'amis, plus rarement, comme cette fois-ci dans l'article dont le lien est sus-mentionné, il s'agit d'un petit village en entier (14000 habitants paraîtrait-il), en Angleterre. — À vrai-dire, il s'agit tout d'abord d'une action menée, consistant à planter un peu partout des fruits et légumes. Il n'y a plus qu'à se baisser pour récolter de quoi manger et donc de quoi lutter contre la crise: évidemment, cela a alors fait des aficionados.

Dans une atmosphère où l'on se demande de plus en plus si les gouvernements écoutent le peuple, de plus en plus méfiant face à un système de plus en plus globalisé, délocalisé et libéral, l'on a tendance à se dire que ce genre d'action frappe juste, en apportant au moins un début de réponse — très pratiquement — quant au coût de la nourriture quotidienne. L'auto-suffisance alimentaire ayant cependant cet arrière-goût de "protectionnisme", et ce mot étant de plus en plus tabou désormais — bien que de plus en plus de personnes a contrario s'y retrouvent des affinités —, l'on peut se demander quelle mesure le gouvernement trouvera peut-être contre cette liberté. Au nom de l'obsolence programmée et de la course à la consommation (car rappelons que la croissance, c'est avant tout augmenter les transferts d'argent plutôt qu'une réelle production de richesse), il leur en faudra une.

Et vous, qu'en pensez-vous?
Que pensez-vous:
— De l'autosuffisance alimentaire au niveau d'une petite communauté (village, département)?
— Au niveau d'un pays?
Tommy Angello
Administrateur
Administrateur


Sexe: Sexe:Masculin

Inscrit le: 05 Sep 2006
Messages: 4354
Localisation: dans ton cpu

Message Posté le: Lun Juil 30, 2012 20:27 pm    Sujet du message:
Mais est que ces gens la ignorent que si une ressource est mise en commune, tout le monde va en user et en abuser de telle sorte qu'elle ne pourra plus être utilisée par personne?

Il faut absolument les forcer à vendre ces terres cultivables à monsanto pour le dixième de son prix ou ils vont mourir de faim.
Fromthesouth
Admin




Inscrit le: 16 Nov 2008
Messages: 16781
Localisation: Bastia, sur un caillou paumé

Message Posté le: Mar Juil 31, 2012 01:23 am    Sujet du message:
L'autosuffisance c'est un peu utopique à mon sens. Mais dans les villages j'ai souvent vu chasseurs, pecheurs et agriculteurs échanger leurs produits, comme ça tout le monde a un peu de tout, voire bcp même. Ca fonctionne très bien, mais ça s'appelle du troc. Ce système dont tu nous parles Crit ne me parait pas viable à long terme.
La Bête
Silver Mercure


Sexe: Sexe:Féminin

Inscrit le: 03 Nov 2008
Messages: 13812
Localisation: Montréal

Message Posté le: Mar Juil 31, 2012 02:03 am    Sujet du message:
Le faire à grande échelle impliquerait un peu plus de dispositifs contre les abus, je crois, mais il doit y avoir moyen, oui, c'est sûr. En fait la principale difficulté, ça serait surtout évidemment d'aller contre les lobbies dont ça n'est pas l'intérêt.

Bon pour le moment il y a manifestement une marge de développement du phénomène, je doute que qui que ce soit vive exclusivement de ces produits à l'heure actuelle. Si c'était encouragé par la commune, si des terrains conséquents étaient mis à disposition...

Près de l'ancienne maison de mon père, il y avait des "jardins ouvriers", des terrains mis à disposition de gens qui étaient libres d'y cultiver ce qu'ils voulaient, la plupart faisaient des potagers. Par contre, chacun avait une parcelle attribuée, tout n'était pas à tout le monde. Mais ça aurait pu.

Moi de toute façon, je mets mes lunettes de Jean Pierre Koff et je dis que comparé à ce qu'on trouve en supermarché, dès que j'aurai la possibilité d'avoir un potager j'en aurai un, c'est certain.

d'ailleurs, mon basilic est à moitié crevé, mais bon, j'espère qu'il a reprendre
Gal
Membre
Membre


Sexe: Sexe:Masculin

Inscrit le: 12 Mar 2011
Messages: 120

Message Posté le: Mar Juil 31, 2012 08:35 am    Sujet du message:
J'suis peut-être naïf mais j'pense que ça peut marcher. A mon avis le problème de la sécurité est à prendre en compte mais largement surestimé, je pense pas qu'un mec qui crame une poubelle ou une voiture soit assez con pour aller niquer quelque chose qui lui appartienne finalement un peu et dont il peut tirer bénéfice.

A mon avis le plus grand "danger" c'est que cela se démocratise assez pour que ce soit une économie parallèle de poids qui pourrait faire baisser les ventes des industrielles. D'ailleurs j'me fais souvent la remarque en ville, à la place de planter des chênes et compagnie, ils auraient très bien pu le faire avec des pommiers, cerisiers etc ... Mais on a probablement trop la culture du "si tu veux un truc tu payes", pas étonnant que la jeunesse soit matérialiste, tout se monnaye.
Fromthesouth
Admin




Inscrit le: 16 Nov 2008
Messages: 16781
Localisation: Bastia, sur un caillou paumé

Message Posté le: Mar Juil 31, 2012 08:53 am    Sujet du message:
Et qui rémunère les jardiniers ? Parce que c'est quand même de l'entretien, et si un pommier donne des pommes tous les ans, un pied de tomates non, tous les ans faut tout recommencer. Il faut donc des ressources, des hommes, de l'eau.. À minima. La totale gratuité, à grande échelle... j'y crois pas du tout.
La Bête
Silver Mercure


Sexe: Sexe:Féminin

Inscrit le: 03 Nov 2008
Messages: 13812
Localisation: Montréal

Message Posté le: Mar Juil 31, 2012 15:03 pm    Sujet du message:
Vu que ça n'est pas une activité à plein temps, j'imagine assez bien une activité pour les retraités, et les jeunes qui voudraient se faire un peu de sous à côté de l'école, financé par la ville vu l'aspect communautaire du truc.

Dans l'idée, ça serait bien que chacun participe, mais c'est pas tout le monde qui a la main verte, certains pourraient malencontreusement faire pire que mieux, donc je crois plus judicieux d'en faire une activité avec tout de même un minimum de formation et d'encadrement (et le côté lien entre aînés et jeunes me plaît bien à ce niveau).

De toute façon, faut quand même penser que les villes payent DÉJÀ des gens et du matos pour faire pousser ce qui pousse actuellement dans les espaces publics. Quand on voit le genre de niaiseries luxuriantes qu'ils foutent sur certains ronds points, je pense qu'il y aurait bien assez d'argent pour entretenir des légumes à la place.
Tommy Angello
Administrateur
Administrateur


Sexe: Sexe:Masculin

Inscrit le: 05 Sep 2006
Messages: 4354
Localisation: dans ton cpu

Message Posté le: Mar Juil 31, 2012 18:32 pm    Sujet du message:
un hippie a écrit:
Faut arrêter de penser à l'argent, tout le temps, c'est malsain.


Le but, c'est surtout de passer un peu de son temps à faire quelque chose qu'on aime, d'utile et d'agréable, dans une ambiance communautaire (au bon sens du mot pour une fois).

A la limite, un autre but est d'avoir quelque chose à manger qui ne soit pas mauvais pour la santé. L'étude des 5 fruits et légumes par jours a été faite avec des pilules.

Mais le but, je pense, n'est pas de renverser le capitalisme et de lancer une insurrection.

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum pour jeunes -> Pour ou contre : Actualité