Amnesty International: contre les répressions en Tunisie


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum pour jeunes -> Pétitions...

chiron
Actif
Actif


Sexe: Sexe:Masculin

Inscrit le: 07 Nov 2005
Messages: 1191

Message Posté le: Ven Jan 14, 2011 00:56 am    Sujet du message: Amnesty International: contre les répressions en Tunisie
Bonjour à tous,

Chose promise, chose due. Les actions d'Amnesty International défendent souvent des militants des droits humains, journalistes, des avocats et des personnes démunies de toute liberté. Le but est de mettre sous pression les autorités maltraitantes en s'occupant de leur image de marque et vous savez quoi? Cela marche bien souvent et est suffisant à faire libérer de nombreuses personnes détenues sans raison chaque année.

Je vous propose la pétition suivante, à signer en ligne:

http://www.amnesty.fr/aif_petitions/?petition=226


Pétition à Monsieur Zine El Abidine Ben Ali
Président de la République tunisienne

Monsieur le Président,

Les répressions très violentes par les forces de sécurité à l’encontre des manifestants ont entraîné des dizaines de morts en particulier dans les villes de Thala, Kasserine, Regueb et Douz.

En votre qualité de président, je vous demande :

- de garantir le droit à manifester pacifiquement;
de s’assurer que les forces de sécurité n’utilisent pas d’armes à balles réelles contre les manifestants ;

- de procéder à des enquêtes impartiales sur les décès et les blessés et de poursuivre les responsables ;

- de cesser les arrestations arbitraires et libérer tous ceux qui ont manifesté pacifiquement exerçant leur droit à la liberté d’expression et de réunion comme prévu dans la Constitution tunisienne ;

- de garantir la possibilité aux médias de couvrir les manifestations et ce, dans leur droit à informer les gens;

- de mettre un terme aux intimidations, aux agressions et aux arrestations à l’encontre des défenseurs des droits humains et des avocats.

http://www.amnesty.fr/aif_petitions/?petition=226
Georges
Super actif
Super actif


Sexe: Sexe:Masculin

Inscrit le: 26 Nov 2010
Messages: 1610

Message Posté le: Ven Jan 14, 2011 04:40 am    Sujet du message:
Une dizaine, ça y va soft on en est déjà à plus d'une trentaine ^^'

J'ai signé. Ils m'ont même pas demandé de sous Mr. Green
Oel
Suprème actif
Suprème actif


Sexe: Sexe:Masculin

Inscrit le: 30 Juin 2010
Messages: 3880

Message Posté le: Ven Jan 14, 2011 19:21 pm    Sujet du message:
As-tu une garantie de l'efficacité de la pétition contre ce genre de types ?
Bon c'est juste signer, alors ca ne me pose pas de problèmes...

Dire que la France aurait accueilli le tout récent sortant, la France est envahie par l'immigration maghrébine................... des dictateurs !
chiron
Actif
Actif


Sexe: Sexe:Masculin

Inscrit le: 07 Nov 2005
Messages: 1191

Message Posté le: Sam Jan 15, 2011 10:19 am    Sujet du message:
Oel a écrit:
As-tu une garantie de l'efficacité de la pétition contre ce genre de types ?


J'ai une petite histoire sur Fujimori, l'ancien président du Pérou.
En 92, alors que sévit la guerre larvée avec le sentier lumineux et l'époque des escadrons de la mort de l'armmée péruvienne, suite à un enlèvement sur le campus de la Cantuta, AI a lancé une campagne importante, laquelle a permis de dépêcher sur place des enquêteurs et de mettre la pression sur les reponsables.
Les enquêteurs ont fini par trouver un charnier et a établi les meurtres sur les étudiants.
Après des années de procédures et campagfne, en 2003, un mandat d'arrêt international est lancé par le Pérou pour Fujimori.
Il fut arrêté en novembre 2005 au Chili, extradé en 2007, condamné en 2009 à 25 ans de prison, peine confirmée en 2010.

En fait, depuis les massacres de 91 et 92, Amnesty International ne l'a plus lâché et à organisé la pression internationale en coopération avec des structures DDH péruviennes.

Mais AI ne fait pas que des actions de campagne internationales. Des groupes ont pour charge d'aider des prisonniers, d'en adopter, de leur forunir un avocat, de correspondre avec eux, leur avocat, le directeur de la prison, de s'occuper de leur famille, de mettre la pression sur les autorités pour éviter des mauvais traitements, de demander avec grande insistance que les charges soient exprimées et que les procès aient lieu.
AI lutte égalementy contre la peine de mort et lance souvent des campagnes pour demander la grâce de priosonniers américains.

Donc lui cela sert et bien souvent c'est le soutien d'AI qui permet à des prisonniers politiques de tenir le coup en prison et leutr évite d'y rester sans procès où d'y mourrir de mauvais traitements.
Oel
Suprème actif
Suprème actif


Sexe: Sexe:Masculin

Inscrit le: 30 Juin 2010
Messages: 3880

Message Posté le: Sam Jan 15, 2011 13:26 pm    Sujet du message:
Je ne doute pas de AI mais en ce qui concerne le poids de la pétition dans leur combat...

Bon en fait le dictateur est allé en Arabie Saoudite...
chiron
Actif
Actif


Sexe: Sexe:Masculin

Inscrit le: 07 Nov 2005
Messages: 1191

Message Posté le: Sam Jan 15, 2011 15:19 pm    Sujet du message:
Oel a écrit:
Je ne doute pas de AI mais en ce qui concerne le poids de la pétition dans leur combat...


Mais proposer à tous d'écrire des lettres aux autorités maltraitantes est la base du travail d'AI. Alors bien sûr, envoyer une lettre courtoise et personnelle avec copie à AI est mieux que de signer une pétition mais une pétition en ligne pour une action de masse me semble une bonne chose et ne demande pas beaucoup de temps aux signataires.

Citation:

Bon en fait le dictateur est allé en Arabie Saoudite...


Oui mais la pétition - même si adressé au président de la République en tant que responsable suprême - concerne tous les responsables de la police et de l'armée.
Toutes les demandes restent valides et surtout celle-ci:

Citation:

- de procéder à des enquêtes impartiales sur les décès et les blessés et de poursuivre les responsables ;


Car AI n'oublie pas et certains paieront pour ce qui a été fait. C'est nécessaire et très utile que des officiers qui seraient tentés de commettre des crimes aient des exemple vivants d'officiers, de ministres ou présidents emprisonnés pour les crimes dont ils ont été jugés coupables. Cela évite que de tels exemples soient reproduits.

NB: 3,062 signatures à ce jour
Oel
Suprème actif
Suprème actif


Sexe: Sexe:Masculin

Inscrit le: 30 Juin 2010
Messages: 3880

Message Posté le: Sam Jan 15, 2011 15:21 pm    Sujet du message:
D'accord. Pour la deuxieme ligne, je recitifiais juste mon info fausse d'avant...
Eponine
Madame Casse-Pieds


Sexe: Sexe:Féminin
Age: 33
Inscrit le: 02 Fév 2009
Messages: 13629

Message Posté le: Sam Jan 15, 2011 20:36 pm    Sujet du message:
Le président n'est plus président. A partir de là...
chiron
Actif
Actif


Sexe: Sexe:Masculin

Inscrit le: 07 Nov 2005
Messages: 1191

Message Posté le: Dim Jan 16, 2011 14:30 pm    Sujet du message:
Eponine a écrit:
Le président n'est plus président. A partir de là...


Eponine, ta malfaisance, c'est naturel ou du travaillé ? J'ai rarement vu une personne qui dénigre autant les possibilités d'actions individuelles... en dehors d'essayer de pourrir la vie des autres.
Tu dois être une réincarnation de Nelly Olson . Smile

Tout cela pour dire que si tu ne sais pas faire la différence entre une action politique et une action droits de l'homme, passe donc ton chemin.


Les tunisiens ont sombré dans l'anarchie avec un président en fuite mais ses partisans sont toujours en place et ne sont pas reconnus légitimes par le peuple tunisien.
Tous les opposants au pouvoir en fuite ont par ailleurs été maltraités ou liquidés. Il n'y a donc pas, à ce stade, de contre-pouvoir légitime. C'est un soulèvement populaire sans coordination.
Or un tel contexte est propice aux règlements de compte et aux bains de sang.

Voilà pourquoi cette pétition est plus que jamais d'actualité car elle demande des enquêtes sur les meurtres commis, de cesser les arrestations arbitraires, la liberté de la presse et la protection des militants des droits de l'homme.
Et peu importante qu'elle soit remise à un autre président, du moment qu'elle mette la pression sur les autorités et que cela contribue à protéger les tunisiens dans cette période très agitée.

NB: 3,146 signataires ce jour
chiron
Actif
Actif


Sexe: Sexe:Masculin

Inscrit le: 07 Nov 2005
Messages: 1191

Message Posté le: Lun Jan 17, 2011 21:16 pm    Sujet du message:
Bon le texte de la pétition change Rolling Eyes Very Happy
Et oui, avec l'actualité, la pétition change aussi.

http://www.amnesty.fr/aif_petitions/?petition=226

C'est plus poli et classique à la fin, et plus direct dans le corps du texte:

Citation:

Pétition à l’intention du nouveau Président en intérim de la Tunisie Mr Foued Mebazaa

Monsieur le Président,

Amnesty International recommande aux autorités tunisiennes:

- de veiller à la sécurité des manifestants qui ne font qu’exercer leur droit de manifester ;

- de s’assurer que les forces de sécurité n’utilisent pas d’armes à balles réelles contre la population et les manifestants ;

- de procéder à des enquêtes impartiales sur les décès et les blessés et de poursuivre les responsables.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de ma haute considération.

http://www.amnesty.fr/aif_petitions/?petition=226



NB 3,371 signatures ce jour.
Eponine
Madame Casse-Pieds


Sexe: Sexe:Féminin
Age: 33
Inscrit le: 02 Fév 2009
Messages: 13629

Message Posté le: Jeu Jan 20, 2011 19:55 pm    Sujet du message:
chiron a écrit:
Eponine a écrit:
Le président n'est plus président. A partir de là...


Eponine, ta malfaisance, c'est naturel ou du travaillé ? J'ai rarement vu une personne qui dénigre autant les possibilités d'actions individuelles... en dehors d'essayer de pourrir la vie des autres.


Je ne suis pas malfaisante. Je trouve juste totalement inutiles ce genre de pétitions qui ne servent à rien. Non, mais sincèrement, vous croyez quoi ? Que pour faire plaisir aux 3371 signataires, quelque chose va changer ?

Je ne sais pas si c'est moi qui suis blasée ou toi qui vis dans le monde des Bisounours, mais sincèrement, je ne peux pas approuver ce genre de choses. Et j'en ai vu passer, des pétitions, sur des choses que je réprouve violemment et pour lesquelles j'aurais pu me mobiliser. Mais sincèrement, mettre son nom sur une liste n'a jamais changé le monde. Ce sont les actes qui font évoluer.
Tommy Angello
Administrateur
Administrateur


Sexe: Sexe:Masculin

Inscrit le: 05 Sep 2006
Messages: 4354
Localisation: dans ton cpu

Message Posté le: Jeu Jan 20, 2011 20:49 pm    Sujet du message:
Il n'est pas rare que le nombre de signataire soit élevé. Dans ce cas, les hommes politique et la profondeur de leurs convictions savent vers quoi s'orienter pour être bien vu et font changer les choses. C'est la magie de la démocratie.

Quand c'est foiré, comme ici, ca reste du matos pour informer ces gens des positions de la masse et faire du lobbing.
chiron
Actif
Actif


Sexe: Sexe:Masculin

Inscrit le: 07 Nov 2005
Messages: 1191

Message Posté le: Ven Jan 21, 2011 23:55 pm    Sujet du message:
Eponine a écrit:
Je ne suis pas malfaisante. Je trouve juste totalement inutiles ce genre de pétitions qui ne servent à rien. Non, mais sincèrement, vous croyez quoi ? Que pour faire plaisir aux 3371 signataires, quelque chose va changer ?


Autrement dit les courriers et pressions d'Amnesty International servent-elles à quelques chose ?

Et bien fais un tour ici sur la Tunisie:
http://www.amnesty.fr/index.php/amnesty/agir/campagnes/defense urs/portraits_temoignages/mohamed_abbou

Ici sur le Soudan:
http://www.amnesty.fr/index.php/amnesty/qui_sommes_nous/amnest y_ca_marche/mudawi_ibrahim_adam
"Merci de l’aide que vous m’avez apportée, à moi et à tous ceux qui en avaient besoin. Le soutien d’Amnesty International et de tous les défenseurs des droits humains constitue pour moi une source d’inspiration. C’est votre soutien et la solidarité que vous m’avez témoignés qui m ‘ont permis de garder le moral et de rester déterminé à me battre pour la liberté et les droits de mon peuple […] Continuez et courage! Nous arriverons à faire de cette terre un monde meilleur"

Ici sur le Liban: http://www.amnesty.fr/index.php/amnesty/qui_sommes_nous/amnest y_ca_marche/antoinette_chahin
et plus généralement ici pour les cas emblématqiues d'Amnesty France: http://www.amnesty.fr/index.php/amnesty/qui_sommes_nous/amnest y_ca_marche

C'est trop ancien à ton goût ? Alors fais un tour sur les nouvelles récentes ici:
http://www.amnesty.fr/index.php/amnesty/s_informer/bonnes_nouv elles_et_avancees

Pour conclure « Cela veut dire beaucoup pour les personnes opprimées de savoir qu’elles ne sont pas seules. Et ne laissez jamais personne vous dire que ce que vous faites est insignifiant. ».Desmond Tutu, archevêque sud-africain, prix Nobel de la paix

Citation:

Je ne sais pas si c'est moi qui suis blasée ou toi qui vis dans le monde des Bisounours, mais sincèrement, je ne peux pas approuver ce genre de choses.
Et j'en ai vu passer, des pétitions, sur des choses que je réprouve violemment et pour lesquelles j'aurais pu me mobiliser. Mais sincèrement, mettre son nom sur une liste n'a jamais changé le monde. Ce sont les actes qui font évoluer.


Et c'est quoi une pétition si ce n'est un acte? C'est pas parce que tu signes n'importe quoi auprès de n'importe qui que certaines actions simples, sous forme de pétitions ne peuvent pas marcher.
Et c'est pas parce que tu écris, fais et penses n'importe quoi que ce pouvoir d'action qu'est la pétition n'est pas utile. Soit donc fidèle à toi-même et évites donc cette rubrique.

Personnellement, j'ai participé à la campagne AI sur la Cantuta en faisant - parce que l'affaire concernant des étudiants péruvien m'avait touché -, au nom de mon groupe AI, ma plus grosse action de mon engagement AI. Du point de vue pratique, j'avais fait signer une pétition à un campus pendant une semaine et distribué pour ce faire plusiers centaines de dossiers d'information - permettant à tous de signer en cionnaissance de cause - au nom d'une association d'étudiants.
Et j'aime à croire que dans le Tsunami qu'à reçu Fijimori quinze ans plus tard, quelques centimètres viennent de moi Very Happy

Tommy Angello a écrit:
Il n'est pas rare que le nombre de signataire soit élevé. Dans ce cas, les hommes politique et la profondeur de leurs convictions savent vers quoi s'orienter pour être bien vu et font changer les choses. C'est la magie de la démocratie.


Pas dans ce cas néanmoins. La cuisine AI, ce sont surtout des réseaux diplomatiques et les copies des pétitions sont souvent mises dans la main des bonnes personnes, aptes aux mieux à les utiliser.

Mais je trouve dommage qu'AI soit trop discète et un peu cantonnée à des intellectuels, généralement assez anciens. D'où l'idée de relayer ici des pétitions que je pense intéressantes.
D'un côté, cela ne coûte pas beaucoup de temps, cela ne coûte pas d'argent, ce n'est pas dangereux et cela donne vraiment des résultats.
En plus, on est au moins trois ici à avoir signé la pétition. Smile

Citation:

Quand c'est foiré, comme ici, ca reste du matos pour informer ces gens des positions de la masse et faire du lobbing.


Si ta critique s'adresse au second texte de pétition, j'aurais pensé à mieux mais je pense que c'est plus une maladresse qu'autre chose.

Sur le fond, bien au contraire, je trouve qu'AI est bien trop discrète. Et puis le côté lobby et marketing de certaines ONG, tu ne le trouves pas trop chez AI, et chez les membres encore moins qu'au siège.
Mais surtout AI a une chance d'être politiquement équilibrée et faite pour partie de syndicalistes de gauche et pour une autre de catholiques de droite. Cela évite toutes récupération et permet de travailler sereinement et uniquement sur le terrain des droits de l'homme.
Ce n'est donc pas une activité politique ni syndicale, mais bien disctincte des deux, même si l'activité syndicale, l'activité politique et le principe démocratique des lumières reposent tout de même avant tout sur le respect des droits de l'homme.

Sinon au risque de me répéter, je crois que les tunisiens ont surtout besoin d'un soutien dans le domaine des Droits de l'Homme que d'un soutien dans le domaine syndical, laïc ou politique.

NB: 5,050 signatures ce jour.
Eponine
Madame Casse-Pieds


Sexe: Sexe:Féminin
Age: 33
Inscrit le: 02 Fév 2009
Messages: 13629

Message Posté le: Sam Jan 22, 2011 13:03 pm    Sujet du message:
chiron a écrit:
Et j'aime à croire que dans le Tsunami qu'à reçu Fijimori quinze ans plus tard, quelques centimètres viennent de moi Very Happy


Cette phrase a pour moi gâché tout ton discours. J'aurais pu comprendre, je ne dis pas approuver, mais comprendre. Mais là, pardon, mais je n'adhère pas. Quand on fait des actions au nom d'une oeuvre humanitaire, ce n'est pas pour se regarder le nombril et se dire "ouais, la classe, je suis pas Mr tout le monde, moi j'ai fait quelque chose". On le fait par conviction, par générosité, par solidarité. Pas parce qu'on se sent mieux après. Alors ce n'est sans doute pas ce que tu as voulu dire (disons que par bonté d'âme, je te laisse le bénéfice du doute), mais sincèrement, cette phrase était très très clairement de trop.
chiron
Actif
Actif


Sexe: Sexe:Masculin

Inscrit le: 07 Nov 2005
Messages: 1191

Message Posté le: Dim Jan 23, 2011 14:26 pm    Sujet du message:
Des petites nouvelles sur les Droits Humains en Tunisie

Citation:

Tunisie, quel avenir pour les droits humains ?
20/01/2001
http://www.amnesty.fr/index.php/amnesty/s_informer/actualites/ tunisie_quel_avenir_pour_les_droits_humains

Navi Pillay le Haut commissaire aux droits de l'homme des Nations unies a annoncé que plus de cent personnes ont été tuées dans des violences en Tunisie au cours des cinq dernières semaines. Selon ses informations, Navi Pillay a précisé que le mois d'émeutes contestataire contre l’ex- président Ben Ali, a provoqué la mort de «plus de 70 personnes dans des tirs, sept dans des suicides de protestation, et plus de 40 dans les affrontements dans les prisons le week-end dernier».

D’autre part, le président tunisien par intérim, Foued Mebazaa, s'est engagé, mercredi 19 janvier, à «une rupture totale avec le passé». En effet, lors de sa première intervention publique depuis qu'il assure l'intérim de la présidence, le président s'est dit en faveur d’une séparation entre l’Etat et le parti du RCD symbole de répression sous la présidence de Ben Ali. Il souhaite «satisfaire toutes les aspirations légitimes du soulèvement pour que se réalise cette révolution de la liberté et de la dignité» et promet «une prochaine amnistie générale, la liberté totale d'information, l'indépendance de la justice».

Notre organisation se réjouit de la libération du journaliste et opposant tunisien Fahem Boukadous, ainsi que de Hassan ben Abdallah tous deux considérés prisonniers d’opinion par Amnesty International. C’est une victoire pour la liberté d’expression et un signe fort que les réformes démocratiques avancent à l’instar de la révolution du Jasmin en Tunisie.
Déjà le vendredi 14 janvier au soir, nous avons vécu la libération de l’opposant politique Hamma Hammami, le chef du Parti communiste des ouvriers de Tunisie (PCOT, parti interdit). Recherché par la police, Hamma Hammami, âgé de 59 ans, vivant dans la clandestinité jusqu'en février dernier, était intervenu à plusieurs reprises sur des télévisions étrangères pour dénoncer le régime du président Zine El Abidine Ben Ali dans le cadre des violentes émeutes qui ont secoué le pays depuis un mois.

Amnesty International en mission sur place
Le vendredi 14 janvier, notre organisation a dépêché une mission en Tunisie composée de nos chercheurs sur l’Afrique du Nord. Elle a pour but d’enquêter sur les circonstances de l’usage excessif de la force par les forces de sécurité et déterminer les responsabilités des autorités tunisiennes durant les répressions violentes et meurtrières sur les manifestants pacifiques. Cette mission sera l’occasion de recueillir des témoignages auprès de la population et de la société civile.

Notre action
A ce jour, nous ne disposons pas d’informations officielles par les autorités tunisiennes quant au nombre de morts, ni des précisions sur les circonstances de ces morts. D’autre part, la population tunisienne se trouve au milieu de violents heurts qui opposeraient les milices et la garde sécuritaire de l’ex président Ben Ali à l’armée. La situation reste très tendue. Dans ce contexte, nous recommandons au Président en intérim Foued Mebazaa :

• de s’assurer que les forces de sécurité n’utilisent pas d’armes à balles réelles contre la population, et les manifestants ;

• de veiller à la sécurité des manifestants qui ne font qu’exercer leur droit de manifester ;

• de procéder à des enquêtes impartiales sur les décès et les blessés et de poursuivre les responsables.

Action Publique en cours
SIGNEZ LA PETITION contre les répressions envers les manifestants en Tunisie
http://www.amnesty.fr/index.php/agir/campagnes/personnes_en_da nger/actions/petition_contre_les_repressions_envers_les_manifestants_en_tunisi e




NB: 5,265 signatures ce jour
chiron
Actif
Actif


Sexe: Sexe:Masculin

Inscrit le: 07 Nov 2005
Messages: 1191

Message Posté le: Sam Jan 29, 2011 00:17 am    Sujet du message:
Qui a dit qu'une pétition ne vivait pas ? Razz
OK c'est quand même moyen de changer trois fois les texte, mais à mon avis le siège a dû se faire taper sur les doigts concernant le texte d'avant.


Citation:

Pétition à l’intention du nouveau Président du gouvernement provisoire de la Tunisie Mr Foued Mebazaa

Monsieur le Président,

Nous vous demandons:

- de veiller à la sécurité des manifestants en exigeant des forces de sécurité d’agir avec retenue et sans usage excessif de la force;

- de vous assurer que les forces de sécurité n’utilisent pas d’armes à balles réelles contre la population et les manifestants ;

- de diligenter des enquêtes impartiales sur les décès et les blessés et de traduire en justice les présumés responsables de ces actes ;

- d’exiger que la commission d’enquête transmette les éléments prouvant l’existence de violations des droits humains aux autorités judiciaires ;

- de garantir à toutes les personnes fournissant des informations dans le cadre d’enquêtes sur des atteintes aux droits humains qu’elles reçoivent une protection adéquate contre les représailles ou toute autre forme d'intimidation ;

- de faire en sorte que le pouvoir judiciaire soit totalement indépendant du pouvoir exécutif.


Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de ma haute considération.

http://www.amnesty.fr/index.php/agir/campagnes/personnes_en_da nger/actions/petition_contre_les_repressions_envers_les_manifestants_en_tunisi e


Mais plus important, voici des nouvelles du front des droits humains:

Citation:


Amnesty International demande aux autorités tunisiennes de procéder à une refonte totale du système judiciaire et des services de sécurité répressifs du pays, dans le cadre d’un plan d’action en faveur des droits humains.
Les personnes actuellement en charge du pouvoir ont une occasion sans précédent d'entreprendre des réformes de fond, sur le long terme, et de rompre avec les décennies d’atteintes aux droits humains qui ont marqué le régime de Ben Ali. Les Tunisiens méritent des changements, non pas superficiels, mais réels.

POUR EN SAVOIR PLUS lisez le document récemment publié par Amnesty International
"Tunisie. Programme pour le changement en matière de droits humains"
24 janvier 2011 - Index AI : MDE 30/008/2011
http://www.amnesty.org/fr/library/asset/MDE30/008/2011/fr/e294 9af4-5c66-448d-a458-71313dea099f/mde300082011fra.html

dont voici un morecau choisi, le sommaire et la fin:


Document - Tunisie. Programme pour le changement en matière de droits humains
AMNESTY INTERNATIONAL


[...]
Amnesty International salue : l'engagement pris par le gouvernement de relâcher tous les prisonniers politiques ; son annonce concernant la création d'une commission indépendante qui enquêtera sur les atteintes aux droits humains commises par les forces de sécurité pendant les troubles récents, et notamment sur leur recours à une force excessive et meurtrière ; et la formation d'autres commissions indépendantes qui travailleront sur les réformes politiques et la corruption.

[...]
Dans l'immédiat, Amnesty International exhorte les autorités tunisiennes à :




MAÎTRISER LES Forces de sécuritÉ
CONDAMNER LA Torture et LES autres mauvais traitements
FAIRE RESPECTER LA LibertÉ d'expression, d'association et de rÉunion
RÉFORMER LE SYSTÈME JUDICIAIRE
METTRE UN TERME À L'IMPUNITÉ
ACCORDER UNE PRIORITÉ ÉLEVÉE À LA PLEINE RÉALISATION DES droits Économiques, sociaux et culturels
Lutter contre la discrimination
dÉfendre les droits des femmes et des filles


Amnesty International ENGAGE ÉGALEMENT les autorités tunisiennes À :
•adresser une invitation ouverte à toutes les procédures spéciales des Nations unies et favoriser immédiatement la venue en Tunisie : du rapporteur spécial des Nations unies sur les exécutions extrajudiciaires, sommaires ou arbitraires ; du rapporteur spécial sur la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants ; du rapporteur spécial sur l'indépendance des juges et des avocats ; du rapporteur spécial sur la promotion et la protection du droit à la liberté d'opinion et d'expression ; du rapporteur spécial sur la situation des défenseurs des droits de l'homme ; et du groupe de travail sur la détention arbitraire ;

•ratifier le Protocole facultatif se rapportant à la Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants ; la Convention internationale pour la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées ; et les protocoles facultatifs du Pacte international relatif aux droits civils et politiques et du Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels. Amnesty International demande par ailleurs aux autorités tunisiennes de retirer leurs réserves à la Convention sur l'élimination de toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes ;

•demander l'assistance du Haut-Commissariat aux droits de l'homme (HCR) et des autres programmes et agences des Nations unies ; organiser avec le HCR la présence d'observateurs des droits humains sur le terrain en Tunisie.



Du point de vue stratégique, je crois l'action d'AI très habile. En effet quelque soit le gouvernement, il aura beasoin d'une reconnaissance internationale pour assoir sa légitimité.
Et donc il a besoin d'une caution de l'ONU ou d'AI dans le domaine des droits humains.
Aussi pour les défenseurs des droits humains une telle situation est un peu un jackpot: tous les prisonniers politiques libérés, des réformes qui peuvent être réellement engagées dans la police, la justice et l'égalité et des traités et conventions sur les droits humlains qui peuvent être signées.
Tout cela pour le plus grand bien des tunisiens et avec l'aval et la collaborations de défensieurs des droits humlains tunisiens.


NB: 5,846 signatures ce jour.
Georges
Super actif
Super actif


Sexe: Sexe:Masculin

Inscrit le: 26 Nov 2010
Messages: 1610

Message Posté le: Lun Jan 31, 2011 01:40 am    Sujet du message:
Je me demandais, quand ils modifient le contenu du texte, reprennent-ils le compte à zéro? Où pouvons nous, signataires, finir par être assimilé à des phrases auxquels nous 'adhérons pas particulièrement?
chiron
Actif
Actif


Sexe: Sexe:Masculin

Inscrit le: 07 Nov 2005
Messages: 1191

Message Posté le: Lun Jan 31, 2011 02:06 am    Sujet du message:
Georges a écrit:
Je me demandais, quand ils modifient le contenu du texte, reprennent-ils le compte à zéro?

Objectivement non car j'ai suivi les nouvelles et n'ai pas vu le compteur diminuer. Je reconnais que c'est assez moyen comme méthode, que c'est très rare et que le troisième texte est bien meilleur...

Citation:

Où pouvons nous, signataires, finir par être assimilé à des phrases auxquels nous 'adhérons pas particulièrement?


Si c'est le cas avace cette pétition, je te conseille d'écrire au webmaster pour annuler ta signature.
C'est également la raison pourt laquelle j'ai posté les textes suivants l'initial.

Moi qui voulait faire dans l'actualité pour la première pétition AI ! C'est cela les inconvénient du direct ! On m'y reprendra plus Very Happy

Par contre, les enquêteurs sont rentrés et ont fait du bon boulot. Néanmoins je déconseille la lecture suivante aux personnes trop sensibles. Mais bien souvent c'est cela voire pire, le travail des enquêteurs sur les violations des Droits Humains.

Citation:

De nouveaux éléments inquiétants attestent de la brutalité des forces de sécurité tunisiennes27 janvier 2011

Amnesty International a dévoilé jeudi 27 janvier de nouveaux éléments inquiétants concernant les méthodes brutales auxquelles ont eu recours les forces de sécurité tunisiennes pour réprimer les manifestations antigouvernementales au cours des dernières semaines.

L'équipe de chercheurs d'Amnesty International qui vient de rentrer de Tunisie a constaté que les forces de sécurité avaient utilisé une force disproportionnée pour disperser les manifestants et avaient parfois tiré sur des manifestants en fuite et des passants.

Selon les témoignages des médecins qui se sont entretenus avec les délégués de l'organisation, certains manifestants à Kasserine et Thala ont été tués de balles dans le dos, ce qui indique qu'ils étaient en train de s'enfuir. D'autres à Kasserine, Thala, Tunis et Regueb ont été tués d'une seule balle à la poitrine ou à la tête, ce qui laisse supposer une intention délibérée de donner la mort.

« Ces preuves choquantes confirment que les forces de sécurité tunisiennes ont utilisé des méthodes meurtrières pour faire taire les mécontents et dissuader les manifestants, a déploré Hassiba Hadj Sahraoui, directrice adjointe du Programme Moyen-Orient et Afrique du Nord d'Amnesty International.

« Le fait que certaines des victimes étaient indubitablement en train de s'enfuir témoigne d'un mépris total pour la vie humaine. Il est prioritaire que les autorités veillent sans délai à ce que les personnes placées sous leur commandement fassent preuve de modération et garantissent la sécurité publique. »

L'équipe de chercheurs a constaté que si des manifestants avaient agi avec violence, les forces de sécurité avaient fait usage d'une force disproportionnée pour les disperser et eu recours à la force meurtrière alors que ce n'était pas strictement nécessaire. Même lorsque les manifestants étaient pacifiques, les forces de sécurité ont lancé de nombreuses grenades lacrymogènes, et tiré avec des balles en caoutchouc ou à balles réelles, et les ont frappés à l'aide de matraques.

Selon des témoins, certaines des victimes ne menaçaient en aucune façon la vie des membres des forces de l'ordre. D'autres ne prenaient même pas part aux manifestations.

C'est le cas de Manal Boualagi, 26 ans, mère de deux enfants, qui a reçu une balle dans la poitrine le 9 janvier après-midi dans la ville de Regueb, dans le centre de la Tunisie, alors qu'elle rentrait chez elle après avoir rendu visite à sa mère. Le médecin qui l'a examinée a déclaré à Amnesty International que l'angle des tirs ayant causé ses blessures laissait penser qu'elle avait été abattue par un tireur embusqué dans un immeuble voisin.

La mère de Manal, Chadia, réclame avec détermination que justice soit rendue à sa fille : « J'ai perdu une fille et mes petits-enfants sont orphelins. Je veux que les responsables de la mort de Manal soient réellement jugés pour ce qu'ils nous ont fait. »

Par ailleurs, l'organisation a recueilli des éléments attestant que de nombreuses personnes arrêtées dans le cadre des émeutes avaient été victimes de torture ou de mauvais traitements en détention, en étant notamment frappées à coups de matraque et de poing, alors que d'autres avaient été contraintes de s'agenouiller face à un mur des heures durant.

Un homme de 21 ans qui a préféré garder l'anonymat a expliqué à un chercheur d'Amnesty International qu'après avoir été arrêté à Tunis le 14 janvier, il avait été conduit au ministère de l'Intérieur avec 30 autres prisonniers, dont 10 jeunes femmes.

Il a raconté que les policiers l'avaient roué de coups de matraque sur tout le corps. Il a finalement été relâché sans être inculpé, mais a été mis en garde contre toute nouvelle participation à des manifestations. L'ancien président Ben Ali avait déjà quitté le pays au moment des faits.

Amnesty International s'est félicitée de l'engagement pris par le gouvernement provisoire de charger une commission indépendante d'enquêter sur les atteintes aux droits humains commises par les forces de sécurité au cours des dernières semaines.

Toutefois, elle a demandé le 24 janvier dans son Programme pour le changement en matière de droits humains que les autorités prennent sans délai des mesures audacieuses et de grande portée, notamment la refonte totale du système judiciaire et des services de sécurité qui ont servi la répression dans le pays.

« Les familles des victimes doivent avoir accès à la justice, et cela passe forcément par la tenue d'une enquête digne de ce nom, disposant des pouvoirs nécessaires pour obliger les hauts responsables à témoigner, a expliqué Hassiba Hadj Sahraoui.

« Entre temps, tout représentant de l'État raisonnablement soupçonné d'avoir bafoué les droits humains doit être suspendu de ses fonctions. Les Tunisiens doivent constater que la culture des violations des droits humains appartient bel et bien au passé. »

Une délégation d'Amnesty International s'est rendue en Tunisie du 14 au 22 janvier, et a rencontré des familles de victimes des émeutes, des personnes blessées lors des manifestations, des témoins et d'anciens détenus, ainsi que des avocats, des défenseurs des droits humains, des syndicalistes et des professionnels de la santé. Les chercheurs se sont rendus à Hammamet, Bizerte, Regueb, Thala et Kasserine. La majorité des événements présentés dans ce document se sont déroulés entre le 8 et le 13 janvier. Le rapport complet sur leur mission sera publié en février.

Le 24 janvier, Amnesty International a publié un document intitulé Tunisie. Programme pour le changement en matière de droits humains, dans lequel elle invite les autorités tunisiennes à lancer des réformes fondamentales et durables afin de rompre avec les 23 ans de violations systématiques des droits humains que le pays a connus sous le régime de Zine El Abidine Ben Ali



NB: 6,005 signatures ce jour
Georges
Super actif
Super actif


Sexe: Sexe:Masculin

Inscrit le: 26 Nov 2010
Messages: 1610

Message Posté le: Mar Fév 01, 2011 00:55 am    Sujet du message:
Non non t'inquiètes, tu ne m'as pas mal conseillé, j'y adhère toujours et je pense pouvoir laisser le truc continuer à fleurir s'il le juge heureux, en toute confiance. Wink

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum pour jeunes -> Pétitions...