Pour être heureux faut-il éviter de réfléchir?


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum pour jeunes -> Philosophie

ptite-bulle
Petit nouveau
Petit nouveau




Inscrit le: 24 Sep 2006
Messages: 2

Message Posté le: Dim Sep 24, 2006 16:32 pm    Sujet du message: Pour être heureux faut-il éviter de réfléchir?
bonjour,
Pour vous, pour être heureux, faut-il éviter de réfléchir?
moi, personnellement je dirait oui.

merci d'avance de me dire ce que vous en pensé.
Canard-Boulet
Invité







Message Posté le: Dim Sep 24, 2006 16:33 pm    Sujet du message:
évidemment ....
Aneliz
Actif
Actif


Sexe: Sexe:Féminin

Inscrit le: 18 Aoû 2006
Messages: 787
Localisation: Basse-Normandie

Message Posté le: Dim Sep 24, 2006 16:35 pm    Sujet du message:
Disons qu'il faut juste se poser les bonnes questions.

Pour moi, si l'on commence à se prendre la tête avec des questions genre "l'existence a-t-elle un but ?", c'est foutu !
ptite-bulle
Petit nouveau
Petit nouveau




Inscrit le: 24 Sep 2006
Messages: 2

Message Posté le: Dim Sep 24, 2006 16:39 pm    Sujet du message:
je pense comme toi aneliz
zapiski id podpolia;
Invité







Message Posté le: Dim Sep 24, 2006 19:47 pm    Sujet du message:
Oui mais si tu arretes de reflechir, te rends-tu compte que tu es heureux?
darkdays
Suprème actif
Suprème actif




Inscrit le: 28 Mai 2005
Messages: 5588
Localisation: Between sin and sacrifice

Message Posté le: Dim Sep 24, 2006 20:28 pm    Sujet du message: Re: Pour être heureux faut-il éviter de réfléchir?
ptite-bulle a écrit:
bonjour,
Pour vous, pour être heureux, faut-il éviter de réfléchir?

non.
la réflexion a du bon mais il ne faut pas en abuser.
réfléchir avant d'agir oui, mais perdre son temps dans de longues tergiversations inutiles non.
certaines décisions ne sont pas à prendre à la légère et réfléchir peut éviter d'avoir des remords. mais se réfugier derrière de fausses peurs pour s'empécher de vivre et d'être heureux n'amène que des regrets.
torres
Membre
Membre


Sexe: Sexe:Masculin

Inscrit le: 15 Mar 2006
Messages: 204

Message Posté le: Dim Sep 24, 2006 21:17 pm    Sujet du message:
De manière générale, pour être heureux, il ne faut pas trop intelectualiser la vie. Par contre,

Citation:
Pour moi, si l'on commence à se prendre la tête avec des questions genre "l'existence a-t-elle un but ?", c'est foutu !


Dans ce cas, la philosophie rendrait l'Homme malheureux, car elle cherche le "Pourquoi", la cause, contrairement à la science qui elle tend vers le "Comment", l'effet. Or il est évident que la philosophie n'empêche pas le philosophe d'acquérir le bonheur. L'exemple même des Lumières en est le reflet. Non?

Cordialement.
Ruch.
Marquise
Actif
Actif


Sexe: Sexe:Féminin

Inscrit le: 11 Fév 2006
Messages: 879
Localisation: Sud de la France

Message Posté le: Mar Sep 26, 2006 12:19 pm    Sujet du message:
Ne pas réfléchir, c'est le début de l'abrutissement. Je ne vois pas en quoi réfléchir empêcherait le bonheur. Nous avons un gros cerveau très utile qui nous permet les concepts les plus intéressants. C'est plutôt si je devais vivre comme un légume, en toute ignorance de ce qui se passe autour de moi et sans pouvoir imaginer quoi que ce soit pour l'apréhender et/ou l'améliorer, que je serais malheureuse...
Méphistophélès
Suprème actif
Suprème actif




Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 4300

Message Posté le: Mar Sep 26, 2006 14:11 pm    Sujet du message:
Je ne suis pas tout à fait d'accord.
Prenons les choses sous un autre angle: qu'est-ce que "réfléchir" ?

Citation:
L'action qui consiste à réfléchir se décompose en plusieurs phases :
- un, on ferme les yeux et les poings ;
- deux, on pousse très fort en plissant le front ;
- trois, on pousse le "cri de la réflexion", gnnnnnnniiiiii ;
- quatre, on se lève ;
- cinq, on s'essuie soigneusement.

Exemple : - où tu vas ?
- j'ai besoin de réfléchir à nous deux.
- Fais attention, y'a plus de papier.

Voir : sexe, pompette, toit fermant


Arg non, ce n'est pas la bonne définition Surprised
Je recommence:

Citation:
> réfléchir
(verbe transitif, intransitif et pronominal)
Renvoyer.• Concentrer sa pensée, penser fortement.


Ceci nous amène à une autre question: a quoi cela sert-il de réfléchir ?
En tout premier lieu, la réflexion sert à distinguer ce qui n'est pas perceptible par nos sens. Il s'agit donc de percevoir mais aussi d'anticiper, de créer des liens entres différents éléments, et donc, concrètement, la réflexion permet une meilleure adaptation de l'homme à son environnement.
Par extension, la réflexion donnera naissance à la pensée, au raisonnement, à la logique, à la philosophie, à la religion, à la science... mais ceci ne nous intéresse pas vraiment pour l'instant.

Il me semble important de noter que la réflexion est intimement liée à l'intelligence, puisque la définition la plus récente qui a été faite de cette dernière la définit comme une "capacité d'adaptation".
Cela étant, la capacité de réflexion a t'elle quoi que ce soit à voir avec le bonheur ? Il me semble cruciale de faire la différence entre bonheur et intérêt, mais aussi entre le bonheur et le confort.
La réflexion apporte le confort par la connaissance, une meilleure adaptation pour reprendre ce terme, mais le bonheur n'en résulte que de manière indirecte.
Je pense que nous pouvons en déduire que si parfois le bonheur ressort de la réflexion, ce n'est pour autant que le bonheur "naît" de la réflexion.

Mais qu'est-ce que le bonheur et d'où vient-il ?

Citation:
Le bonheur (étymologiquement la bonne chance) est un état durable de plénitude et de satisfaction, état agréable et équilibré de l'esprit et du corps, d'où la souffrance, l'inquiétude et le trouble sont absents. ...


C'est une définition intéressante, le bonheur viendrait donc d'un équilibre entre l'esprit et le corps: un bien être physique mais également mental.
Attention, ne pas confondre le bien être mental avec la capacité de réflexion, ce n'est pas parce que l'on est apte à réfléchir que l'on est heureux.

Cela étant s'il est facile de contenter le corps, comment contenter l'esprit ?
Encore une fois c'est une question d'équilibre. Le doute, l'inquiétude, la peur, le malaise sont autant d'états d'esprits nuisant à notre bonheur.
En fin de compte, la plupart d'entre eux ne sont ils pas des conséquences directe de la réflexion ? Ils découlent principalement de notre capacité d'anticipation ou d'analyse.
En somme, réfléchir peut nous rendre heureux, je ne le nie pas, mais aussi très malheureux. Du reste en annihilant la réflexion on supprime du même coup la plupart des obstacles vers notre bien être mental: on remplace le doute par la certitude, la peur par l'acceptation, l'angoisse par l'attente.

Vous me rétorquerez que l'élévation spirituelle et le bonheur ineffable qui en découle n'est qu'à ce prix. Ce n'est pas faux, mais c'est un plaisir bien sauvage, imprévisible, nuancé de longues périodes de dépression intellectuel. Ce n'est pas un plaisir durable, et de ce fait, on ne peut qualifier ceci de bonheur car je cite le bonheur est...

Citation:
un état durable de plénitude et de satisfaction


(Je conçois que selon le dictionnaire on puisse avoir des définitions différentes du bonheur, néanmoins celle ci semble récurrente, je la cite donc tout en la sachant contestable)

Vous pourriez tout aussi bien m'objecter que la réflexion permet de percevoir le réel, de comprendre le monde, et que cette compréhension vaut bien quelques souffrances. Cette vision des choses est assez surfaite à mon sens. Il n'y a aucune fiabilité dans la réflexion, de même les pensées sont bien souvent contradictoires, opposées. Les courants philosophiques naissent et meurent, ils fleurissent en quantité à une vitesse foudroyante mais aucun n'est réellement irréfutable.
Ainsi la religion s'est vu méprisée par la science puis la science par l'absurde. Ce n'est qu'un exemple.
Cela m'est douloureux de citer Descartes, mais je suis d'accord avec lui sur le fait que tout ce qui est un tant soit peu douteux ne doit pas être considéré comme vrai.
On est sûr de rien, on ne peut que douter de tout ce qui nous entoure.
Des lors, réfléchir nous conduit plus ou moins à croire en différents mensonges potentiels.

Il m'apparaît que le bonheur véritable est indépendant de la réflexion et que la réflexion en elle même n'est utile que si elle nous apporte des certitudes. Puisque les connaissances apportées par la réflexion sont douteuses, alors elles ne sont pas meilleures que n'importe qu'elle forme de certitude (je parle des croyances par exemple, les certitudes n'étant pas liées à une réflexion). La certitude en revanche apporte un ordre et un équilibre nécessaire au bonheur spirituel: pour être heureux il faut croire, mais pas nécessairement réfléchir.
Dire que pour être heureux il ne faut pas réflechir, c'est abusif, mais je conçois que l'on puisse être bien plus heureux sans cette reflexion, bien plus heureux en étant ingorant, inconscient. Bien souvent c'est par orgeuil que l'on vante l'intelligence, mais ce qui compte au fond, avant toute chose, c'est d 'atteindre le bonheur.

Cela étant dit, ce n'est que mon opinion personnelle: à chacun de voir, de peser le pour et le contre.
unjourpeutetre
Suprème actif
Suprème actif


Sexe: Sexe:Masculin

Inscrit le: 10 Juil 2005
Messages: 3131
Localisation: "FRANCE"

Message Posté le: Mar Sep 26, 2006 14:35 pm    Sujet du message:
réflechir à bonne essience Very Happy

=> " Réfléchir à bon escient "

dsl j'entend l'expression mais je l'écris jamais .. personne pour me dire la véritable écriture ? merci d'avance.

Tout cela pour dire, la reflection à petite dose. Sinon c'est de la prise de t^te. et comment être heureux si on se prend tjrs la t^te ? certains le sont .. mais d'autres non.


Dernière édition par unjourpeutetre le Mar Sep 26, 2006 14:44 pm; édité 1 fois
Méphistophélès
Suprème actif
Suprème actif




Inscrit le: 10 Sep 2006
Messages: 4300

Message Posté le: Mar Sep 26, 2006 14:39 pm    Sujet du message:
Réfléchir à bon escient.
unjourpeutetre
Suprème actif
Suprème actif


Sexe: Sexe:Masculin

Inscrit le: 10 Juil 2005
Messages: 3131
Localisation: "FRANCE"

Message Posté le: Mar Sep 26, 2006 14:42 pm    Sujet du message:
Merci Very Happy

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum pour jeunes -> Philosophie