Répression ?


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum pour jeunes -> Société

Koméa
Membre
Membre


Sexe: Sexe:Féminin

Inscrit le: 30 Mai 2011
Messages: 325

Message Posté le: Ven Juin 03, 2011 16:17 pm    Sujet du message: Répression ?
Répression, vous en pensez quoi ?

Au sein de l'école, la police, la drogue, l'économie. Que pensez vous des systèmes de sanctions ? Punitions, prison, violence et soumission.
Lyriss
Habitué(e)


Sexe: Sexe:Masculin

Inscrit le: 20 Mar 2008
Messages: 10770
Localisation: Grenoble

Message Posté le: Ven Juin 03, 2011 16:42 pm    Sujet du message:
C'est ce qui différencie une citée démocratique de la jungle.
C'est l'appendice armé de la justice et donc de la volonté collective.
La capacité a appréhender et punir les éléments déviants.
Eponine
Madame Casse-Pieds


Sexe: Sexe:Féminin
Age: 35
Inscrit le: 02 Fév 2009
Messages: 13629

Message Posté le: Ven Juin 03, 2011 17:01 pm    Sujet du message:
Les sanctions sont nécessaires. Tout comme la prévention. Mais vu qu'il restera toujours des gros cons pour se prétendre meilleurs que les autres et enchaîner les conneries, on est obligés d'imaginer un système répressif.
Koméa
Membre
Membre


Sexe: Sexe:Féminin

Inscrit le: 30 Mai 2011
Messages: 325

Message Posté le: Ven Juin 03, 2011 17:02 pm    Sujet du message:
Même si tu as théoriquement raison est ce qu'on ne fait pas fausse route justement ? Si on prend les choses autrement a la racine, dans la souche éducationnel, en aurait on vraiment besoin ?

Le faite de savoir écouter et comprendre, de faire prendre conscience aux gens de leurs erreurs, plutôt que de leurs donner des coups de bambous, ne serait ce pas mieux ?

Envoyer quelqu'un en prison, il en ressort détruit, encore plus aigri qu'en y entrant.
Will.i.am
Mister Genaisse 2012


Sexe: Sexe:Masculin

Inscrit le: 19 Jan 2011
Messages: 8630
Localisation: Var

Message Posté le: Ven Juin 03, 2011 17:06 pm    Sujet du message:
Ce que tu dis vaut aussi pour un meurtrier et un violeur ? on lui fait comprendre qu'il a fait une "erreur" ?
je suis sceptique

Je suis d'accord avec Epo que la sanction et la prévention sont nécessaires, surtout dans la société actuelle.
Eponine
Madame Casse-Pieds


Sexe: Sexe:Féminin
Age: 35
Inscrit le: 02 Fév 2009
Messages: 13629

Message Posté le: Ven Juin 03, 2011 17:08 pm    Sujet du message:
Il y a des gens qui, même lorsqu'on leur dit 40 fois qu'il ne faut pas faire quelque chose, persistent malgré tout. Parce qu'ils se sentent plus forts, parce que ça leur donne l'impression d'exister.

Il y a aussi tous les pédophiles, les violeurs, les psychopathes. Des névroses qui ne sont pas forcément le fruit d'une éducation. Alors tu vas me dire : oui, mais ces gens là sont malades, il faut les mettre dans un cadre médical. Ouais, ok, pourquoi pas. Mais quelque part, c'est un peu facile de décréter l'irresponsabilité. Et certains agissent réellement en connaissance de cause.

Quant au fait que les gens en prison en sortent détruits, j'avoue que c'est un peu le moindre de mes soucis. Qu'on s'occupe des victimes, plutôt que de les laisser pour compte et d'assurer l'avenir de criminels.

Après, là où le système est mal fait, c'est que les peines ne sont pas forcément cohérentes par rapport à l'acte commis. Faire de la prison pour un excès de vitesse conséquent et faire de la prison parce qu'on a froidement assassiné quelqu'un, ce n'est pas la même chose, et ça ne devrait pas être traité de la même façon.
Koméa
Membre
Membre


Sexe: Sexe:Féminin

Inscrit le: 30 Mai 2011
Messages: 325

Message Posté le: Ven Juin 03, 2011 17:13 pm    Sujet du message:
Pardonner l'impardonnable, c'est naif bien sur. Mais je me demandais si la répression ne rendait pas les gens plus méchants dans le fond. Cependant, je ne vais pas contre vos propos, ils sont rationnels.

Et Eponine, le systeme s'enrichit sur les coupables, que ferait tout ces avocats diaboliques, ces procureurs attendant de sanctionner, sans les crapules. C'est comme la police sans les délits. je veux dire par la, que la répression est un business et c'est la qu'il faut faire attention.
Lyriss
Habitué(e)


Sexe: Sexe:Masculin

Inscrit le: 20 Mar 2008
Messages: 10770
Localisation: Grenoble

Message Posté le: Ven Juin 03, 2011 17:33 pm    Sujet du message:
La délinquance a plusieurs causes majeurs :

Tout d'abord la pauvreté et la précarité qui pousse logiquement vers le vol de survie ou de rééquilibrage social.

Ensuite il y'a les culture de délinquance, a savoir qu'un certain nombre de personnes évoluent dans une culture mettant en exergue la délinquance comme mode normal de subsistance (bohémiens, clans de quartiers, organisations mafieuses …)

Il y'a aussi le goût de la délinquance qui anime un certain nombre de gens qui aiment l'illégalité pour l'illégalité.

Et bien-sur les malades mentaux en tout genre.

On voit ici dans ces exemples que ce genre de population est impossible a atteindre dans un but de prévention. C'est de cette impossibilité de prévenir que nait nécessairement l'inéluctabilité d'un modèle de répression.

Et pour répondre a eponine ; la prison tu y entre pour un vol de scooter, tu y rencontre toute la faune mafieuse local et t'en sort bardé d'adresses louches, de relations douteuses et des idées plein la tête ...
route
Actif
Actif


Sexe: Sexe:Féminin

Inscrit le: 24 Jan 2011
Messages: 757

Message Posté le: Ven Juin 03, 2011 18:19 pm    Sujet du message:
"La répression rend t-elle les gens plus méchants ?" Hum, il y a autant de réactions post-répression qu'il y a de repris; à partir de là on s'indignera autant de la peine trop sévère d'une personne de bonne foi que de la trop clémente d'un vrai salop qui recommence. Les cas sont uniques, demandant de longues analyses et arrivé au bout de ces dernières on n'a pas fini de se questionner sur la justesse d'une peine. Ensuite c'est encore une généralité d'émettre le fait que les victimes sont mises sur le bas-côté, puisqu'à partir du moment où on est victime on ne se sent jamais assez considérée, outre le fait que des négligences sont parfois commises, on en revient au cas par cas. (ce n'est pas de l'insensibilité de ma part) Il faut tout prendre avec des pincettes, et l'empathie du commun des mortels -ceux là même ignorant tout- crée un empressement barbare poussant à punir celui ou celle qui s'est peut-être trouvé au mauvais endroit au mauvais moment. Grosso modo chacun voit midi à sa porte et le Juste n'est pas le même pour tous évidemment.

Dernière édition par route le Ven Juin 03, 2011 18:24 pm; édité 1 fois
Koméa
Membre
Membre


Sexe: Sexe:Féminin

Inscrit le: 30 Mai 2011
Messages: 325

Message Posté le: Ven Juin 03, 2011 18:22 pm    Sujet du message:
Réduisons alors la portée du sujet au système éducatif. Mais je reste convaincue que le système de la carotte et du bâton reste une absurdité judéo Chrétienne pour parler de notre société.
Eponine
Madame Casse-Pieds


Sexe: Sexe:Féminin
Age: 35
Inscrit le: 02 Fév 2009
Messages: 13629

Message Posté le: Ven Juin 03, 2011 19:33 pm    Sujet du message:
Route a écrit:
"La répression rend t-elle les gens plus méchants ?" Hum, il y a autant de réactions post-répression qu'il y a de repris; à partir de là on s'indignera autant de la peine trop sévère d'une personne de bonne foi que de la trop clémente d'un vrai salop qui recommence. Les cas sont uniques, demandant de longues analyses et arrivé au bout de ces dernières on n'a pas fini de se questionner sur la justesse d'une peine. Ensuite c'est encore une généralité d'émettre le fait que les victimes sont mises sur le bas-côté, puisqu'à partir du moment où on est victime on ne se sent jamais assez considérée, outre le fait que des négligences sont parfois commises, on en revient au cas par cas. (ce n'est pas de l'insensibilité de ma part) Il faut tout prendre avec des pincettes, et l'empathie du commun des mortels -ceux là même ignorant tout- crée un empressement barbare poussant à punir celui ou celle qui s'est peut-être trouvé au mauvais endroit au mauvais moment. Grosso modo chacun voit midi à sa porte et le Juste n'est pas le même pour tous évidemment.


Je n'ai jamais dit qu'il fallait appliquer le sacro saint "oeil pour oeil, dent pour dent". Mettre des sentiments dans un quelconque jugement est une grossière erreur.

Pour autant, on entend souvent les uns et les autres se plaindre de la situation carcérale, du manque de place, du manque de confort, etc etc. Rarement des moyens qui sont donnés pour se reconstruire lorsqu'on a été victime d'un viol ou qu'un c****** a tué un ami sur un coup de tête.

Mais ça reste indépendant du jugement lui même.
route
Actif
Actif


Sexe: Sexe:Féminin

Inscrit le: 24 Jan 2011
Messages: 757

Message Posté le: Ven Juin 03, 2011 20:10 pm    Sujet du message:
Eponine a écrit:
Je n'ai jamais dit qu'il fallait appliquer le sacro saint "oeil pour oeil, dent pour dent". Mettre des sentiments dans un quelconque jugement est une grossière erreur.


Oui tu n'as pas dit ça, je le sais bien !
Oel
Suprème actif
Suprème actif


Sexe: Sexe:Masculin

Inscrit le: 30 Juin 2010
Messages: 3880

Message Posté le: Ven Juin 03, 2011 21:11 pm    Sujet du message:
Oui il y a un système de répression nécessaire, toutefois je suis d'accord également d'accord pour humaniser un peu plus les prisons (moins de surpopulation, conditions de vie plus décentes...), et s'attaquer également aux sources. Par exemple une part de la jeunesse des classes pauvres ne voient aucun avenir dans la société actuelle. Je aussi pour une certaine ségrégation dans les prisons, quand je pense qu'on mélange des gardés à vue pour infraction routière avec des meurtriers, et aussi les différents âges, tu m'étonnes que certains en ressortent encore plus criminel qu'avant...
Exist@ncE
Super actif
Super actif




Inscrit le: 19 Mai 2010
Messages: 1680

Message Posté le: Sam Juin 04, 2011 00:42 am    Sujet du message:
La répression n'est pas cantonnée au seul univers carcéral / justice qui n'en est que la partie presque "commune" et pointée du doigt.

Il y a des répressions beaucoup plus sanglantes (genre génocide Aux anges ) et des répressions presque insignifiantes (genre ne pas tâcher ses vêtements).


Le point important à noter sont les effets psychologiques du à l'infraction de ces répressions.
Même si on sait, même si on peut, même si on comprend parfaitement les raisons, le fonctionnement et la nécessité de certaines répressions on ne les suis pas toujours.

Demander à un être humain de prendre et de poser une cuillère : vous n'obtiendrez presque jamais le même résultat.

==> Donc le problème n'est pas posé correctement.
Georges
Super actif
Super actif


Sexe: Sexe:Masculin

Inscrit le: 26 Nov 2010
Messages: 1610

Message Posté le: Sam Juin 04, 2011 01:01 am    Sujet du message:
Quelque soit le modèle auquel on l'applique la répression est toujours nécessaire ou au moins utile.
Nécessaire dans les cas cités où la prévention ne suffit pas.
Utile car elle donne plus d'impact à la prévention à laquelle elle est intimement liée.

Néanmoins on peut facilement disserter sur la vaste zone grise de "la juste mesure".
D'un laxisme de la répression nait un affaiblissement de la prévention par l'idée d'impunité (tout le monde n'est pas foncièrement bon, seul ses intérêts l'empêchent d'agir de manière "déviante" vis-à-vis des normes contemporaines).

A l'inverse une trop forte répression atténue la confiance, pousse à l'injustice et à la transgression.

Mais les "responsables" ne sont pas d'infaillibles équilibristes et ne peuvent tenir constamment une parfaite ligne de conduite. On se cantonne à redresser la barre quand le navire vire trop.
GROLUX
Suprème actif
Suprème actif




Inscrit le: 20 Nov 2007
Messages: 4876

Message Posté le: Lun Juil 04, 2011 16:39 pm    Sujet du message: Re: Répression ?
Koméa a écrit:
Répression, vous en pensez quoi ?

Au sein de l'école, la police, la drogue, l'économie. Que pensez vous des systèmes de sanctions ? Punitions, prison, violence et soumission.


Selon moi, il faut garder en tête l'objectif de s'en passer. Mais je ne pense pas qu'il y ait une réponse intemporelle à cela.
Gelmah de Rothmir
Suprème actif
Suprème actif


Sexe: Sexe:Masculin

Inscrit le: 17 Déc 2007
Messages: 3371
Localisation: Céleste Normandie

Message Posté le: Lun Juil 04, 2011 16:46 pm    Sujet du message:
Si je possédais le pouvoir en France je pense que je serais l'un des pires tyrans qu'elle ait connu dans son histoire.

Premier crime : Prison. Comme le prévoit la loi hébraïque c'est la famille de la victime qui juge et punit le coupable.

Crime suivant : On emprisonne un membre de la famille, on déchoit l'individu de ses droits fondamentaux (propriété, expression, bonheur). Qui transgresse ses devoirs fondamentaux perd ses droits fondamentaux, cela coule de source.

Pas de peine de mort, cela est inutile dans le modèle que je propose, le coupable ne conserve que le droit d'exister, plus celui de vivre.
GROLUX
Suprème actif
Suprème actif




Inscrit le: 20 Nov 2007
Messages: 4876

Message Posté le: Lun Juil 04, 2011 17:17 pm    Sujet du message:
Tu faisais pas du droit toi pourtant ?
Gelmah de Rothmir
Suprème actif
Suprème actif


Sexe: Sexe:Masculin

Inscrit le: 17 Déc 2007
Messages: 3371
Localisation: Céleste Normandie

Message Posté le: Lun Juil 04, 2011 17:20 pm    Sujet du message:
Heu non, je fais tout de travers.
Je ne suis pas assez intelligent pour faire du droit.
Georges
Super actif
Super actif


Sexe: Sexe:Masculin

Inscrit le: 26 Nov 2010
Messages: 1610

Message Posté le: Lun Juil 04, 2011 17:42 pm    Sujet du message:
Gelmah de Rothmir a écrit:
Heu non, je fais tout de travers.
Je ne suis pas assez intelligent pour faire du droit.


Ce serait vraiment trop flatter ces butors de juristes.

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum pour jeunes -> Société