Le plaisir dans la souffrance


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum pour jeunes -> Divers

Fromthesouth
Admin




Inscrit le: 16 Nov 2008
Messages: 16792
Localisation: Bastia, sur un caillou paumé

Message Posté le: Jeu Fév 09, 2012 22:47 pm    Sujet du message: Le plaisir dans la souffrance
Suite à vos envies récentes je me demandais...

Plasma a écrit:
C’est surtout qu’un coup de baseball ne provoquera pas d’hyperventilation, pour moi.


L'hyperventilation démultiplie le plaisir ?

Et la douleur ?

Juliette parlait de sensations exquises dans la douleur.

Le plaisir est il plus intense lorsqu'il est plus violent ? Ou c'est juste pour casser la routine ?
La Bête
Silver Mercure


Sexe: Sexe:Féminin

Inscrit le: 03 Nov 2008
Messages: 13812
Localisation: Montréal

Message Posté le: Jeu Fév 09, 2012 23:36 pm    Sujet du message: Re: Le plaisir dans la souffrance
FromTheSouth a écrit:
L'hyperventilation démultiplie le plaisir ?

Oui.

Par contre, pour ce qui est de la douleur, moi au contraire ça me bloque, tout simplement.

Je me crispe et ça ne donne rien de bon. Je suppose qu'on peut prendre certaines habitudes, mais je n'en vois pas l'intérêt.
Exist@ncE
Super actif
Super actif




Inscrit le: 19 Mai 2010
Messages: 1680

Message Posté le: Jeu Fév 09, 2012 23:55 pm    Sujet du message:
Un plaisir plus violent peut-être :
+ nouveau (donc en rapport avec l'habitude)
+ incontrôlé (donc risque et peur)
+ fantasmé (attention au retour à la normale)


Vis-à-vis de l’hyperventilation, j'aurai tendance à dire que ça diminue la "largeur" de la conscience et renforce donc d'avantage ce qui a lieu dans l'instant (sensation, pensée, etc).
L’hypoventilation (retenir sa respiration/étranglement) a à peu près les mêmes effets sur la conscience (avec plus de craintes/peurs) même si les effets secondaires sont plus désagréables (à mon goût).

La douleur est et restera une sensation même si elle passe par des canaux prioritaires.
Le plaisir quand à lui peut-être physique (adrénaline/etc) MAIS AUSSI psychique.

Cependant, les douleurs permettent de démarrer relativement facilement des mécanismes psychiques profonds.
Mais, je ferai remarquer qu'une capacité d’introspection bien murie permet d'arriver à la même chose sans objet tranchants ou contondants.

Embarassed
Vous pouvez pas savoir l'orgasme intellectuel que me procurent certaines réalisations psychiques.

Plus généralement, les illusions restent dans mon cas les plus pratique : avec une bonne dose d’auto-conviction et juste ce qu'il faut pour démarrer une émotions profonde (genre une peur, un malaise ou un plus classique désir) alors mmmmmmm*PUISSANCE(2) !
Il faudrait que je vois si l’acuponcture ...

Je dois quand même prévenir : il faut être assez confiant dans ses capacités mentales et émotionnelles, car ce n'est pas toujours maitrisable.
Si les conditions environnementales ressemblent par hasard ça peut se déclencher tout seul ...
MarieCecile81
Super actif
Super actif


Sexe: Sexe:Féminin

Inscrit le: 31 Juil 2009
Messages: 1752

Message Posté le: Ven Fév 10, 2012 02:42 am    Sujet du message:
C est pas tres tentant tt ca !

Etant tres douillette, rien que l idee d une douleur meme minime me rebuterait.
Donc comme La Bete ca me bloquerait.

Tiens ca me donne des idees pour la Saint Valentin Smile
Fromthesouth
Admin




Inscrit le: 16 Nov 2008
Messages: 16792
Localisation: Bastia, sur un caillou paumé

Message Posté le: Ven Fév 10, 2012 10:28 am    Sujet du message:
Existance, est ce que tu sous entends que par la force psychique on peut démultiplier le plaisir sans passer par des «manipulations,» physiques particulières ?

Parce que j'me demandais justement s'il n'etait pas possible d'atteindre l'hypoventilation, ou la suffocation, sans passer par l'etranglement ?!
La Bête
Silver Mercure


Sexe: Sexe:Féminin

Inscrit le: 03 Nov 2008
Messages: 13812
Localisation: Montréal

Message Posté le: Ven Fév 10, 2012 11:39 am    Sujet du message:
bah... tu peux retenir ton souffle. Oo
je vois pas bien le sens de ta question sinon.
Fromthesouth
Admin




Inscrit le: 16 Nov 2008
Messages: 16792
Localisation: Bastia, sur un caillou paumé

Message Posté le: Ven Fév 10, 2012 11:54 am    Sujet du message:
Il n'y a pas des fois où tu manques d'air parce que tu souffres ou au contraire parce que tu prends trop ton pied ? De trop fortes sensations ont tendance à me couper le souffle naturellement, sans pour cela que j'ai besoin de m'étrangler pour couper physiquement l'arrivée d'air à mon organisme...

Autrement dit il y a des fois où j'aimerais bien respirer, où rien ne m'en empêche, si ce n'est la tétanisation de mes muscles.
La Bête
Silver Mercure


Sexe: Sexe:Féminin

Inscrit le: 03 Nov 2008
Messages: 13812
Localisation: Montréal

Message Posté le: Ven Fév 10, 2012 13:24 pm    Sujet du message:
bah la respiration se fait naturellement plus profonde et/ou plus irrégulière lorsqu'on est excité. en tout cas oui, perso il m'arrive d'avoir le souffle coupé sans y penser.
Fromthesouth
Admin




Inscrit le: 16 Nov 2008
Messages: 16792
Localisation: Bastia, sur un caillou paumé

Message Posté le: Ven Fév 10, 2012 13:38 pm    Sujet du message:
Donc la question était de savoir si on peut arriver à l'état que provoque l'étranglement uniquement par la force psychique ?

Par exemple, lorsque mon cœur s'emballe et perturbe mes sens, je peux arriver à me calmer et à faire ralentir mon cœur, à l'inverse, est ce qu'il est possible de se laisser totalement subjuguer par ses sentiments et ainsi augmenter son rythme cardiaque pour atteindre cet état de suffocation ? Parvenez vous à modifier votre sensibilité donc ?
La Bête
Silver Mercure


Sexe: Sexe:Féminin

Inscrit le: 03 Nov 2008
Messages: 13812
Localisation: Montréal

Message Posté le: Ven Fév 10, 2012 13:44 pm    Sujet du message:
ben, en même temps j'ai jamais été étranglée et j'espère pas que ça m'arrive, donc là je peux qu'imaginer, mais pas comparer.

mais en tout cas ce que je peux dire c'est on peut atteindre des sensations assez "intéressantes" en maîtrisant sa respiration et certains muscles.
utilisateur
Super actif
Super actif


Sexe: Sexe:Masculin

Inscrit le: 01 Déc 2009
Messages: 2752
Localisation: A l'horizon.

Message Posté le: Dim Fév 12, 2012 22:33 pm    Sujet du message:
Parfois elle me demande d’arrêter parce qu'elle ne peut plus respirer (elle se contracte trop). Du coup c'est plutôt mauvais comme effet secondaire, je trouve, parce que toute l'excitation retombe...
Fromthesouth
Admin




Inscrit le: 16 Nov 2008
Messages: 16792
Localisation: Bastia, sur un caillou paumé

Message Posté le: Dim Fév 12, 2012 22:36 pm    Sujet du message:
D'arrêter de... l'étrangler ?
Pixelle
Genaissienne de l'année 2013


Sexe: Sexe:Féminin

Inscrit le: 25 Avr 2011
Messages: 4750

Message Posté le: Dim Fév 12, 2012 23:22 pm    Sujet du message:
Non, de la pénétrer je pense.
Will.i.am
Mister Genaisse 2012


Sexe: Sexe:Masculin

Inscrit le: 19 Jan 2011
Messages: 8630
Localisation: Var

Message Posté le: Dim Fév 12, 2012 23:32 pm    Sujet du message:
je pense aussi... sinon, il est peut être bon d'indiquer que l'étranglement ne doit pas avoir pendant toute la durée du rapport Laughing
Exist@ncE
Super actif
Super actif




Inscrit le: 19 Mai 2010
Messages: 1680

Message Posté le: Dim Fév 12, 2012 23:40 pm    Sujet du message:
FromTheSouth a écrit:
Donc la question était de savoir si on peut arriver à l'état que provoque l'étranglement uniquement par la force psychique ?

Par exemple, lorsque mon cœur s'emballe et perturbe mes sens, je peux arriver à me calmer et à faire ralentir mon cœur, à l'inverse, est ce qu'il est possible de se laisser totalement subjuguer par ses sentiments et ainsi augmenter son rythme cardiaque pour atteindre cet état de suffocation ? Parvenez vous à modifier votre sensibilité donc ?

C'est faisable, mais pas forcément souhaitable.

Car modifier sa sensibilité MODIFIE sa sensibilité, ce n'est pas élastique : ça ne revient pas complètement à la normale après étirement.

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum pour jeunes -> Divers